Catégories
cours de photo Cours de photographie en ligne Photo Photographie

Comment faire une belle photo de chat ?

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Quand je donne mes cours de photo, je pose souvent la question à mes étudiants: quel est votre objectif en suivant ce cours? Une des réponses que j’ai souvent est: réussir ma photo de chat, ou de chien.

Photographier votre animal de compagnie est une très bonne façon de vous améliorer en photo, particulièrement quand vous débutez. Votre chat, par exemple, ne jugera pas vos résultats. Il ne passera pas de commentaires désobligeants pendant que vous le photographiez… ou s’il le fait vous ne le saurez pas! Et en plus, il est toujours dans vos pattes!

Trouver un sujet inspirant est souvent plus facile que l’on croit, il suffit de regarder autour de vous.

Dans cet article je vous donne des conseils pour réussir votre photo de chat. Mais la plupart de ces conseils peuvent être appliqués à tous vos animaux de compagnie: chien, oiseau, serpent, hippopotame (lol)!

Photographier votre animal de compagnie vous permettra de pratiquer souvent avec un sujet qui vous inspire.

Angle de vue et cadrage

L’angle de vue et le cadrage ont beaucoup d’impact sur le visuel de votre photo de chat. Voici deux conseils pour améliorer ces aspects:

1- Placez-vous à la hauteur de votre chat pour le photographier. Vous obtiendrez, au final, une interaction plus forte avec votre sujet. Vous allez aussi redonner plus  »d’importance » à votre chat.

C’est une stratégie qui est également souvent employée dans les photos d’enfants.

2- Optez pour un cadrage serré dans votre photo de chat. Souvent on a tendance à mettre trop d’éléments visuels dans son cadre photo. Le spectateur est alors désorienté: il ne sait pas trop quel est le sujet de la photo.

Faites en sorte que votre chat prenne la majorité du cadre photo, et déplacez-vous pour choisir un arrière-plan qui vous intéresse. Ne laissez rien au hasard!

Explorez les possibilités

Une fois que vous avez obtenu une photo de chat satisfaisante, ça peut être une bonne idée de faire des expériences en vous amusant.

Essayez de faire une photo  »vu de haut » de votre chat pendant qu’il dort par exemple. Faites différents cadrages et comparez les résultats.

Essayez aussi de photographier votre chat en plaçant votre appareil photo un peu plus bas que lui. Vous savez, comme dans les reportages animaliers où l’on voit une panthère sur sa branche d’arbre. Vous donnerez à votre animal une sensation de puissance.

Laissez aller votre imagination, vous pourriez être étonné des résultats.

Laissez venir le bon moment pour réussir votre photo de chat

On le sait, les chats sont reconnus pour avoir la tête dure. Donc ce n’est pas facile de positionner votre animal de compagnie, à un endroit précis, pour faire une belle photo.

Souvent la meilleure solution consiste à le laisser s’installer à un endroit qu’il aime pour le photographier pendant qu’il est relax. Vous aurez alors tout le temps de vous préparer à le photographier.

Par contre, en faisant ça, c’est possible que l’arrière-plan ne soit pas très intéressant d’un point de vue photographique. Rappelez-vous: l’arrière-plan fait partie intégrante de l’image et doit être pris en considération.

Quoi faire à ce moment-là?

Si l’arrière-plan n’est pas intéressant, choisissez une grande ouverture (F) sur votre appareil photo. Vous obtiendrez alors un flou artistique en arrière-plan de votre sujet. C’est souvent une bonne solution pour améliorer votre résultat final.

Vous pouvez aussi améliorer la situation

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les réglages techniques de votre appareil photo, vous pouvez aussi modifier l’arrière-plan.

Oui, vous m’avez bien entendu. Bien sûr je ne parle pas ici de déplacer des murs, ou repeindre le salon!

Mais vous pouvez, par exemple, faire tenir un carton de couleur (ou un rideau) en arrière-plan. Dans tous les cas optez pour un fond simple. L’attention du spectateur sera alors dirigée uniquement sur le sujet: votre chat.

Simplement en faisant ça, vous allez améliorer votre photo de chat considérablement.

Choisir le bon éclairage pour votre photo de chat.

Dans l’un de mes articles précédent  »7 clés pour bien comprendre la lumière en photo », je parle abondamment de l’éclairage en photographie. C’est un aspect très important qui modifie la perception d’un sujet. C’est donc important d’en tenir compte pour réussir votre photo de chat.

Mais comment faire concrètement lorsque vous souhaitez photographier votre chat?

En fait, photographier son animal de compagnie est idéal pour apprendre à jouer avec la lumière: placez-vous à l’intérieur, et changez l’éclairage! Il vous suffit, par exemple, de positionner une (ou plusieurs) lampe de salon autour de votre sujet en plus de l’éclairage normal.

S’amuser à faire différentes variations d’éclairage sur le chat (ou autour de lui) est beaucoup plus facile à faire qu’en extérieur où l’on contrôle mal les sources lumineuses. Observez ensuite les résultats.

Attirez son attention

En général, les photos d’animaux sont plus intéressantes quand on ressent une connexion avec le sujet. Et souvent, cette connexion se fait plus facilement lorsque l’animal regarde en direction de la caméra (du photographe).

En tant que spectateur de l’image, ça donne l’impression qu’on ne peut pas y échapper. Nous sommes convié à interagir avec la photo.

Pour réussir votre photo de chat, c’est important de faire les choses dans le bon ordre. Une fois que votre sujet est installé, que vous êtes satisfait du cadrage et de l’éclairage, essayez d’attirer son attention.

Attendre le bon moment est un facteur clé dans la réussite de votre photo de chat. L’expression de votre sujet fera toute la différence.

Améliorez votre photo de chat en identifiant votre intention.

Dans mes articles je parle souvent de se donner une intention quand on fait des photos. En ce qui me concerne, c’est ma partie préférée. C’est le moment où vous décidez de l’objectif à atteindre en faisant votre photo de chat.

Voici donc des exemples précis d’intention photographique qui seront pour vous, je l’espère, une source d’inspiration:

1- La douceur.

Vous pouvez très bien décider de faire une photo de chat qui a pour but de faire ressentir la douceur, la tendresse. Cette intention photographique guidera alors toutes vos décisions: lumière douce, choix des couleurs dans l’image, choix de l’arrière-plan, expression de votre sujet, etc.

C’est beaucoup plus facile de prendre toutes ces décisions si vous connaissez l’objectif à atteindre.

2- Faites ressortir le côté  »Bad Ass » de votre photo de chat.

On le sait bien, les chats ne sont pas toujours le reflet de la sagesse incarnée… en tout cas pas le mien! Ça peut être intéressant de faire ressortir leur côté désinvolte dans une photo.

Vous pourriez alors choisir un fond plus sombre et une lumière contrastée pour atteindre votre objectif. L’important c’est qu’au final, vous ressentiez l’émotion souhaitée.

Ne vous arrêtez pas au premier essai, continuez!

3- Faites ressortir le côté  »humoristique » de votre chat.

Les chats font souvent des choses comiques, sans en être trop conscients. Si vous pensez à une situation de ce genre, essayez de la capter en pensant aussi à l’arrière-plan, l’éclairage, …

Dites-vous que vous pouvez toujours améliorer le visuel. Ne vous contentez pas d’un seul essai.

4- Captez l’interaction avec un être humain.

Sans trop savoir pourquoi, les photos d’animaux en interaction avec les humains sont souvent captivantes. Utilisez cette connaissance à votre avantage en photographiant votre chat dans les bras de quelqu’un par exemple.

Ces moments sont magiques et très inspirants.

Si mes suggestions vous amènent d’autres idées d’intention photographique, c’est formidable! Il ne vous reste qu’à les mettre en pratique.

Quels sont les points à retenir pour améliorer votre photo de chat?

Pensez à l’angle de vue et au cadrage qui représentent le mieux votre intention de départ. Les variations subtiles peuvent faire une grande différence dans le résultat final.

Vous pouvez essayer différents angles de vue, vous serez étonné des changements que cela peut apporter.

Lors de vos premiers essais, photographiez votre chat lorsqu’il est relax dans un coin, ça sera plus facile. Vous pouvez alors faire un flou artistique en arrière-plan, ou bien installer un rideau.

Utilisez des lampes de salon pour modifier l’éclairage sur votre chat. Faites plusieurs essais.

Attirez l’attention de votre sujet. Le résultat sera le reflet de votre interaction avec votre chat, et l’image sera plus captivante.

Et finalement, prenez le temps de vous fixer une intention, un objectif à atteindre. Je vous ai donné quelques exemples, mais l’idéal c’est que vous utilisiez votre imagination.

Et surtout, amusez-vous!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici les grandes étapes pour améliorer votre photo de chat:

  1. Portez attention à l’angle de vue et le cadrage.

    Placez-vous à la hauteur de votre chat pour le photographier et faites un cadrage « serré » sur l’animal.

  2. Laissez venir le bon moment pour réussir votre photo de chat.

    Laissez votre chat s’installer à un endroit qu’il aime pour le photographier pendant qu’il est relax. Vous pouvez aussi modifier l’arrière-plan avec un « flou artistique » ou un rideau!

  3. Choisissez le bon éclairage pour votre photo de chat.

    Exercez-vous à l’intérieur avec des lampes de salon. Tout ce que vous avez à faire c’est de positionner une (ou plusieurs) lampe de salon autour de votre sujet.

  4. Attirez l’attention de votre chat.

    En général, les photos d’animaux sont plus intéressantes quand on ressent une connexion avec le sujet. Et souvent, cette connexion se fait plus facilement lorsque l’animal regarde en direction de la caméra (du photographe).

  5. Améliorez votre photo de chat en identifiant votre intention.

    C’est le moment où vous décidez de l’objectif à atteindre en faisant votre photo de chat.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
cours de photo Cours de photographie en ligne Photo Photographie

5 erreurs à éviter en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec ©Bruno Larue – reproductions interdites

Depuis que mon aventure a commencé en photo, j’ai fait beaucoup d’erreurs. À chaque fois je me disais: les erreurs font partie de l’apprentissage!

Même si c’est vrai que certaines erreurs sont inévitables en photo, on peut en éviter certaines si on a la bonne information au départ. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’écrire un article sur les 5 erreurs en photo, qui selon mon expérience, peuvent être évitées.

C’est le genre d’information que j’aurais aimé avoir tôt dans ma carrière: j’ai le sentiment que ça m’aurait sauvé beaucoup de temps! Après tout, comme le dit si bien George Bernard Shaw:

 »Le succès ne consiste pas à ne jamais faire d’erreur mais à ne jamais faire la même erreur deux fois. »

1- Voici une des erreurs qui m’a beaucoup affecté: le manque de pratique

Quand j’ai commencé à développer ma carrière professionnelle en photo, j’avais l’impression que je passerais le plus clair de mon temps à photographier, à me laisser nourrir par l’inspiration!

Mes professeurs de photo ont vite fait de me rappeler à l’ordre en me disant que je devais passer beaucoup de temps à développer mon réseau de contact, et à faire du marketing. Et c’est vrai. Le téléphone ne commence pas à sonner dès qu’on sort de l’école de photo, loin de là!

En plus de ces efforts pour démarrer mon entreprise, j’ai commencé à travailler sur certains types de sujets « commercialisables » en photo tel que: l’architecture, la restauration, les objets d’art, l’événement, etc..

Mais le fait de mettre beaucoup de temps dans ces activités m’a fait commettre une grosse erreur: je ne consacrais pas assez de temps à développer des projets photo personnels.

Instaurer une discipline

Parmi tous les efforts qu’on peut faire en photographie, démarrer un projet photo personnel est la chose qui vous permet le plus de vous améliorer.

Mais on le sait, dans la vie ce n’est pas les distractions ou les activités qui manquent. Donc, pour m’améliorer en photo, j’ai décidé de réserver des plages horaires dans ma semaine, uniquement consacrées à un projet photo.

Et vous savez quoi?

Ce fut une vrai libération! J’avais l’impression de prendre du temps pour moi, enfin!

Depuis ce jour, j’accorde de plus en plus de temps à mes projets photo personnels. Et je ne me suis jamais autant amélioré en photo. Encore aujourd’hui, mes semaines sont partagées entre l’écriture de mes articles, mes cours photo, et bien sûr, le développement de mon projet photo personnel.

Vous connaissez l’expression  »le grit »?

L’autre jour j’écoutais une conférence TED sur le thème de la réussite. Le but était de partager les résultats d’une recherche servant à déterminer le facteur numéro pour réussir dans la vie, peu importe le domaine. On pouvait s’attendre à ce que ce soit: l’apparence physique, avoir des parents fortunés, l’intelligence, le talent… Et bien non. Le facteur numéro de réussite selon cette étude est:

La persévérance (le grit)

Étonnant non? Le plus beau dans tout ça c’est que la persévérance est accessible à tout le monde. Ne jamais s’avouer vaincu. Quand on pratique la photo sur une base régulière, on développe sa persévérance. Selon moi, c’est essentiel si on veut s’améliorer.

