7 clés pour bien comprendre la lumière en photo

Pourquoi la lumière en photo est si importante?

oeil photographique

L’être humain a besoin de lumière pour survive, et ce depuis toujours. La preuve en est que les « hommes des cavernes » vivaient dans l’entrée des cavernes. De cette façon ils bénéficiaient de la lumière tout en étant à l’abris des animaux et des intempéries. Il est aussi maintenant reconnu que les bébés recherchent les sources lumineuses dans leur environnement à l’âge d’un mois seulement. Cet élément fait donc partie de nos souvenirs les plus lointains et c’est pourquoi l’être humain y est si sensible.

En photographie, pas de lumière, pas de photo. Le soleil se lève et se couche chaque jour, et c’est si habituel qu’on en oublie souvent de quelle manière cela affecte notre perception des éléments. Et pourtant, la direction et la couleur de la lumière en photo influencent directement l’émotion qu’on ressent lorsqu’on regarde un sujet. C’est pourquoi il est important de bien comprendre la lumière: c’est l’élément majeur pour exprimer plus facilement une émotion et faire des photos créatives.

Je vous présente 7 clés pour bien comprendre la lumière en photo.

1- La lumière a une couleur.

On a tous déjà remarqué la couleur de la lumière en fin d’après-midi, le fameux « golden hour ». Cette caractéristique de la lumière affecte grandement nos émotions en rapport à un sujet. Concrètement, la couleur de la lumière en photo va dépendre du type de source lumineuse ET du réglage « balance des blancs » de votre appareil. Si votre objectif est de reproduire les couleurs « exactes » des objets, vous devez choisir une balance des blancs qui se rapproche le plus possible de votre source lumineuse: en plein soleil vous allez choisir « soleil » et par temps nuageux … »nuageux ». Vous pouvez aussi choisir incandescent, fluorescent, ombragé.

On attribue une valeur en Kelvin à tous ces sources lumineuses, par exemple: le soleil du midi (5200K), lever de soleil (2200K), temps nuageux (6900K) etc. Avec la plupart des appareils modernes, vous pouvez sélectionner la valeur en Kelvin que vous voulez (entre 2000K et 10000K) sur votre appareil. Vous pouvez aussi faire varier cette valeur aux retouches sans affecter la qualité de l’image.

Si votre objectif est de faire des photos créatives, amusez-vous à faire varier la balance des blancs et observez les résultats! C’est un outils de création très puissant qui offre de nombreuses possibilités. Dans le cas où vous avez plusieurs sources lumineuses différentes , le soir particulièrement, vous pouvez créer des ambiances extraordinaires. À vous de tirer avantage des situations qui s’offrent à vous!

2- La lumière peut être diffuse ou direct.

Une source de lumière peut être diffuse ou bien directe. La façon la plus simple de comprendre la différence est d’observer la lumière du jour. Le soleil est un exemple de source de lumière directe. Lorsqu’il éclaire un sujet il produit des ombres « dures » c’est à dire très foncées. Ces ombres nous apparaissent alors presque noir sur une photo. Il faut donc prendre ça en considération lorsqu’on fait la composition d’une photo!

Par temps nuageux le soleil passe à travers les nuages pour être diffusé. On observe alors des ombres beaucoup plus douces et contrairement à ce qu’on pense, cette situation nous permet de produire de très belles images avec une gamme étendue de tonalités (des plus foncés aux plus clairs). Le contraste peut être accentué par la suite aux retouches.

Les photographes se sont inspirés de la nature et on reproduit ces deux situations en studio de façon à être autonome. Le soleil est « remplacé » par le flash et/ou des sources de lumière continue (Led, tungsten, fluorescent). Dans le but de reproduire l’effet de diffusion des nuages, on a inventé les parapluies et les boîtes à lumière (softbox). Tout ce matériel est très utile pour créer des images en choisissant la direction et le type de lumière dont on a besoin. Ils nous permettent de travailler quand bon nous semble, indépendamment de la météo.

3- Portez attention à la direction de la lumière.

La photographie c’est un « sport d’observation », et l’un des facteurs les plus importants qui influence notre perception est la direction de la lumière. Prenons par exemple le cas d’un sujet éclairé par derrière (photo de couverture de cet article): notre perception de la scène aurait été complètement différente si le soleil avait éclairé les porteurs de sel de face. Remarquez comment le sel prend toute son importance lorsqu’il est éclairé par l’arrière…

Vous pouvez faire un exercice simple à la maison pour aiguiser votre sens de l’observation. Fermez toute les lumières dans une pièce,  incluant les fenêtres, et éclairez un objet avec une lampe torche en faisant varier la direction de la lumière. Pour chaque direction regardez l’objet du même point de vue et constatez à quelle point votre perception du sujet va changer. Vous allez être surpris du nombre de possibilités qui s’offrent à vous!

4- L’intensité de la lumière diminue rapidement avec la distance

L’intensité lumineuse diminue au carré de la distance! Je vous entends dire: « Quoi, comment? » En fait c’est simple: lorsqu’on éloigne la source lumineuse d’un sujet, l’intensité de la lumière sur le sujet diminue rapidement. C’est important d’en tenir compte pour obtenir la bonne exposition. Je vous donne un exemple: si vous avez un objet à votre droite, près d’une lampe, et que vous l’éloignez de quelques mètres sur votre gauche, l’exposition va drastiquement changer et vous allez devoir ajuster vos réglages.