2- Une des erreurs fréquentes: ne pas aller chercher les connaissances techniques

Québec © Bruno Larue – Reproductions interdites

Au fil de mes années en photo j’ai souvent hésité à aller chercher les connaissances de pointe qui me manquaient. Mais à chaque fois que j’améliorais mes connaissances, je me disais toujours la même chose: pourquoi je ne me suis pas informé plus tôt!

Le fait d’avoir les bonnes connaissances techniques a rendu mes prises de vue beaucoup plus agréables. Mon esprit pouvait se concentrer sur la fabrication d’images et non sur la technique.

Le temps vaut de l’or

Souvent, j’ai essayé d’aller « plus vite » en cherchant les solutions par moi-même. Mais j’avais oublié de calculer tout le temps perdu dans mes recherches. Avec les bonnes connaissances au départ, j’aurais été en mesure d’investir plus de temps dans un projet personnel, et donc m’améliorer plus rapidement.

Quand on apprend la photo, c’est très facile de s’égarer dans nos recherches, de passer du temps sur des choses qui n’en valent pas la peine. Je vous conseille d’aller chercher les bonnes connaissances au départ (lectures, vidéos, cours…), vous serez beaucoup plus efficace dans l’amélioration de vos photos.

Est-ce que la réussite technique représente le but à atteindre?

Oui et non.

Bien entendu avoir les bonnes connaissances techniques améliore vos photos. Mais est-ce que réussir sa photo techniquement veut dire qu’on a réussi sa photo au final?

Pas nécessairement. Vous pouvez très bien faire les choses correctement au niveau technique et obtenir une photo dénuée d’intérêt.

Pour moi il ne faut pas confondre réussite technique avec réussite  »artistique ». Il faut faire attention de ne pas investir trop de temps dans la technique au détriment du côté artistique.

Vous risqueriez de trouver rapidement que vos photos sont redondantes!

L’équilibre est la clef!

3- Investir trop d’argent dans du matériel  »inutile »

Personnellement, quand j’entre dans un magasin photo j’ai l’impression d’entrer dans un magasin de jouets. Une seule idée traverse mon esprit: j’ai le goût de tout acheter!

Mais avec les années, j’ai réalisé que pour faire de belles photos, je n’avais pas besoin de beaucoup de matériel. Les appareils photo et objectifs de base sont suffisants pour débuter son aventure en photographie.

Évidemment certains objectifs, ou accessoires, vous permettent d’augmenter vos possibilités créatives (voir mon article  »7 accessoires pour vous améliorer en photo« ). Mais je vous conseille d’expérimenter simplement avec votre appareil photo dans un premier temps. Lorsque vous aurez identifié un besoin précis, en rapport à un sujet en particulier, faites-vous plaisir en ajoutant une pièce à votre collection.

Par exemple si vous développez un intérêt particulier pour la photographie animalière, procurez-vous un objectif 300mm!

Il existe des options gratuites autour de vous

Si vous voulez vous exercer avec l’éclairage par exemple, vous n’êtes pas obligé d’acheter des flashs pour commencer.

Vous pouvez très bien photographier un objet avec des lampes de salon en fermant les rideaux dans la pièce. Et pour d’avantage de stabilité, déposez votre appareil photo sur une table.

C’est en expérimentant que vous allez améliorer vos résultats.

4- L’erreur de ne pas s’attarder suffisamment aux sujets qui nous intéressent

Je me souviens quand j’ai reçu mon premier appareil photo, j’étais tout excité. Je voulais photographier tout ce qui m’entoure. Mais au bout d’un certain temps je me suis demandé: qu’est-ce qui vaut la peine d’être photographié?

Je crois qu’on s’améliore plus rapidement en photo si on s’attarde aux sujets qui nous intéressent vraiment. On redouble alors d’attention, on veut vraiment obtenir de bons résultats. Et ce comportement fait une grande différence. Pour faire un clin d’œil au premier point de cet article, on est plus persévérant.

La satisfaction est alors au rendez-vous et on est plus motivé.

Prenez le temps de faire le tour des possibilités créatives

Québec © Bruno Larue – Reproductions interdites

En photographie, j’ai obtenu de meilleurs résultats en photographiant  »mille fois » le même sujet, plutôt qu’en photographiant mille sujets différents.

C’est une différence subtile mais très importante. L’erreur à éviter face à un sujet qui nous intéresse est de faire une seule prise de vue et de partir. En faisant cela, c’est très difficile de s’améliorer.

Prenez le temps de faire le tour de vos possibilités créatives: cadrage, lumière, flou artistique, vitesse lente, objectif photo, et j’en passe!

Ne vous contentez pas du premier résultat. Faite comme s’il existait toujours une meilleure  »solution visuelle » et continuez à photographier, tant que vous avez du plaisir à le faire!

5- Voici une autre des erreurs fréquentes: choisir un sujet  »trop difficile » à photographier

Comme je le disais plus tôt, démarrer un projet personnel est l’une des meilleures façon de s’améliorer en photo. Mais certaines personnes se mettent des bâtons dans les roues dès le départ en s’imposant une grande contrainte comme par exemple:

– Choisir un sujet qu’on peut photographier seulement en voyage… une fois par année.

– Choisir un sujet qui représente un défi technique élevé alors qu’on est débutant.

Ce genre de contrainte est inutile. Elle vous empêchera d’avancer.

Voici mon conseil

Exercez-vous avec un sujet facile d’accès, que vous pouvez photographier autant que vous voulez (ou presque). Plus de temps vous passez à photographier, plus vite vous allez vous améliorer.

Souvent on fait l’erreur de penser qu’on a besoin d’un sujet spectaculaire pour faire de belles photos… C’est faux. Vous avez besoin d’un sujet qui vous inspire.

Donc en résumé, quelles sont les erreurs à éviter en photo:

Québec © Bruno Larue – Reproductions interdites

– Négliger la pratique en photo. Personnellement j’ai passé trop de temps sans mon appareil photo. Mais tout a changé quand j’ai libéré du temps dans mon horaire pour exercer ma passion. Soyez persévérant.

– Ne pas chercher à améliorer vos connaissances techniques vous empêche d’exprimer votre vision efficacement. Il n’y a pas que la technique qui est importante même si c’est un bon point de départ pour s’améliorer en photo. Vous pourrez ensuite travailler sur d’autres aspects plus artistiques.

– Acheter du matériel photo cher inutilement ne vous aidera pas à vous améliorer en photo. Commencez par pratiquer avec du matériel de base et achetez plus d’accessoires lorsque vous aurez identifié des besoins précis.

– Attardez-vous aux sujets qui vous intéressent… dans votre entourage. Et prenez le temps d’explorer les possibilités créatives.

Et surtout n’oubliez pas que c’est en allant au bout de vos idées que vous aurez du succès!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 5 erreurs à éviter en photo:

  1. Le manque de pratique

    C’est important de pratiquer pour s’améliorer… et d’avoir un but précis (lire l’article)!

  2. Ne pas allez chercher les connaissances techniques en photo

    Souvent on oublie de calculer la perte de temps à chercher soi-même des solutions.

  3. Investir trop d’argent dans du matériel  »inutile »

    Avant d’investir dans du matériel photo supplémentaire, prenez le temps de bien identifier vos besoins (plus de détails dans l’article).

  4. Ne pas s’attarder aux sujets qui nous intéressent

    Souvent on s’améliore plus rapidement en s’attardant aux sujets qui nous intéressent vraiment.

  5. Choisir un sujet  »trop difficile » à photographier

    Choisissez un sujet que vous pouvez photographier régulièrement, et pas trop complexe techniquement, pour commencer. Vous pourrez investir plus de temps à faire des photos, et donc vous améliorer.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Le droit d’auteur en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Dans cet article je vous parle de droit d’auteur en photo. Que vous soyez amateur ou professionnel en photographie, ces connaissances peuvent vous éviter plusieurs soucis.

Mes années d’expériences en photo m’ont souvent amené à m’informer sur le sujet et je suis heureux de vous partager mes connaissances. Toutefois, n’étant pas juriste, sachez que ce que je vous partage dans cet article est à titre informel seulement, et que chaque cas est différent. Mais disons que cela vous permettra déjà d’y voir un peu plus clair!

Pour moi le droit d’auteur en photo n’est pas seulement une affaire légale, c’est aussi une forme de respect envers ma créativité et celle des autres. Il est souvent trop facile de dénigrer le travail en photographie sous prétexte que la personne a seulement appuyé sur un bouton. Ceux qui ont le moindrement de connaissances en photo sont conscient de tout le travail qui entoure la prise de vue.

On va voir des exemples précis concernant le droit d’auteur en photo.

Je vous rassure tout de suite, on n’entrera pas dans absolument tous les détails du droit d’auteur en photo : cela serait sans fin.

J’ai choisi de vous parler de certains aspects les plus courants. Ceux qui vous concernent le plus dans le présent, et aussi dans le futur:

  • Les fausses croyances concernant les réseaux sociaux;
  • Nommer l’auteur de la photo suffit-il?
  • Le droit d’auteur en photo commerciale;
  • Photographier des gens dans la rue;
  • Photographier la création des autres (architecture, design, objet, oeuvres…);
  • Cas particulier des animaux des zoos;
  • Projet artistique dans un pays étranger;
  • Les contrats en photo commerciale ou en photo d’art;
  • Faire un suivi de l’utilisation de vos images sur le net;
  • Comment réagir en cas de mauvaise utilisation de vos images;
  • Le cas des photos dans le domaine public.

Les fausses croyances.

Certaines personnes croient qu’en publiant une image sur les réseaux sociaux ils perdent leur droit d’auteur sur la photo : c’est faux.

©Bruno Larue, reproduction interdite

En fait, les réseaux sociaux se dégagent souvent de toute responsabilité concernant le droit d’auteur des photos publiées sur leur plateforme : mais vous êtes toujours l’auteur de la photo. Ça veut simplement dire que les réseaux sociaux se déchargent de toute responsabilité concernant l’utilisation illégale de vos images.

Ça veut aussi dire que vous ne pouvez pas utiliser une photo que vous trouvez sur les réseaux sociaux sans demander la permission à l’auteur de l’image. J’ai déjà vu quelqu’un utiliser une photo qu’elle a trouvé sur Pinterest dans une publication Facebook en mentionnant « crédit photo Pinterest »… c’est tout à fait illégal! Demandez d’abord la permission écrite à l’auteur de l’image.

Donc je ne peux pas utiliser une photo même si je mentionne « crédit photo… »?

Exactement! Le fait de mentionner le nom de l’auteur d’une image est une obligation dans la plupart des contrats de diffusion d’une photo. Mais ça ne donne en aucun cas le droit d’utiliser une image comme bon nous semble sans autorisation sous prétexte que l’on nomme l’auteur.

Par contre vous avez le droit de partager la publication de quelqu’un à l’aide des outils de partage de la plateforme. C’est ok puisque l’auteur original de la photo permet le partage de celle-ci.

Utiliser la photo de quelqu’un, sans son consentement, peut avoir des conséquences importantes, spécialement si c’est fait dans un but commercial (ou même pour défendre une cause). Peu importe les intentions que vous avez, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, les conséquences seront les mêmes.

À éviter à tout prix!

Qu’en est-il du droit d’auteur d’une photo fait dans un but commercial (publicité, portrait, mariage)?

©Bruno Larue, reproduction interdite

En date du 7 Novembre 2012, la loi Canadienne sur le droit d’auteur en photo a connu un grand changement :

la Loi Canadienne reconnaît enfin aux photographes professionnels indépendants la propriété des droits d’auteurs des oeuvres qu’ils produisent dans le cadre de leur travail.

Donc lorsque vous faites des photos pour un client, les droits d’auteur vous reviennent automatiquement. Bien que cette loi soit très récente au Canada (2012), elle existe depuis les années 1960 aux États-Unis.

Mais qu’en est-il de l’utilisation de ces images?

Les droits d’utilisation de ces photos varient en fonction de votre client.

Si vous faites des photos pour une personne (portraits, mariage) : la loi permet au client de les utiliser partout sur le web et de les imprimer à volonté dans un but non-commercial. Par exemple, pour montrer ou donner à leurs amis, leur famille… Ces photos ne doivent pas générer de profit, ni être un outil promotionnel (utilisation privée seulement).

Donc, comme photographe, si vous ne désirez pas donner les droits de diffusion et de reproduction, vous devez faire un contrat en ces termes avec votre client.

Par contre si vous faites des photos pour une organisation : les droits de diffusion et d’impression sont vendus séparément de la prise de vue. Vous devez donc faire un contrat qui spécifie la valeur de chaque utilisation de vos photos par l’organisation.

Ça veut dire plus de profits pour vous!

©Bruno Larue, reproduction interdite

Lorsque vous faites des photos pour une organisation (entreprise, association, organisme…), vous vendez les droits d’utilisation de vos images pour faire la promotion de cette compagnie. Et de cette compagnie seulement! Ça veut dire que vous êtes libre de vendre les droits d’utiliser vos photos à une autre compagnie. Mais aussi que votre client ne peut pas donner ou vendre vos photos à quelqu’un d’autre sous prétexte qu’ils ont déjà payé les photos!

Il m’est arrivé de faire des photos pour une compagnie qui avait fabriqué le décor d’un restaurant. Après avoir été payé pour ce travail, j’ai aussi vendu le droit d’utiliser quelques photos au restaurant lui-même pour qu’il fasse la promotion de son commerce.

Donc avec un seul contrat au départ, j’ai vendu mes photos à deux clients différents.

Est-ce que j’ai le droit de photographier les gens dans la rue sans demander leur permission?

Au Québec vous avez le droit de photographier une personne dans un lieu public sans son consentement. Par contre, le droit de diffusion de cette image (c’est à dire le fait de montrer cette photo) est différent selon deux situations :

1- La personne sur la photo n’est pas reconnaissable. Dans ce cas vous pouvez diffuser la photo, et la vendre, comme bon vous semble.

2- La personne sur la photo est reconnaissable. Dans ce cas vous ne pouvez pas diffuser, ou vendre la photo sans le consentement de cette personne. L’entente avec la personne doit stipuler clairement le contexte d’utilisation de cette photo (faire un contrat).

Il existe une exception.

Il existe une exception dans le cas où vous photographiez une personne lors d’un « événement d’intérêt public » du type éditorial : manifestation, incendie, etc… Dans ce cas précis vous avez le droit de publier vos images selon les lois du Québec (ailleurs, je ne sais pas).

Mais comme beaucoup de choses peuvent être sujet à interprétation, personnellement j’aurai tendance à demander une autorisation écrite à la personne sur la photo avant d’en faire la publication.

Il y a le côté légal, et le côté humain.

©Bruno Larue, reproduction interdite

Pour moi faire de la photo c’est cultiver l’énergie positive. Donc si je photographie quelqu’un dans la rue et qu’il me demande d’effacer la photo je vais le faire.

Petite parenthèse: dans l’univers de la photographie créative, vous pouvez très bien organiser une séance photo avec des « modèles ». Il est plus aisé de faire des contrat d’utilisation de leur image, puisque ce sont des professionnel(le)s. Si vous le désirez, les photos auront l’air d’avoir été prises sur le vif, tout dépend de votre intention de départ.

Ça peut aussi être simplement des amis ou de la famille. Mais veillez tout de même à mettre un minimum sur écrit les termes de votre accord.

J’ai d’ailleurs entendu dire que certaines « photos de rue » qui sont passées à l’histoire seraient en fait construites de toute pièce. Laissez donc aller votre imagination pour créer VOTRE réalité!

Est-ce que j’ai le droit de photographier l’architecture librement?

J’ai longtemps pensé que je pouvais photographier l’architecture comme bon me semble… c’est faux! Souvent il est interdit de faire le commerce d’une photo dont le sujet principal est une œuvre architecturale. Donc, en gros, si une création architecturale fait partie de l’image sans être le sujet principal, c’est ok. Mais si c’est le sujet principal, ouch. Bien sûr, c’est mon interprétation.

Ces lois varient en fonction des différents pays. Dons si vous prévoyez un voyage, informez-vous avant de partir pour être sûr que vous pourrez utiliser les photos par la suite. Ça peut paraître un peu extrême, et j’avoue que je ne l’ai jamais fait, mais c’est bon à savoir.

Sachez que le même principe s’applique aussi aux objets de design et œuvres d’art en général. Quand on y pense ça fait plein de sens!

Est-ce que j’ai le droit de photographier les animaux dans les zoos?

Vous avez le droit de photographier les animaux dans les zoos mais, en théorie, vous avez besoin de l’autorisation de l’organisation pour vendre vos photos (souvent, la diffusions sans profit/vente est permise).

Oui je sais, certaines personnes le font tout de même en cachette mais au moins vous avez la version officielle. Il faut dire que les chances de voir certains animaux sauvages ou exotiques en pleine nature, dans un court laps de temps, sont plutôt faibles.

Est-ce que j’ai le droit de faire un projet artistique en photo dans n’importe quel pays?

Désert Atacama Chili – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Il y a quelques années j’ai eu la surprise de ma vie quand j’ai traversé la frontière du Canada vers les États-Unis.

Le douanier me demande : avez-vous des items de valeurs à déclarer?

Et là je réponds : oui mon matériel photo.

Douanier : allez-vous faire un contrat professionnel aux États-Unis?

Moi : non, je travail sur un projet artistique et je vends des reproductions de mes images… potentiellement aux États-Unis.

Douanier : c’est interdit. Les États-Unis considèrent que vous volez le travail d’un américain.

Wow, je suis tombé de ma chaise! Je suis même allez m’informer à une autre douane et on m’a servi le même discours : ça prend une autorisation spéciale pour faire un projet de photo artistique aux États-Unis.

Les États-Unis, une exception?

J’ai passé les douanes de quelques pays dans ma vie et c’est la première fois que je vois ça. D’après-moi il s’agit d’une rare exception et ça peut changer dans le temps.

Je vous invite tout de même à vous informer avant de partir en voyage pour éviter les futurs ennuis.

Que doit contenir le contrat d’utilisation d’une image?

Les contrats d’utilisation d’une image sont à prendre très au sérieux et doivent contenir des éléments importants tel que:

1- Les noms complets des personnes impliquées.

2- Le contexte précis dans lequel l’image sera utilisée.

3- La durée pendant laquelle l’image sera utilisée.

4- Est-ce que le sujet (personne) de la photo doit recevoir un montant d’argent? Si oui combien?

5- Signatures des deux parties impliquées.

Je le répète encore une fois, je ne suis pas juriste. Si vous voulez être certains de faire un contrat en règle demandez l’avis d’un avocat spécialisé dans ce domaine.

C’est exactement ce que j’ai fait quand j’ai voulu faire signer un contrat pour la diffusion d’une photo d’un modèle sur mon site web.

Les termes d’un contrat sont importants, et peuvent être rigolos!

Il y a quelques années j’ai vendu les droits d’utilisation d’une de mes photos à un magazine américain de grande envergure. Dans le contrat on pouvait lire les termes : droit de diffuser la photo dans « tout l’univers »!

Ça m’a fait bien rire et en même temps j’ai réalisé tout le sérieux du droit d’auteur en photo.

Est-ce que j’ai besoin de faire un contrat quand je fais une exposition?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

C’est important de faire un contrat si vous exposez en solo. N’oubliez pas de mentionner : les œuvres exposées, la durée de temps, l’obligation d’afficher votre nom dans les publications (médias, réseaux sociaux, visioconférences…).

Je vous conseille aussi de mettre une affiche « photo interdite » sur chaque mur. Ça aide à faire respecter le droit d’auteur en photo. Invitez plutôt les gens à visiter votre site web pour revoir vos œuvres. Affichez-le clairement sur les cartons descriptifs de vos œuvres (étiquettes).

Comment faire un suivi de l’utilisation de vos images?

Sur internet, les photos circulent à vitesse grand V. Ce n’est pas toujours facile de savoir qui utilise vos photos et dans quel contexte. Il existe des outils comme Google Images qui vous permet de voir qui utilisent vos photos sur internet. Vous n’avez qu’à téléverser une de vos photo et lancer une recherche.

Pour être honnête je ne connais pas l’efficacité de cet outil de Google mais c’est mieux que rien.

Écoutez votre intuition

Récemment une personne m’a contacté pour utiliser une de mes images pour une impression très grand format. Le « hic » c’est qu’elle voulait que je lui envoie le fichier pour qu’elle s’occupe de l’impression elle-même.

Sans trop savoir pourquoi mon intuition me disait de ne pas faire ça. Je n’avais aucun moyen de savoir si quelqu’un allait reproduire ma photo à volonté sans mon consentement. J’ai donc refusé son offre.

Si vous vendez des reproductions de vos œuvres, je vous conseille de fournir le fichier d’impression à un imprimeur en qui vous avez confiance. Ou encore mieux de les imprimer chez vous si vous avez le matériel nécessaire.

Comment réagir si quelqu’un utilise votre photo sans votre consentement?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

De façon général, les gens ne connaissent pas très bien le droit d’auteur en photo. Il est donc fort possible qu’à un moment donné, quelqu’un utilise une de vos photos sans votre autorisation. Si ça se produit : ne paniquez pas.

Commencez par l’informer de la situation et demandez-lui d’arrêter de diffuser votre photo illégalement. Par expérience la personne cesse d’utiliser votre image très rapidement. Sinon il y a toujours les recours légaux: c’est très laborieux et c’est pourquoi je préconise d’essayer de régler ça à l’amiable dans un premier temps.

Par contre, si une organisation utilise l’une de vos images sans votre consentement (pour faire sa promotion par exemple) c’est bien plus grave! Personnellement j’aurais tendance à passer aux recours légaux directement. Il y a de fortes chances qu’au moment où vous découvrez l’infraction, cette organisation ait déjà bénéficié de l’utilisation illégale de votre œuvre.

Cherchez sur Google des associations qui fournissent de l’aide juridique pour les photographes (ou les artistes visuels). Vous aurez parfois droit à des conseils gratuits de professionnels.

Certaines images deviennent libres de droit avec les années.

Avec les années, certaines images deviennent libres de droit. Ça veut dire que vous pouvez les utiliser sans le consentement de l’auteur en toute quiétude. On dit alors qu’elles tombent dans le domaine public.

Prenez le temps de vérifier attentivement pour être certain d’éviter les ennuis. Cela dépend de chaque pays!

Les bonnes pratiques concernant le droit d’auteur en photo.

Comme je le disais plus tôt, le droit d’auteur en photo est encore très méconnu en général. Je vous encourage donc à en parler autour de vous, à écrire le copyright (©) dans vos publications sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi utiliser un filigrane sur vos photos pour indiquer que vous êtes l’auteur de l’image. Personnellement je ne suis pas un très grand fan de cette pratique: ça détruit l’harmonie de la photo. Et entre vous et moi, ce genre de « protection » s’enlève facilement avec certains logiciels. Ça risque donc de gâcher l’esthétique de l’image et ça n’empêchera pas les gens malintentionnés de voler les photos. C’est mon avis bien sûr.

Voilà! J’espère que cela vous aura éclairé sur le sujet!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Est-ce que je cède mon droit d’auteur quand je publie une photo sur les réseaux sociaux?

Pas du tout. Vous êtes toujours propriétaire du droit d’auteur. Par contre les réseaux sociaux se dégagent souvent de la responsabilité de l’utilisation illégale de vos photographies sur leur plateforme.

Est-ce que j’ai le droit d’utiliser n’importe quelle photo que je trouve sur internet si je mentionne « crédit photo … »?

Pas du tout. Vous devez toujours demander la permission à l’auteur de la photo.

Est-ce que j’ai le droit de photographier une personne dans un lieu public, sans lui demander sa permission?

Oui, dans la plupart des pays (dont le Canada et la France) c’est permis. Par contre, si la personne est reconnaissable sur la photo, c’est interdit de publier l’image (internet ou exposition) sans son consentement. Il existe toutefois des exceptions dans la diffusion d’images éditoriales.

Qu’en est-il du droit d’auteur d’une photo fait dans un but commercial (publicité, portrait, mariage) au Québec?

Depuis 2012 la Loi Canadienne reconnaît enfin aux photographes professionnels indépendants la propriété des droits d’auteurs des oeuvres qu’ils produisent dans le cadre de leur travail. Par contre il y a des « bémols » concernant l’utilisation de ces images (lire l’article).

Est-ce que j’ai le droit de photographier librement: les animaux dans les zoos, l’architecture ou les objets d’art?

Il y a des restrictions concernant ces sujets en photo. Lire l’article pour plus de détails.

Comment faire un suivi de l’utilisation de vos images?

Sur internet il existe un outil appelé « google images » qui vous permet de téléverser une photo et de lancer une recherche pour voir si quelqu’un l’utilise illégalement. Par contre, si vous envoyez un fichier d’impression photo à une entreprise d’imprimerie, c’est plus difficile de faire un suivi.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

ordre, chaos et créativité

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Depuis mon premier jour en photo, j’ai comme objectif de développer ma créativité. Mais un obstacle majeur se dresse devant moi : comment faire?

Pendant longtemps j’ai été victime de la pensée magique. J’avais l’impression qu’en déambulant dans les rues, en me laissant bercer par le vent, et en buvant quelques bières, j’allais devenir plus créatif en photo. Mais dans les faits, je n’avançais pas vraiment. Je n’arrivais pas à produire des images satisfaisantes sur une base régulière.

J’étais une « fashion victim » de mes artistes préférés!

Bon ok, j’exagère un peu… mais pas tant que ça. J’avais en tête la façon de vivre de certains artistes créatifs dont j’aime le travail, et j’avais l’impression de devoir reproduire leur comportement pour devenir plus créatif.

En gros je me disais que pour devenir plus créatif, je devais vivre de façon chaotique et désordonnée tout comme le faisais Jim Morrison et Jackson Pollock.

Je n’ai donc pas toujours été très sage et ce comportement ne s’est pas avéré très productif dans le développement de mon œuvre photographique.

Les mythes concernant les gens créatifs…

À ma défense je dois dire que cette image, ou ce mythe, de l’artiste excentrique est abondamment véhiculée dans la société, spécialement au cinéma. Mais est-ce que cette façon de vivre contribue vraiment au développement de la créativité chez l’être humain?