Il existe un cas où déplacer un objet ne fera que peu de différence: le cas du « plein soleil ». En effet, le soleil est si loin de nous, que de déplacer un objet de quelques mètres ne fera pas de différence, tant que votre position et celle de l’objet relativement au soleil restent les mêmes bien sûr.

Si vous photographiez à l’intérieur avec la lumière diffuse provenant de la fenêtre, vous devrez porter attention à cette règle pour que votre sujet soit bien exposé. Il en va de même si vous travaillez avec des sources de lumières artificielles comme les flashs ou les lumières continues (tungsten ou led).

5- La taille de la source lumineuse est importante

Savoir utiliser la lumière en photo fait toute la différence. C’est comme savoir jouer avec les goûts en cuisine. Pour s’améliorer il faut pratiquer! La taille de la source lumineuse influence grandement le résultat obtenu. En effet, pour qu’un sujet soit éclairé de façon uniforme, la taille de la source doit être suffisamment grande. Si vous travaillez à l’extérieur avec la lumière naturelle, la dimension de la source sera évidemment assez grande. Mais si vous travaillez avec des flashs, boîtes à lumière, parapluies et même un réflecteur, vous devez porter attention à cet aspect.

Cela dit, quand on crée une image, on ne souhaite pas nécessairement éclairer notre sujet de façon égale sur toute sa surface. Et pour obtenir le résultat que l’on souhaite, il est important de comprendre cette notion de taille de la source. Je vous encourage à expérimenter pour bien vous rendre compte de l’influence de la taille de la source lumineuse sur vos sujets.

6- Les outils qui nous permettent d’ajouter de la lumière dans une scène

Nos yeux perçoivent aussi bien les détails dans les ombres que dans les hautes lumières. Mais voilà, la qualité de l’oeil humain est incomparable à celle d’un capteur d’appareil photo. Par temps ensoleillé, une photo avec la bonne exposition va donner des ombres noires. Et en augmentant l’exposition, on va perdre les détails dans les hautes lumières. Pour remédier à cette situation on utilise des outils qui nous permettent d’ajouter de la lumière à des endroits précis d’une scène. Évidemment ces outils peuvent être utilisés à l’intérieur d’une pièce éclairée par des lumières tungstène, led ou fluorescent.

Parmi ces outils il y a le flash portatif qui s’installe sur la caméra et qui fournit une quantité de lumière suffisante à courte distance (environ 2mètres). Certains flashs récents peuvent être déclenchés sans être sur la caméra et sans fils. Cela nous permet d’avoir un angle d’éclairage beaucoup plus intéressant! L’inconvénient du flash est qu’il n’est pas simple à utiliser pour un débutant en photographie. C’est un outils incroyable et il faut investir du temps afin de bien l’apprivoiser.

En revanche vous pouvez utiliser un réflecteur pour ajouter de la lumière en photo. Il s’agit tout simplement d’une surface blanche, ou argentée, sur laquelle la majeure partie de la lumière ne sera pas absorbée mais plutôt réfléchie. Utiliser un réflecteur, c’est contrôler le rebond de la lumière. C’est un outil formidable qui ne demande aucune connaissances techniques pour être utilisé. Vous pouvez l’acheter en magasin, il se vend en version pliable et est facile à transporter. Vous pouvez aussi le fabriquer de la grandeur que vous voulez. Certains modèles sont de couleur dorée pour ajouter une teinte à la lumière réfléchie.

7- La qualité de la lumière naturelle VS artificielle

Lumière naturelle – La meilleure lumière en photo est la lumière naturelle. Bonne nouvelle: elle est gratuite et accessible à tous! La seule contrainte, c’est la météo. Toutefois, il existe des moyens de modifier la lumière du soleil, et on peut également déplacer notre sujet en fonction de la lumière présente. Si vous n’êtes pas pressé par le temps je vous conseille fortement d’utiliser la lumière naturelle. La lumière des fenêtres, par exemple, constitue une source lumineuse géniale et vous permet de travailler à l’abris des intempéries. Ci-dessous, cette photo a été prise à 5h30, un matin d’été. Je voulais absolument cette lumière, et le seul prix que cela m’a coûté, c’est une nuit raccourcie.

Lumière artificielle – La qualité de la lumière artificielle augmente « généralement » avec le prix. Lorsqu’on est débutant ou intermédiaire en photographie certains systèmes d’éclairage studio comme AlienBees font parfaitement l’affaire. Ils nous permettent d’expérimenter à prix très abordable. Les flashs portatifs (nikon, canon, sigma) sont aussi très utiles mais un peu moins puissants. Ils constituent un bon choix pour ajouter de la lumière à certain endroits précis d’une scène. Par exemple pour éclairer le visage des gens lors des photos d’événements, ou bien pour ajouter de la lumière à certains endroits dans une pièce!

L’avantage de la lumière continue, par rapport aux flash portatifs, c’est qu’il est possible de voir en « direct » le résultat que l’on va obtenir. On peut disposer l’éclairage autour de notre sujet et le regarder sous différents angles.

Bien sûr on doit maîtriser les réglages de son appareil photo, ainsi que l’exposition, si on veut obtenir de bons résultats. C’est la première étape à franchir si on veut améliorer ses photos.

Bruno Larue – Un Matin d’été – Reproduction interdite – 2018- Pour voir mon Portfolio

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog! Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe. Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog. Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions! Bruno Larue

Améliorer vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Suivez-moi sur Facebook
Facebook Pagelike Widget