Selon Julia Cameron qui est une référence mondiale dans le domaine de la créativité (auteure de « Libérez votre créativité », considéré comme la bible des artistes), le mythe de « l’artiste saoul » est révolu. Celle qui aide les artistes de tous les niveaux à renouer avec leur créativité est d’avis que l’abus d’alcool, ou autres substances, est nuisible si on veut devenir plus créatif.

Dans son livre « Libérez votre créativité » elle parle même de quelques artistes dans le monde de la musique qui sont devenus  » clean  » pour être en mesure de continuer à produire de la musique.

Faut-il être dans la misère pour développer sa créativité?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Quand on s’informe sur l’histoire des artistes mondialement reconnus, on découvre souvent qu’ils ont vécus dans la pauvreté une grande partie de leur vie. On peut en arriver à se demander : est-ce que le fait d’être dans la misère est le moteur essentiel pour être plus créatif? Faut-il être pauvre pour ressentir le besoin de créer?

Absolument pas.

Le fait d’investir beaucoup de temps pour développer sa créativité laisse moins d’espace aux activités qui rapportent de l’argent. Mais cette décision relève d’un choix personnel.

Et devoir trouver les sous pour la fin du mois n’aide pas à la créativité… au contraire. Quand votre situation financière s’améliore les idées circulent plus librement. L’équilibre sera alors votre allié: ne pas passez tout votre temps à vous inquiéter du manque d’argent, mais ne pas non plus aller dans l’autre extrême de vouloir à tout prix « être reconnu, riche et célèbre ».

En tout cas, c’est personnellement la voie qui me permet d’être le plus créatif possible.

Mon expérience personnelle

En 2017, j’ai fait le grand saut de quitter la ville pour aller habiter à la campagne avec ma copine. On y pensait depuis plusieurs années et là on a décidé que c’était le bon moment. La peur était au rendez-vous, mais je n’aurais jamais imaginé la suite des choses.

Premièrement, dès les premières semaines, ma consommation d’alcool a diminuée de façon TRÈS considérable, sans même que j’y fasse attention. Ce n’était pas volontaire, j’étais simplement dans un environnement plus calme, plus serein.

L’autre conséquence positive de cette vie plus calme a été de me libérer du temps, et de l’espace mental, pour faire naître ENFIN mon projet créatif en photo.

Ce changement de vie m’a permis de devenir plus créatif, chose que j’attendais depuis des années.

Construire sur du solide

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Évidemment, j’ai du m’adapter à cette nouvelle vie, loin de mes repères habituels, et ça n’a pas toujours été facile. Mais en bout de ligne, je me suis construit une vie avec beaucoup plus de stabilité, exactement à l’inverse de mes débuts en photo.

Voici les facteurs qui, selon moi, ont contribué à ma créativité : une situation financière stable, une vie amoureuse réussi, un bon cercle d’amis et des loisirs pour me détendre.

En fait je pense que développer sa créativité c’est comme construire une maison : on doit s’appuyer sur des bases solides.

Moins on a de préoccupations, plus on a d’énergie à mettre sur notre créativité.

Intuitif mais pas chaotique!

Un autre des bénéfices d’avoir déménagé à la campagne est que je me suis connecté à mon intuition. Vous savez, cette petite voix intérieure qu’on fait taire parfois! Lorsque j’habitais en ville, l’accumulation des sons extérieurs faisait que j’avais de la difficulté à me concentrer sur ce que je voulais vraiment. À écouter mon intuition.

Le silence de la campagne a fait toute la place à cette voix intérieure qui me guide encore dans mes projets photo.

Bon, je ne voudrais pas paraître trop poétique! C’est important aussi de mentionner que développer un projet photo demande beaucoup de temps et d’efforts. Ceux qui pensent que ça se fait en claquant des doigts vont être déçus. Ça ne fonctionne pas comme ça!

Un dérapage contrôlé.

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Avec tout ce que je viens d’écrire sur la créativité en photo, certains d’entre-vous me diront peut-être : c’est bien sérieux tout ça, la créativité c’est supposé être « le fun »!

Oui, certainement. Si le fait de créer n’était pas agréable je ferais autre chose.

Pour moi le mode de vie « idéal » du créatif c’est d’avoir des bases solides qui nous permettent de se laisser-aller, de s’amuser à suivre notre intuition peu importe où ça nous mène. Ça je trouve que c’est génial. C’est une liberté qui n’a pas de prix!

Je compare ça souvent à un dérapage contrôlé. Savoir que l’on peut aller dans des zones inconnues sans risquer une perte de contrôle totale.
Pour moi c’est le genre d’attitude qui peut mener à de belles découvertes. Sortir de sa zone de confort amène souvent de belles surprises.

La créativité, une quête infinie?

Ça m’arrive de me demander : est-ce qu’un jour je serai arrivé au bout de mes idées? Comme lorsqu’on se perd en voiture et tout à coup la route se termine. J’avoue que j’ai de la difficulté à y croire tellement j’ai de projets en tête.

Et parfois un projet créatif peut continuer pendant des années.

Combien de fois on a vu des artistes continuer le même projet, le même genre d’images, des dizaines d’années. Est-ce qu’ils se répètent continuellement par paresse? Ou bien ils ont trouvés exactement ce qu’ils cherchaient à exprimer?

Quelques fois, vu de l’extérieur, les images ont une grande similarité. Mais pour l’artiste, c’est possible que chaque œuvre représente un univers très différent.

Le « vrai » succès d’un artiste

Selon moi on peut évaluer le succès d’un artiste au bien-être que ça lui apporte de créer. On sous-estime trop souvent la capacité à être heureux dans la vie.

On voit de plus en plus d’artistes qui vivent jusqu’à 100 ans et qui continuent à créer. Pour moi c’est une grande source d’inspiration.

Si j’atteins l’âge de 100 ans et que j’ai toujours autant de plaisir à créer, je considère que ce sera une grande réussite.

Soyez créatif en toute liberté!

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Pour moi, créativité rime avec liberté. Je préfère avoir des bases solides dans la vie de tous les jours pour créer sans être préoccupé.

Le mode de vie des artistes a beaucoup évolué avec le temps. De nos jours ils se doivent d’avoir un esprit d’entrepreneur qui est à l’inverse d’une attitude chaotique.

Le bonheur qu’apporte la créativité ne vient pas avec une gueule de bois de lendemain de veille (même si j’apprécie une soirée bien arrosée entre amis de temps en temps…).

De façon générale, la créativité apporte un bel équilibre dans ma vie de tous les jours. J’espère qu’elle en fait autant dans votre vie!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Faut-il être dans la misère pour développer sa créativité?

Absolument pas. La stabilité aide à faire circuler les idées plus librement.

Quelle est la première étape pour être plus créatif?

Se libérer du temps ET de l’espace mental.

Quels sont les autres facteurs qui contribuent à développer sa créativité?

L’équilibre en général: une vie amoureuse saine, des loisirs pour se détendre, une situation financière stable et un bon cercle d’ami.

Quel est le meilleur guide pour développer votre créativité?

Votre intuition.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Apprendre à voyager au quotidien

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Birmanie 2003 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

De retour de mon voyage en Asie (2003), j’ai eu beaucoup de difficulté à rester sur mon petit nuage. Pendant six mois j’avais pris l’habitude de me laisser transporter par le rythme de l’Asie, de découvrir de nouvelles choses constamment sans devoir faire trop d’efforts.

Est-ce que c’était la « vrai vie »? Difficile à dire. Toujours est-il que de retour au Québec j’ai été frappé de plein fouet par mon nouveau quotidien : trouver un endroit pour vivre, trouver un nouveau travail, me ré-adapter au mode de vie Occidental. Pas toujours facile!

Pendant mon voyage en Asie, je restais rarement plus de deux ou trois jours au même endroit, j’étais en déplacement constamment. Une des choses que j’ai trouvé le plus difficile en revenant au Québec c’est que je restais longtemps à la même place. Mon esprit avait besoin de mouvement et mon corps était stationnaire.

Et c’est là qu’une amie m’a fait le plus beau des cadeaux

Une de mes amies, voyant que j’avais de la difficulté à retrouver le sourire, m’a fait cadeau d’un album du chanteur Jean Leloup avec un mot collé sur le dessus qui disait :

« Pour apprendre à voyager au quotidien »

De la parole aux actes

Le temps a passé et j’ai travaillé à mettre en pratique cette façon de voir la vie. Quand je dis « travaillé » ça ne veut pas dire que j’y suis arrivé tous les jours, loin de là. Mais disons que ça m’a donné un bel objectif à atteindre.

Les événements de l’année 2020 m’ont rappelé cette phrase si importante à mes yeux. J’avais prévu un voyage au Sri-Lanka qui a du être annulé à cause de la Covid. Là je me suis dit : qu’est-ce que je vais faire? Comment je vais pouvoir décrocher, me ressourcer?

Cet événement m’a encouragé à percevoir mon environnement d’une manière différente. Étant donné que ma capacité de mouvement était réduite, j’ai commencé à penser à tout ce que je pouvais faire pour améliorer mon quotidien.

Même environnement, même saison, une expérience complètement différente.

Québec 2014 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

J’ai fait le saut d’habiter en nature en 2017. La première année, l’attrait de la nouveauté m’a fait vibrer. Mais dès la deuxième année, je me posais déjà des questions. Puis cette année (2020), à cause de l’annulation de mon voyage, je me suis dit que j’allais tout faire découvrir de nouveaux endroits pour aller pêcher, me promener en nature, profiter de la plage. En faisant des recherches et en discutant avec les gens, j’ai découvert un super endroit pour pêcher à 2 minutes de chez moi, une plage au sable fin comme dans les voyages tout inclus, mais à moins d’une heure de chez moi, et des montagnes magnifiques pour faire des promenades en forêt tout autour.

Bref, je me suis rendu compte qu’en investissant du temps pour améliorer ma vie je pouvais rester dans le même environnement et vivre une aventure complètement différente chaque jour!

J’avais retrouvé le bonheur de faire de nouvelles découvertes et de vivre de nouvelles expériences!

Même l’extraordinaire peut devenir rapidement… ordinaire.

Chili 2019 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Au printemps 2019 j’ai eu la chance de voyager dans le désert d’Atacama au Chili. Pour ceux qui n’ont jamais visité cet endroit je vous le conseille fortement, c’est à couper le souffle! Le premier matin, je me suis retrouvé à prendre mon café en regardant le jour se lever dans le désert… j’étais stupéfait. J’avais l’impression que je pourrais passer ma vie assis à cet endroit, simplement en contemplant le paysage.

Au bout du cinquième jour, alors que mon rituel du café matinal se poursuivait, je me souviens m’être rendu compte que le paysage ne me paraissait plus autant extraordinaire, l’effet de nouveauté était parti.

Voyager c’est rester en mouvement.

Et là j’ai compris que mon sentiment d’excitation provenait du fait que je découvrais un nouvel endroit, que j’étais en mouvement!

Ce n’était pas simplement le fait d’être dans un endroit qui me paraissait exotique qui me rendait si heureux. C’était plutôt le fait de nourrir mon besoin d’explorer la vie. De faire voyager mon esprit.

J’adore voyager mais j’aime aussi le confort de la maison. Je me suis alors demandé comment je pourrais retrouver cette excitation du voyage dans mon quotidien.

Redécouvrir la vie avec des yeux nouveaux.

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Les enfants ont cette capacité extraordinaire d’être émerveillés par la vie de tous les jours. Ça me frappe toujours de voir le sourire d’un enfant qui joue dans une simple flaque d’eau. Ou bien lorsqu’ils découvrent une fleur pour la première fois, ou la millième fois! Je me demande souvent qu’est-ce qu’ils voient exactement? Ils n’ont pas encore le « filtre de la société » devant les yeux, les enfants perçoivent la vie à l’état brut.

Avec l’âge on a tendance à perdre cet émerveillement naturel, comme au bout du cinquième jour dans le désert! On classe les choses qui nous entourent dans le dossier déjà vu et on y porte moins attention autant qu’au début de notre vie. Et pourtant l’émerveillement est souvent à la base de la créativité.

Retrouver ses yeux d’enfant nous donne la sensation de voyager au quotidien.

Mais comment faire pour voyager au quotidien?

Quand je suis à la maison je travaille fort pour apprendre à voyager au quotidien. Comme je le disais plus tôt, les loisirs sont pour moi une grande source de relaxation et de « voyage au quotidien ». Mais l’activité qui me connecte le plus avec la sensation de voyager est : faire de la photo.

Lorsque je scrute mon environnement à la recherche d’images, je plonge dans un monde différent: les formes, les couleurs, les lumières changent en fonction de là où je pose mes yeux. Tout bouge et se transforme en fonction de ma position, du vent, du soleil ou de l’ombre…

Mon imagination s’emballe, et mon coeur aussi.

Puis, lorsque je regarde enfin dans mon viseur, ce nouveau monde s’ouvre à moi.

Évidemment ça ne s’est pas fait d’un seul coup. À mon retour de voyage je débutais en photo et je n’avais pas de projet bien défini, ni de réelle démarche créative. Mais avec le temps j’ai commencé à photographier la nature d’une façon différente, plus personnelle, et là j’ai retrouvé cette sensation de découverte que je ressens quand je voyage. C’est devenu ma façon de voyager au quotidien.

Par où commencer pour développer un projet créatif?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Vous me direz peut-être : je ne sais même pas par où commencer pour faire un projet créatif en photo? Et c’est normal, j’ai moi-même cherché pendant longtemps. Pour moi la condition première pour cultiver des idées créatives c’est d’avoir un esprit détendu et ouvert à votre environnement.

Attention, je ne dis pas que c’est facile. Dans la vie, les occasions d’être préoccupé ne manquent pas. Mais comme je le dis dans mon article « Construisez votre bulle créative en photo », vous avez un effort à faire pour y arriver. C’est sûr que les vacances contribuent grandement à se détendre mais on doit aussi développer de nouvelles habitudes pour continuer de voyager une fois de retour dans notre quotidien.

« Combien sommes-nous à attendre le « bon » moment pour vivre?
Et si le « bon » moment c’était maintenant? »

– Nicole Bordeleau

Apprenez donc à donner plus de place à la photo dans votre vie. Et pas seulement de la photo instantanée, mais laissez votre imagination prendre un peu le relais…

Ne vous mettez pas de barrières!

Quand on veut débuter un nouveau projet en photographie c’est important de garder en tête qu’une photo ne représente pas la réalité. Le simple fait d’exclure des éléments de votre cadre photo empêche le spectateur d’avoir une vision complète de l’environnement. En regardant une photographie on a tendance à utiliser son imagination pour se raconter une histoire en lien avec le contenu de l’image. C’est là qu’un lien encore plus fort se créer entre nous et l’image.

En photographie, vous n’êtes pas contraint de représenter le réel. À l’heure actuelle, personne ne peut définir la réalité avec certitude. Vous pouvez donc vous amuser à interpréter cette réalité à votre manière.

Et c’est là que le voyage commence!

Retrouvez vos yeux d’enfants, amusez-vous, imaginez des nouveaux mondes… Au début, vos photos ne seront peut-être (sûrement) pas aussi belles que vous l’espèreriez, mais l’habitude que vous serez en train de développer, elle, vaut de l’or!!!

Cette habitude de voyager au quotidien grâce à la photo.

Améliorez votre qualité de vie.

Apprendre à voyager au quotidien est un travail de tous les jours qui en vaut l’effort. Je crois que le goût de la découverte faite partie de la nature humaine.

Personnellement le fait de garder mon esprit actif me donne l’impression de goûter la vie!

Pour y arriver je m’efforce de mettre de côté les pensées préoccupantes même si je n’y arrive pas tous les jours. Mon esprit est alors plus détendu, comme en voyage. C’est alors que je prends mon appareil photo…

Car la photo s’est révélée un outil formidable pour me permettre de voyager au quotidien.

J’espère sincèrement qu’elle contribue, ou contribuera, également à votre bonheur dans la vie de tous les jours. Donnez-lui plus de place, ça en vaut la peine!

Devenez le photographe de votre vie!

À bientôt,

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Comment avoir l’impression de voyager une fois de retour à la maison?

En restant en mouvement. Explorez votre environnement à la recherche de nouvelles activités.

Une des activités les plus intéressantes pour retrouver la sensation du voyage?

Développer votre créativité en photo. Redécouvrez la vie avec des yeux nouveaux.

C’est quand le bon moment pour vivre?

C’est maintenant!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

La photo: une amie inséparable

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

La photo c’est d’abord et avant tout un art de vivre. Cette phrase là, je l’ai entendue plusieurs fois quand j’ai débuté la photo, et je ne savais pas trop ce que ça voulait dire. Est-ce que c’était une question de style de vie du genre : c’est cool de se promener avec un appareil photo?

Avec le temps j’ai réalisé que pratiquer la photo avait un effet très positif sur ma vie. Ça m’encourageait à percevoir la réalité d’une façon différente, plus agréable. Mais aussi ça me permettait d’adopter de nouveaux comportements qui me font apprécier d’avantage ma réalité: je découvrais un art de vivre.

Au fur et à mesure que j’apprends à me connaître, je me construis une routine positive basée sur ces « nouveaux comportements ». Ça me permet d’améliorer ma qualité de vie et, pour moi, ça vaut de l’or.

Chili 2019 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Une vision en profondeur

Un des comportements que j’ai développé depuis que j’ai débuté la photo c’est le réflexe d’observer. Bon ok, j’avais déjà une tendance à observer ce qui m’entoure (ma blonde m’oblige à ajouter: sauf dans le frigo…haha) mais disons que j’ai commencé à le faire plus attentivement.

Plus précisément j’ai découvert le plaisir de concentrer mon attention uniquement sur des éléments visuels. Certains appellent ça une vision contemplative, moi je préfère dire que c’est un jeu très intéressant.

Un calmant pour l’esprit

Je dois vous avouer que j’ai un esprit hyperactif. C’est comme si mes pensées devaient toujours être occupées à quelque chose. En concentrant mon attention sur une activité positive, ça m’empêche de brasser toute sorte d’idées noires.

Lorsque je concentre mon attention uniquement sur des éléments visuels, tout redevient simple et agréable. Même si je ne trouve pas de photo intéressante à faire sur le moment, j’ai l’impression de flotter, un peu comme en voyage. Et le plus beau c’est que l’effet calmant se poursuit lorsque je suis de retour à la maison. Comme si mon corps et mon esprit avaient atteint une forme d’équilibre.

Une simple occupation ou une véritable passion?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Évidemment dans la vie il n’y a pas que la photo. J’habite en nature et j’adore marcher en forêt, aller pêcher, faire du ski, et j’en passe! Ces occupations m’apportent beaucoup de bonheur. Tellement que je me demande parfois si mes activités de loisirs seraient suffisantes pour me rendre heureux. Est-ce que j’ai vraiment besoin de développer ma passion de la photo?

Dans ces moments-là j’essais de m’imaginer que j’ai 100% de mon temps qui est libre, que je peux faire tout le temps ce que je veux. Et là je me demande : serai-je satisfait seulement avec mes loisirs? Et que la photo soit uniquement un passe-temps, sans rien de plus?
La réponse est non. J’ai besoin que la photo soit plus qu’un simple passe-temps.

J’ai appris de mon expérience du passé

Lorsque j’avais 27 ans, j’ai eu la chance de voyager en Asie du Sud-Est pendant six mois. Une période pendant laquelle j’étais libre de faire comme bon me semble en tout temps. Au début, j’ai trouvé ça génial de me laisser transporter par la vie et de faire des découvertes. Mais après un certain temps le naturel a repris le dessus.

Après quelques mois de liberté totale, j’ai commencé à ressentir le besoin d’accomplir quelque chose. Je sentais le besoin d’avancer, de garder mon cerveau actif. J’avais le goût de développer un talent. C’est à ce moment-là que j’ai compris que pour être bien, j’avais besoin de m’accomplir.

Un outil pour mieux digérer l’information

Québec 2020 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Avec les années j’ai réalisé que j’étais comme une antenne: je capte beaucoup d’informations et parfois un peu trop. Faire de la photo me permet souvent de mettre de l’ordre dans mes pensées, d’exprimer ce que je ressens sans avoir à utiliser des mots. En gros, ça me permet de gérer mes émotions sans trop savoir comment tout ça fonctionne.

Je peux dire, en toute transparence, que la photo m’a aidée à passer au travers des moments difficiles de ma vie. À certaines occasions le résultat n’était pas important, le simple fait d’appuyer sur le déclencheur me faisait un bien énorme. La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille et je trouve ça rassurant d’avoir un outil comme la photo à portée de main pour m’aider à traverser les épreuves.

L’exemple du photographe James Nachtwey

Un jour j’ai regardé un reportage sur un photographe de guerre, James Nachtwey, qui m’a fortement inspiré. Si vous ne l’avez pas vu je vous le conseille fortement, le documentaire s’appelle « War photographer ».

Dans ce reportage, James Nachtwey explique que c’est en regardant dans le viseur de sa caméra qu’il arrive à gérer les émotions difficiles de la guerre. Une mini caméra vidéo, installée sur son appareil photo, nous permet de voir ce qu’il voit quand il prend ses photos. Le calme de ce photographe en situation extrême est époustouflant.

C’est un exemple qui démontre que la photographie peut être un outil formidable pour assimiler différentes situations.

Le sentiment de fierté

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Habituellement je retire une grande partie de mon plaisir au moment où je fais mes photos. Mais je dois avouer que j’ai également été souvent impressionné du travail que j’ai accompli. Je ressens un sentiment de fierté. Attention je ne parle pas ici de condescendance mais bien du bonheur simple d’avoir réussi à faire des images qui me satisfont pleinement.

Personnellement je crois que c’est important d’être fier de nos accomplissements. Je pense que ça fait partie de l’art de bien vivre. Je me souviens d’avoir parlé à des gens qui me montraient des photos qu’ils avaient fait en me disant : « C’est moi qui ai fait ça! ». On voyait un éclat de lumière dans leurs yeux, l’air satisfait de ce qu’ils avaient accompli dans un but personnel. C’est très sain d’après moi.

La « vrai valeur » de la photo, un bonus!

Je pense que l’une des choses qui a le plus séduit les gens lors de l’invention de la photographie, c’est sa capacité à « enregistrer la vie ». Le fait d’appuyer sur un bouton et de fixer un moment pour l’éternité. Malgré toute la technologie qui existe aujourd’hui, c’est encore ce qui m’impressionne le plus.

Faire de la photo améliore ma qualité de vie. En même temps ça me permet de construire un album souvenir de ma réalité, une sorte de journal intime. Quand je regarde mes images qui datent de quelques années, ça me plonge dans des moments intenses. Ça me rappelle d’où je viens et ça m’encourage à aller plus loin.

Enregistrer le réel ou l’imaginaire

Peu importe que nos images soient très réalistes ou bien le fruit de notre créativité. Je pense que si on se donne la peine de faire une photo c’est parce que ça résonne quelque chose de puissant en dedans. C’est une réalité bien vivante en nous.

Comment la photographie peut contribuer à améliorer votre vie

États-Unis – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Au fil du temps, j’ai compris que la photo était bien plus qu’une simple occupation pour moi. En apprenant à découvrir cette façon de m’exprimer, j’ai compris qu’elle m’apprenait à cultiver une certaine vision de la vie, plus profonde, plus intime.

Pour beaucoup de personnes, dont vous faites peut-être partie, c’est également une façon de garder l’équilibre. En effet, en permettant au photographe (amateur ou aguerri) de développer un sentiment d’accomplissement, ou bien en l’aidant à traverser des épreuves, la photo devient une amie inséparable.

Bien sûr, c’est aussi une façon de construire une sorte de journal intime de notre vie.

Tout ça avec quelques clics… n’est-ce pas merveilleux!

Et puis, que dire du sentiment de liberté que j’éprouve lorsque je pars avec mon appareil! Je pourrai écrire tout un article juste là-dessus… et c’est sûrement ce que je ferai très bientôt je pense.

Et vous? Vous êtes-vous déjà demandé ce que la photo était réellement pour vous? Une copine occasionnelle, une amie inséparable, une confidente indispensable? N’hésitez pas à raconter votre histoire d’amour avec la photo dans les commentaires.

Je serai ravie de vous lire.

À bientôt, et n’oubliez pas: devenez le photographe de votre vie!

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quels sont les bénéfices de faire de la photo?

Développer une vision en profondeur, plus intime. Un calmant pour l’esprit. Aide à digérer l’information.

Un des plus gros bonus que la photo procure, encore aujourd’hui?

Fixer un moment pour l’éternité.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Premier pas pour développer votre côté artistique en photo​

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Je me souviens quand j’ai commencé la photographie, en 2003, je croyais que chaque photo que je prenais était importante. Il devait y avoir quelque chose de précieux dans chaque image, même si je ne le voyais pas toujours. C’est un peu comme si je construisais une bibliothèque des souvenirs de ma vie. Ce n’était pas très artistique, mais c’était beau et j’aimais ça!

Les images s’accumulaient sur le disque dur de mon ordinateur, à tel point que je ne savais plus comment les classer pour m’y retrouver. C’est à ce moment que j’ai commencé à ressentir que la photographie pouvait être bien plus qu’un simple « album souvenirs ». Je pouvais créer quelque chose de plus artistique, plus intime qu’un simple « snapshot » de la réalité. Mais comment faire?

J’ai alors commencé des études en photographie et l’une des premières choses que l’on m’a dite c’est: vous devez apprendre à « laisser partir » les photos qui n’en valent pas la peine. Outch!!! On me demandait de me débarrasser de mes « bébés ». Je devais faire le choix de garder certaines images et d’en laisser-partir certaines autres, c’était extrêmement difficile pour moi.

Avec le temps j’ai compris qu’il y avait une raison derrière tout cela: développer mon esprit critique est en fait la première étape vers des photos plus artistiques.

Pourquoi c’est si important de développer son esprit critique en photo?

Une des choses qui m’a le plus séduite quand j’ai commencé à faire de la photo c’est: la liberté de mouvement. Et oui, j’adore la liberté en général, c’est là que je me sens vivre! En photo vous avez la liberté de créer ce que vous voulez avec un minimum d’équipement, et d’assistance. Mais en contre-partie ça veut aussi dire que vous êtes le seul maître-d’oeuvre à la prise de vue. Il n’y a personne derrière votre épaule pour vous dire si vous faites les choses correctement. Vous êtes le(la) seul à déterminer si les photos sont réussies avant de quitter les lieux.

En photographie, comme vous le savez sûrement, la prise de vue est une étape cruciale de la réussite d’une image. Une bonne prise de vue n’assure pas le succès d’une image, il y a aussi les retouches photo, mais une mauvaise prise de vue assure son échec! C’est pourquoi c’est si important de développer votre esprit critique en photo. Car vous devez être en mesure de reconnaître si vous avez fait le maximum pour obtenir une image satisfaisante lors de votre séance photo.

Les bons côtés des appareils photo numérique… et les moins bons!

Quand le numérique est arrivé en photographie plusieurs personnes, dont moi, ce sont réjouies de pouvoir faire des tonnes d’images dans une sortie photo. Quand on y pense, un film de 24 poses parait très limité en comparaison avec la possibilité de faire 1500 images avec une carte mémoire.

Le moins bons côtés des appareils photo numériques c’est qu’on a tendance à photographier tout ce qui bouge sans utiliser son esprit critique. Avec le film, on avait souvent le réflexe de prendre le temps, de se demander si on avait une bonne composition, une bonne lumière. Le danger avec le numérique c’est qu’on est empressé d’appuyer sur le déclencheur. On oublie d’observer notre sujet pour voir comment on peut améliorer notre photo.

Si vous ne faites que multiplier les images sans réfléchir, je ne pense pas que vous allez améliorer vos résultats. C’est un peu comme vouloir obtenir un résultat différent en faisant constamment la même chose.

Une technique simple pour améliorer votre côté artistique en photo.

Souvent l’erreur que l’on fait quand on débute, c’est qu’on ne prend pas le temps d’explorer les possibilités qui s’offrent à nous à la prise de vue. On voit un sujet qui nous intéresse, on s’approche, on prend une photo et on s’en va. En faisant ça vous passez à côté d’une tonne de possibilités d’obtenir une image plus satisfaisante, plus personnelle.

Voici mon conseil pour tirer profit au maximum des appareils photo numériques: faites plusieurs photos d’un même sujet qui vous intéresse. Au lieu de passer rapidement d’un sujet à l’autre, prenez le temps de bien observer un sujet qui a attiré votre attention et essayez différentes façons de le photographier. Vous allez vous améliorer plus rapidement en comparant les différents résultats obtenus sur ce même sujet.

Jouez avec les réglages de base (ouverture, vitesse d’obturation), la composition, la lumière et l’exposition, vous allez obtenir plusieurs images inattendues. Vous serez en mesure d’aller toujours plus loin et de développer votre esprit critique en photo!

« D’accord, [Force supérieure], tu t’occupes de la qualité. Je m’occupe de la quantité. » – Julia Cameron

Dans cette citation tirée du livre « La source de la créativité » de Julia Cameron, le mot « Force supérieur » peut être remplacé par: Muse, Dieu, Univers… tout ce qui vous inspire!

Ça peut paraître paradoxal: je vous dis de ne pas photographier mille sujets différents, puis ensuite je vous encourage à faire de « la quantité »…

Laissez-moi vous donner un exemple pour vous permettre de comprendre dans quelles situations c’est une bonne chose de faire beaucoup de photos:

« Quand j’étais au Chili en 2019, nous traversions le désert de sel, et au loin se dressait le Mont Leija. Il était sublime! Le ciel était bleu sombre (comme c’est à près de 3000 mètres d’altitude, il y a moins d’oxygène et le ciel est plus foncé), la végétation orange et sèche, et cette neige sur les sommets nous narguait un peu… Mon œil a tout de suite vu qu’il y avait une photo à faire.

On s’est arrêté sur le bord, et j’ai commencé à tourner autour de l’auto, à traverser la route, à faire varier la hauteur de mon trépied… tout ça pour essayer différents angles. J’ai aussi sorti un filtre polarisant pour voir ce que ça donnait. Et clic clic clic à chaque essai. On est alors remonté dans l’auto, et reparti sur cette grande ligne droite. J’étais content et je me disait que j’avais sûrement réussi une photo. Sauf qu’au fur et à mesure qu’on s’approchait du mont Leija, je voyais d’autres options s’offrir à moi. Peut-être plus intéressantes, qui sait. Alors on s’est arrêté de nouveau… Et j’ai encore fais des essais, encore et encore! 

Je ne me souviens plus combien de fois nous nous sommes arrêté en tout, mais ce que je sais, c’est qu’u lieu de traverser le désert de sel en une heure, je crois que ça nous a pris au moins 2h30! Et je suis revenu avec différents angles, différentes distances, différentes compositions, différentes expositions… de ce sublime Mont Leija. « 

En bref,

Dans cette situation, le fait de prendre différentes photos du même sujet en variant plusieurs éléments m’a permis « d’apprivoiser l’image »… pour finalement être capable de créer celle qui me satisfaisait le plus.

Au final c’est une des photos que je préfère de mon voyage au Chili. Chaque fois que je la regarde je m’évade à nouveau dans le désert d’Atacama.

mont-leija-chili – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Donnez-vous comme défi de toujours faire au moins 3 photos différentes d’un même sujet. Vous serez étonné des résultats que vous allez obtenir.

Ce n’est pas un concours de vitesse.

Désert d'Atacama - ©Bruno Larue, reproduction interdite
Désert d’Atacama – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Développer son esprit critique en photo, ça prend du temps. À force de pratiquer la photographie artistique on comprend mieux l’importance et la subtilité de la composition, la lumière, les flous, et bien plus encore. C’est important de faire confiance à son oeil de photographe, mais aussi de laisser de la place pour s’améliorer. Comme le dit si bien un proverbe asiatique:

« On doit vider son verre avant de le remplir »

Autrement dit, si vous avez l’impression de tout savoir déjà, vous ne pourrez pas accueillir de nouvelles connaissances.

Quand j’ai débuté la photo, une des questions qui revenait le plus souvent c’est: comment je vais faire pour apprendre la composition? Il n’y a pas de « règle absolue » derrière tout ça donc qu’elle est ma référence pour savoir si j’ai réussi? Mais à force de faire des images, de regarder les photos des professionnelles, et de m’informer sur le sujet, j’ai développé mon sens de la composition. Je me suis construit une référence personnelle, j’ai affiné mon esprit critique.

Tout ça pour vous dire que souvent on ne sait pas trop comment on va réussir à développer certaines compétences. Mais à force d’efforts et de persévérance, on y arrive. Le temps fait son oeuvre sans toujours savoir comment ça fonctionne!

Donnez-vous un but à atteindre

Une des choses que j’adore en photographie artistique c’est qu’on peut toujours s’améliorer. À un tel point que si vous mettez des efforts vous serez étonné des résultats que vous allez obtenir. Il y a de bonnes chances pour que vous regardiez vos photos en vous disant: wow, c’est moi qui ai fait ça?

On s’améliore toujours plus facilement quand on sait sur quel aspect on doit travailler. C’est comme lorsqu’on veut accomplir un travail, on avance plus rapidement quand on sait ce qu’on a à faire.

Mais comment savoir sur quoi vous devez travailler? Bien sûr c’est essentiel de maîtriser les réglages de base de son appareil photo. C’est la première étape à franchir pour avancer en photographie.

Mais qu’en est-il de l’aspect artistique? Un conseil que je vous donne: regardez les photos de gens qui ont plus d’expériences que vous et qui s’intéressent au même sujet. Demandez-vous sur quel aspect de vos images vous devriez travailler pour vous approcher de la qualité de leur travail. Qu’est-ce qui vous touche dans leurs images que vous aimeriez retrouver dans les vôtres?

Attention, le but n’est pas de copier, mais plutôt de choisir un but à atteindre, une ligne directrice à suivre.

L’idéal c’est de conserver votre esprit critique envers le travail artistique des autres, même les professionnels. Vous pouvez très bien aimer certains aspects de leurs images et en même temps, vouloir changer certaines choses. C’est à ce moment là que vous affinerez votre style!

Ce qu’il faut retenir pour développer son côté artistique en photo.

Sortir du simple « clic » pour créer une image plus personnelle, plus intime, plus artistique, ce n’est pas une mince affaire.

Il y aura beaucoup de défis, d’apprentissages, d’essais et d’erreurs. Mais si, tout comme moi, cette voie vous attire, la première étape nécessaire est de développer votre esprit critique. Alors oui, vous pouvez continuer à faire beaucoup de photos, mais concentrez-vous sur certains sujets au lieu de vous disperser partout. Et ensuite, faites le tri dans vos essais. Votre oeil s’affinera, et le temps et les efforts vous guideront dans la bonne direction.

« Pour progresser, faites une seule chose mille fois, plutôt que mille choses une seule fois! » (Anonyme)

Allez, saisissez votre appareil photo et présentez-nous votre univers intérieur!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quelle est la première étape vers des photos plus artistiques?

Développer votre esprit critique en photo.

Les appareils photo numérique, c’est bon pour faire des photos plus artistiques?

Oui, ça vous permet d’expérimenter à volonté. Par contre c’est important d’avoir un objectif en tête quand vous faites vos photos.

Avez-vous une technique pour faire des photos plus artistiques?

Prenez plusieurs photos d’un même sujet qui vous intéresse. Passer trop rapidement d’un sujet à l’autre ne vous permet pas de développer une vision plus personnelle.

Est-ce qu’il existe une « recette magique » pour développer mon côté artistique en photo?

Non. Ça vient avec le temps et les efforts!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Améliorez vos photos avec le filtre polarisant

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Charlevoix, Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Je me souviens quand j’ai découvert le filtre polarisant, je n’en revenais pas de voir à quel point cela améliorait mes photos. J’avais simplement à fixer mon filtre sur mon objectif photo et voilà, magie! Je découvrais de nouvelles possibilités. C’est un outil que j’ai adopté sur le champ et je suis très heureux de vous le faire découvrir.

Une des choses que j’aime le plus avec le filtre polarisant c’est que vous pouvez faire varier l’intensité de l’effet produit. En regardant dans le viseur, et en tournant la partie amovible du filtre, vous pouvez voir en direct l’effet que vous allez obtenir dans votre photo. Ça c’est génial, il ne suffit pas seulement d’appliquer un filtre, vous faites appel à votre sens artistique pour que l’image soit à son meilleure!

Certains d’entre-vous se demandent peut-être: c’est quoi un filtre polarisant? En gros c’est un accessoire qui se fixe devant l’objectif photo et qui réduit les réflexions de lumières. Un exemple concret est que ça enlève l’effet de blancheur dans vos photos de paysage. Comme on va le voir, le filtre polarisant est très utile pour les photos de nature, et peut aussi être utilisé dans d’autres situations.

Cas 1 – Faites ressortir les nuages dans vos photos

Dans une photo de paysage, les nuages font partie intégrante de l’image. Ils modifient littéralement la perception de votre photo. Mais trop souvent, quand on regarde notre photo de paysage, on ne les voit pas assez. On a de la difficulté à percevoir les détails intéressants, et pourtant ces détails sont bien visibles à l’oeil nu! L’ajout d’un filtre polarisant peut alors faire toute la différence. Comme je vous le montre dans la vidéo, ce filtre vous permet de faire ressortir les nuages, de leurs redonner toute leur importance.

Comme je le disais un peu plus haut, la magie de ce filtre est que vous pouvez doser l’effet produit en tournant la partie amovible. La meilleure image ne correspond pas nécessairement à l’effet maximum du filtre polarisant, c’est à vous d’utiliser votre oeil de photographe pour juger du dosage idéal.

Développez votre sens artistique!

Dans cet article je vous présente le filtre polarisant avec lequel je suis tombé en amour. Mais mon but en vous présentant cet accessoire est surtout de vous faire réaliser qu’il augmente vos possibilités créatives. Les passionnés de photo (comme vous êtes probablement) se demandent souvent: comment faire pour améliorer mes résultats? Et bien une des choses les plus importantes à considérer est qu’il existe des tonnes de possibilités face à une seule et même situation! Et c’est en jouant avec ces possibilités que vous améliorez vos résultats. C’est ça que j’entend par « être créatif en photo ».

Quand on débute en photographie on commet souvent la même erreur: on regarde une situation et on croit que le résultat doit ressembler à ce qu’on a sous les yeux. C’est souvent pour cette raison que l’on passe à côté de plein d’images. Certain sujet ne nous semble pas intéressant parce qu’on ne voit pas les possibilités qui s’offrent à nous.  En réalité vous pouvez jouer avec: la composition, la lumière (naturelle et artificielle), l’ouverture, la vitesse d’obturation, la longueur focal, et les accessoires tel que le filtre polarisant.

La prochaine fois que vous partirez faire des photos, essayez d’explorer au moins 2-3 possibilités avec le même sujet. En faisant ça, vous serez étonné de voir les différents résultats que vous pouvez obtenir face à une même situation. Vous pourrez ainsi choisir l’image que vous préférez et améliorer vos résultats! Dans mes ateliers photo j’encourage mes étudiants à explorer différentes possibilités face au même sujet.

Mon expérience personnelle

Personnellement quand j’utilise le filtre polarisant je ne me contente pas d’accentuer les nuages dans le ciel, j’attend aussi que les « bons nuages » passent devant la caméra pour produire l’effet que je désire dans mon image. Vous voyez, c’est pour ça que je parle souvent de construire une image et pas seulement de prendre une photo. Si vous vous donnez la peine d’explorer les possibilités, vos photographies deviendront plus personnelles.

Cas 2 – Le filtre polarisant est utile à l’intérieur.

Certains d’entre-vous aviez peut-être déjà entendu parler de l’effet du filtre polarisant sur les nuages. Mais peu de gens savent que ce filtre produit des effets intéressants à l’intérieur, spécialement en fin de journée: vous savez quand l’intérieur d’une pièce se reflète dans les fenêtres après le coucher du soleil. On observe alors la lumière bleutée de l’extérieur superposée au reflet de l’intérieur de la pièce qui est allumée. Ça ne dure pas longtemps mais c’est très spectaculaire!

Ce phénomène se produit à un moment précis de la journée où l’intensité lumineuse à l’extérieur est égale à celle de l’intérieur de la pièce qui est allumée: en gros deux images se superposent. Avec un filtre polarisant c’est possible de diminuer la réflection de l’intérieur de la pièce dans la fenêtre de façon à mettre l’accent sur le décor à l’extérieur. C’est un changement à la prise de vue qui modifie la perception de l’environnement dans l’image.

Créez l’ambiance adéquate.

Même si les réflexions de l’intérieur de la pièce dans les fenêtres sont très charmantes, elles peuvent être aussi trop encombrantes visuellement. Ce qu’on cherche à éviter généralement c’est que l’image finale devienne un fouillis visuel. Vous savez quand il y a tellement d’éléments qu’on ne sait plus où regarder? Le filtre polarisant vous permet de diminuer ces réflexions de lumière dans la fenêtre pour atteindre une balance harmonieuse entre l’extérieur et l’intérieur.

Note – Toutefois il est important de noter que l’utilisation de ce filtre coupe de la lumière (1 cran et demi en langage photo). Étant donné qu’il n’y a déjà pas beaucoup de lumière disponible dans ce genre de situation, vous aurez probablement besoin d’un trépied pour stabiliser l’appareil photo. Sinon vous pouvez toujours utiliser une table pour remplacer le trépied et stabiliser la prise de vue.

L’utilisation d’un filtre polarisant dans ce genre de situation peut vraiment améliorer vos résultats. Faites-en l’expérience!

Cas 3 – Contrôlez les reflets sur l’eau.

Les effets observés à la surface de l’eau sont semblables à ceux observés dans une fenêtre. En effet, lorsque le fond d’un lac ou d’une rivière est peu profond,  on observe un mélange de réflexions de l’environnement extérieur et du fond. Le filtre polarisant vous permet de diminuer les réflexions de l’environnement extérieur tel que le ciel ou les arbres dans la nature. En modifiant l’intensité de ces réflexions vous modifiez la perception de votre sujet dans l’image finale. Vous pourrez alors voir apparaître le fond de l’eau.

Concrètement, le filtre polarisant va augmenter les possibilités créatives de vos photos (avec présence d’eau) dans deux cas précis:

1- Les gros plan de la surface de l’eau.

Reflets sur l’eau, Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Ceux qui se sont baladés sur mon site web ont sûrement constaté que l’eau est l’un de mes sujets préféré. Je dirais même plus spécialement: les plans rapprochés de la surface de l’eau dans la nature. La superposition du fond de l’eau et des réflexions d’éléments extérieurs offre des milliers de possibilités pour faire des images semi-abstraites vraiment intéressantes. En jouant avec le filtre polarisant je peux ajuster le dosage des réflexions sur l’eau pour obtenir l’image que je veux. Depuis que j’ai découvert ces univers, je j’amuse comme un enfant. Le simple fait de changer l’angle de vue modifie drastiquement l’image que l’on obtient.

Le filtre polarisant est un outil formidable dans ce genre de situations, simplement en tournant légèrement le filtre j’obtiens plusieurs images différentes du même sujet! Essayez-le avec des herbes en plus dans votre cadre photo et vous verrez, des heures de plaisir vous attendent!

2- Les photos de paysage avec des arbres et des montagnes.

Ça vous est peut-être déjà arrivé de faire une photo de paysage avec un lac, des arbres et des montagnes et de trouver que l’eau du lac reflète un peu trop de lumière. Cette situation est encore plus marquée si le soleil pointe dans votre direction lorsque vous prenez la photo. Ça peut faire des « pétillants de lumière » très intéressants mais des fois c’est un peu trop intense. La solution: le filtre polarisant. Il va réduire l’intensité de cette lumière pour l’amener à un niveau plus agréable.

Cas 4 – Obtenez des couleurs plus « denses ».

Lors de mon voyage au Chili en 2019, j’ai un peu abusé du filtre polarisant, je dois l’avouer. C’était la saison de l’automne là-bas et le ciel était bleu foncé, comme c’est le cas à l’automne au Québec. Je prenais des photos dans le désert, où les nuages sont souvent absents, mais je voulais rendre le bleu du ciel encore plus foncé sur mes photos. En utilisant mon filtre polarisant j’ai obtenu une couleur bleu encore plus dense qui donne beaucoup de force à mes images.

Chili 2019 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Comme je le répète souvent, c’est important de faire des expériences pour avancer. On doit mettre en pratique les nouvelles connaissances pour bien les assimiler. Toujours en s’amusant évidemment. L’avantage avec ce filtre est qu’il ne demande pas de connaissances techniques supplémentaires. Il faut bien-sure être en mesure de faire une bonne exposition mais ça c’est vrai dans tous les cas.

Comment choisir le bon filtre polarisant?

Il existe différentes qualités de filtre polarisant. Étant donné que la lumière passe à travers le filtre avant d’atteindre votre capteur, la qualité du filtre va faire varier la qualité de l’image finale. On serait donc porté à se dire: je vais acheter la meilleure qualité. Mais attention, si vous avez des objectifs photo d’entrée de gamme, il n’est pas nécessaire d’acheter le meilleur filtre polarisant. La qualité de votre photo sera limitée par votre objectif. Je vous conseille donc d’acheter un filtre de qualité équivalente à votre objectif photo.

D’autre part le filtre polarisant est disponible dans plusieurs diamètres (de 37 à 82mm). Évidemment la logique veut que vous achetiez un diamètre correspondant au diamètre de votre objectif photo. Dans le cas où vous avez des objectifs photo de différents diamètres, ou que vous pensez en acheter d’autres plus tard, vous pouvez acheter un filtre avec un grand diamètre et vous procurez des adaptateurs de diamètre. Ces adaptateurs sont peu coûteux et vous permettront d’utiliser le même filtre avec tous vos objectifs.

Dernier conseil, si vous voulez tester ce filtre sans investir une somme d’argent important regardez sur kijiji (site populaire de vente d’occasion au Canada), vous en trouverez dans l’usager. Vous pouvez aussi en faire la location dans votre magasin photo préféré.

En conclusion

Le filtre polarisant augmente vos possibilités créatives, voici dans quelles situations il vous sera utile:

  • Faire ressortir les nuages;
  • Doser les réflexions dans les fenêtres;
  • Contrôler les réflexions à la surface de l’eau;
  • Obtenir des couleurs plus denses.

Ce filtre a la capacité d’enlever un peu de luminosité superflue dans les images. Spécialement dans le cas des photos de nature à l’extérieur, c’est souvent une bonne idée de l’essayer pour voir si vous obtenez un résultat plus intéressant. Il peut aussi donner des résultats étonnants avec d’autres sujets: les voitures, les maisons, les jardins. À vous d’explorer!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

C’est quoi un filtre polarisant en photo?

En gros c’est un accessoire qui se fixe devant l’objectif photo et qui réduit les réflexions de lumières.

Ça sert à quoi un filtre polarisant en photo?

À plusieurs choses. Exemples:
1- Ça enlève l’effet de blancheur dans vos photos de paysage.
2- Ça fait ressortir les nuages.
3- Diminue les réflections de lumière dans les fenêtres à l’intérieur des maisons.
4- Donne des couleurs plus denses.

Comment choisir le bon filtre polarisant?

Achetez un filtre de qualité équivalente à votre objectif photo.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Faire une belle photo, plus rapidement

Partagez cet article:

Cliquez en bas à droite de la vidéo pour ajuster la qualité

Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Vous aimeriez faire une belle photo plus rapidement?

Vous aimeriez faire de belles photos sans passer des heures à chercher? Je vous rassure, vous n’êtes pas tout seul. Dans cette vidéo je vous donne quelques trucs pour améliorer vos résultats, plus rapidement.

Choisissez le bon contexte de prise de vue

Choisissez un contexte de prise de vue pour lequel vous avez un attachement émotionnel et aussi dans lequel il se passe quelque chose d’intéressant pour vous. Vous pouvez choisir les éléments visuels que vous voulez voir dans votre photo. Vous n’êtes pas obligé de simplement prendre ce qui se trouve devant vos yeux, vous pouvez aussi « arranger » les choses comme vous voulez.

Il existe certaines situations dans lesquelles c’est plus difficile d’obtenir un résultat satisfaisant, rapidement. Par exemple les photos de nature. Même si c’est photos donnent l’impression d’avoir été prises sur le vif, elles demandent souvent des jours et des jours de recherches.

Par contre, si vous aimez photographier les enfants, c’est plus facile de choisir, ou même créer, un contexte dans lequel y’a beaucoup d’action (contexte inspirants) et qui est plus susceptible de faire naître des moments intéressants.

Vous pouvez aussi choisir de photographier des événements qui vous intéressent: course de vélo, mariage, … Vous allez être tellement dans l’action que vous n’aurez pas le temps de réfléchir, vous serez guidé par votre instinct et c’est souvent là qu’on fait les meilleurs photos.

Dans tous les cas, si vous n’obtenez pas les résultats que vous souhaitez, ne vous découragez pas. C’est avec la pratique qu’on devient meilleur.

Si la photo vous intéresse, dites-vous que vous avez toute la vie pour explorer! Même les photographes les plus expérimentés apprennent constamment.

Devenez le photographe de votre vie un pas à la fois!

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Comment faire une belle photo, plus rapidement?

  1. Choisissez un sujet pour lequel vous avez un attachement émotionnel.

    Un sujet qui vous inspire grandement.

  2. Choisissez le bon contexte de prise de vue.

    Si vous photographiez des enfants, par exemple, choisissez une activité dans laquelle ils sont souriants et prenez le temps de bien choisir l’arrière-plan.

  3. Restez en action!

    Ne passez pas trop de temps à réfléchir à la prise de vue. Laissez-vous guider par votre instinct!

  4. Exercez-vous le plus souvent possible.

    Tout vient avec la pratique.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Vos photos sont redondantes?

Partagez cet article:

Cliquez en bas à droite de la vidéo pour ajuster la qualité

Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Vos photos sont redondantes?

Vous aimez prendre des photos de sujets qui vous intéressent, votre but est de réussir à photographier un oiseau en vol, un coucher de soleil, etc.. Le simple fait de prendre des photos peut être très agréable. Est-ce qu’il vous arrive de vous dire que toutes ces photos commencent à devenir redondantes? Vous aimeriez prendre des photos plus satisfaisantes mais vous ne savez pas comment faire?

Voici mon conseil pour vous aider à progresser: modifiez votre intention lorsque vous photographiez un sujet.

Si vous avez en tête de simplement « capturer » un sujet dans le cadre photo, vos résultats risquent d’être redondants. Votre photo va simplement nous montrer ce qu’on a déjà vu des tonnes de fois.

Par contre si vous avez une intention différente de celle de « capturer » un sujet, vous aurez beaucoup plus de plaisir à faire vos images et les résultats seront beaucoup plus excitants! Cette nouvelle intention va aussi guider votre composition photo.

Faites-en l’essai pour le plaisir, amusez-vous à voir les choses sous un angle différent.

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quoi faire quand mes photos sont redondantes?

Essayez de mieux définir votre intention quand vous photographiez un sujet. C’est le premier pas pour faire des photos plus personnelles.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Comment peindre avec la lumière en photo

Partagez cet article:

Cliquez en bas à droite de la vidéo pour ajuster la qualité

Le magnifique tableau en arrière-plan est une création de l’artiste peintre LiliFlore >>> cliquez ici pour voir ses oeuvres

Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Peindre avec la lumière en photo

Dans cette vidéo on va faire quelque chose de pas mal le fun, on va peindre avec la lumière pour faire une photo, plus précisément une « flashlight ».

En photo on dit souvent qu’on sculpte avec la lumière pour obtenir une image. Dans cette vidéo on sculpte notre sujet avec une « flashlight ». Ce qui est génial c’est que ça va aider à mieux comprendre la lumière en photo.

Voici les étapes à suivre pour réussir à peindre avec la lumière:

1- Pour faciliter les choses on va faire cet exercice à l’intérieur de la maison ET quand il fait noir à l’extérieur.

2- Trouvez un objet que vous avez le goût de photographier (pot de fleur, plante, ..) et placez-le au centre de la pièce
Faite en sorte que le mur soit à au moins 2 mètres de distances

3- Installez votre camera sur un trépied (ou simplement sur la table), cadrez la photo et faite le focus sur l’objet

4- Passez en mode manuel sur votre appareil photo et entrez ces réglages: Iso 200, F8 et vitesse d’obturation de 6 secondes (si vous avez de la difficulté consultez votre manuel d’instruction)

5- Fermez toutes les lumières dans la pièce, appuyez sur le déclencheur et éclairez votre sujet avec la flashlight pendant les 6 secondes d’exposition en vous déplaçant autour du sujet.
Recommencez à plusieurs reprises et regardez les résultats à l’ordinateur!

Vous pouvez faire le même exercice à l’extérieur la nuit, vous allez voir que ça change VOTRE PERCEPTION de l’environnement.

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Temps nécessaire : 30 minutes.

Voici les étapes à suivre pour réussir à peindre avec la lumière en photo (exercice à faire à la maison):

  1. Pour faciliter les choses on va faire cet exercice à l’intérieur de la maison ET quand il fait noir à l’extérieur.

    Fermez les fenêtres ou attendez simplement qu’il fasse sombre à l’extérieur.

  2. Trouvez un objet que vous avez le goût de photographier (pot de fleur, plante, ..) et placez-le au centre de la pièce.

    Faite en sorte que le mur soit à au moins 2 mètres de distances.

  3. Installez votre camera sur un trépied, cadrez la photo et faite le focus sur l’objet

    Si vous n’avez pas de trépied, utilisez simplement une table.

  4. Passez en mode manuel sur votre appareil photo et entrez ces réglages: Iso 200, F8 et vitesse d’obturation de 6 secondes.

    Si vous avez de la difficulté avec les réglages, consultez le manuel d’instruction de votre appareil photo.

  5. Fermez toutes les lumières dans la pièce, appuyez sur le déclencheur et éclairez votre sujet avec la flashlight pendant les 6 secondes d’exposition en vous déplaçant autour du sujet.

    Recommencez à plusieurs reprises et regardez les résultats à l’ordinateur! (Regardez la vidéo dans mon article pour voir les résultats que j’ai obtenus)

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Comment éviter les photos floues

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Une question pour vous: qu’est-ce qu’il y a de pire que de de réaliser que la photo que vous venez de prendre est floue???

Ok, peut-être de réaliser que vous avez oublié de recharger les batteries de votre appareil photo!

Les photos floues sont liées aux réglages de votre appareil photo.

Vous savez, au cinéma on vous présente souvent les photographes comme des gens remplis d’inspiration, cheveux dans le vent, qui prennent des photos sans jamais porter attention à leur appareil photo! Ça vous donne l’impression que la photo c’est facile, on n’a qu’à prendre sa caméra, pointer dans une direction et appuyer sur le bouton. Facile vraiment? Dans les faits ce n’est pas tout à fait comme ça.

C’est possible de photographier en toute liberté, en se laissant guider par son intuition, sans réfléchir à son appareil photo, mais il faut d’abord faire les réglages de la bonne manière.

Le plus important c’est de savoir faire les réglages de son appareil photo sans devoir faire de calcul mental, et ainsi profiter pleinement de son cerveau créatif pour faire de belles photos! Et oui, c’est tout à fait possible.

Quel paramètre est responsable des photos floues?

Parmi tous les réglages que l’on peut faire sur un appareil photo, lequel est responsable des photos floues? Réponse, un seul paramètre: la vitesse d’obturation.

Je vous rassure tout de suite, pas besoin de parler de long en large de la vitesse d’obturation. On va plutôt rester en mode « pratico-pratique ». Comme je dis souvent à mes étudiants en photo, quand on veut apprendre à conduire une voiture, est-ce qu’on commence par ouvrir le capot et regarder comment les tuyaux sont connectés? Bien sûr que non!!! On est plutôt intéressé à savoir comment tourner à gauche, à droite, avancer et reculer. Et aussi comment freiner peut-être!

C’est pareil en photographie: vous pouvez passer des heures à décortiquer le fonctionnement de votre appareil photo (non merci), ou bien apprendre à vous en servir de façon intuitive pour obtenir le résultat souhaité. Personnellement, quand je fais des photos, je ne cherche JAMAIS à comprendre le fonctionnement de mon appareil. Je préfère rester en mode observation!

2 facteurs à considérer pour éviter les photos floues

Si vous voulez éviter les photos floues, vous devez considérer 2 facteurs:

  • Est-ce que le sujet que vous photographiez est en mouvement?
  • Quelle est la longueur focale de l’objectif que vous utilisez? Vous savez le chiffre qui est indiqué en « mm » sur votre objectif photo.

1- Est-ce que votre sujet est en mouvement?

Dans ce cas-ci, le mot « sujet » se rapporte à n’importe quel élément qui bouge dans votre cadre photo et que vous voulez figer. Par exemple: est-ce que vous photographiez un lion en pleine chasse, une personne qui marche, ou bien de l’herbe qui danse dans le vent? Le mouvement de l’eau est aussi à considérer: rivière, chute d’eau, ondulations sur un lac. Bref, je pense que vous avez compris le sens de « mouvement du sujet ».

Concrètement, si vous désirez fixer le mouvement de votre sujet, et éviter qu’il soit flou, vous devez sélectionner la bonne valeur de vitesse d’obturation. Ce paramètre varie de 30 secondes à 1/8000 sec selon les appareils photo. Lorsqu’il s’agit d’une fraction de seconde (exemple: 1/60 secondes), votre appareil peut afficher 60 ou bien 1/60 selon les différentes marques et modèles sur le marché. Par contre, si votre vitesse d’obturation est de 1 seconde ou plus, votre appareil photo affichera 1″. Les guillemets vous indique qu’il s’agit de 1 seconde et non d’une fraction de seconde.

Voici des exemples concrets de vitesse d’obturation à utiliser pour fixer le mouvement de votre sujet:

  • Animal qui court 1/500 sec;
  • Portrait d’une personne assise 1/125 sec;
  • Personne qui marche 1/250 sec.

Je pourrais vous donner beaucoup d’exemples mais le mieux c’est que vous en faisiez l’expérience vous-même. Essayez de photographier un sujet en mouvement en utilisant différentes valeurs de vitesse d’obturation et observez les résultats. C’est la meilleure façon d’apprendre parce que vous en faites l’expériences vous-même!

2- Quelle est la longueur focale que vous utilisez?

On vient de parler de ce qui se passe devant l’appareil photo, maintenant on va parler de l’appareil photo lui-même. Ça vous est déjà arrivé de prendre une photo et de constater que l’ensemble de l’image était flou? Si vous photographiez en mode automatique c’est normal. Ce phénomène est lié au tremblement de l’appareil photo. Pour éviter cette situation, voici la règle à connaître:

La vitesse d’obturation = 1 / focale (mm)

Vous allez voir c’est beaucoup plus simple que ça en a l’air. Ça veut simplement dire que si vous prenez vos photos à une longueur focale de 50mm, vous devez utiliser une vitesse d’obturation de 1/50 sec ou plus rapide (exemple 1/125, 1/250 sec, …) pour éviter que vos photos soient floues.

Il existe une exception à cette règle. En effet, certains objectifs photo ont une option appelée « VR » (« Vibration Reduction ») ou « IS » (« Image Stablilisation »). Cette option, dont la technologie demeure un mystère pour moi, vous permet d’utiliser des vitesses d’obturation plus lente que 1/focale. Par exemple, si vous photographiez avec un objectif de 100mm, vous ne devriez pas sélectionner des vitesses d’obturation plus lentes que 1/100 sec… selon la règle que l’on vient de voir. Mais si vous avez une option « VR » ou « IS » sur votre objectif, et qu’il est en position « ON », vous pouvez aller jusqu’à 1/25 sec (2 crans de différence) et obtenir une photo qui ne soit pas floue. Cette option est vraiment intéressante puisqu’elle nous permet souvent d’éviter l’utilisation d’un trépied… ou du moins elle nous donne plus d’options lorsqu’on photographie à main levée!

Et si vous utilisez un trépied?

C’est important d’observer cette règle en tout temps si vous voulez être en contrôle du résultat obtenu. Évidemment si vous utilisez un trépied votre appareil photo sera « stabilisé » et vous n’aurez pas à tenir compte de cette règle. Si vous utilisez un monopode (un « trépied à une patte »), il aura le même effet que l’option « VR » ou « IS ». Vous pourrez donc utiliser une vitesse d’obturation plus lente.

Donc si vous voulez éviter les photos floues, vous aurez à tenir compte du mouvement de votre sujet ET de la longueur focale (mm) que vous utilisez pour faire vos photos!

Utiliser la vitesse d’obturation de façon créative

On a vu que la vitesse d’obturation servait à régler le problème des photos floues. Mais cette même vitesse d’obturation peut aussi servir à faire des photos créatives. Lorsqu’on veut améliorer ses photos, il ne suffit pas seulement d’éviter les photos floues mais aussi d’utiliser les paramètres de façon créative. Je vous invite à expérimenter le plus possible tout en vous amusant.

Le but à atteindre

Dans cet article, on va vu comment faire pour choisir la bonne vitesse d’obturation. C’est un pas en avant très important mais il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres paramètres (ouverture ET exposition) à considérer pour réussir la prise de vue. Le vrai défi est d’apprendre à « jongler » avec tous ces paramètres, de façon simple et efficace, pour obtenir le bon résultat. En photographie, le premier pas à faire si vous voulez améliorer vos photos est de maîtriser les réglages de base de votre appareil.

Une fois que vous êtes à l’aise avec les réglages de base, que vous savez exactement comment faire pour obtenir les bons résultats, votre esprit peut se concentrer à observer l’environnement pour faire de belles photos. Si vous passez tout votre temps à penser aux réglages, et pire encore à essayer de calculer la bonne exposition, il vous sera impossible de faire de belles photos. Votre cerveau logique prendra le dessus!

La solution

C’est pourquoi j’ai créé une formation complète dans laquelle je vous apprends une façon d’utiliser votre appareil photo sans devoir faire de calcul, tout en obtenant le bon résultat à chaque fois. 

Cette formation s’adresse aux débutants, à ceux qui n’ont jamais tenu un appareil photo, et qui veulent apprendre à maîtriser les réglages de façon simple et efficace. Je vous présente des exercices simples pour développer une utilisation intuitive de votre appareil photo. Une façon d’obtenir le bon résultat sans devoir faire de calculs. Voici d’ailleurs le témoignage d’un de mes étudiants:

« Cours de base très bien structuré pour les débutants. Ça nous permet de comprendre et pratiquer les notions importantes pour faire de bonnes photos. Facile à comprendre, facile à mettre en application.« 

– Alain

Évidemment je vous présente aussi la théorie de la photo mais je mets l’accent sur l’utilisation de votre appareil pour m’assurer que vous sachiez comment procéder en situation réelle.

En conclusion

Peu importe le sujet qui vous intéresse en photographie, le premier pas à faire est de maîtriser les réglages de votre appareil photo. Vous aurez alors beaucoup plus de plaisir à photographier. Vous pourrez faire comme les vedettes de cinéma qui prennent des photos sans même regarder leur appareil, en se déplaçant au gré du vent! La photographie est un outil merveilleux pour explorer la vie, profitez-en.

Et maintenant, à vos appareils!

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici les facteurs à considérer pour éviter que vos photos soient floues:

  1. Si votre sujet est en mouvement, utilisez une vitesse d’obturation élevée.

    – Portrait d’une personne assise ou qui se tient debout: 1/250 sec
    – Enfant qui court: 1/500 sec
    – Course automobile: 1/2000 sec
    – Animaux qui court: 1/500 – 1/1000 sec (tout dépend de l’animal)

  2. Si vous photographiez à main levée (sans trépied), ajustez la vitesse d’obturation en fonction de la longueur focal (mm) de l’objectif que vous utilisez.

    – Avec une longueur focale de 50mm, utilisez une vitesse d’obturation de 1/50 sec et plus (1/100, 1/250 sec,…)
    – Avec une longueur focale de 300mm, utilisez une vitesse d’obturation de 1/300 sec et plus (1/500, 1/1000 sec,…)

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Les bienfaits de la créativité en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Avez-vous déjà ressenti le plaisir de faire une photo satisfaisante? L’instant où vous regardez votre photo et que vous réalisez que vous venez de fixer un moment important! La créativité en photo c’est un peu comme de la magie. On ne sait pas trop comment on a fait ça, mais on l’a fait.

J’avoue que c’est la raison première pour laquelle je fais de la photo… je suis accro à cette sensation, et ça m’aide à maintenir mon équilibre personnel. Quand je réussis à faire des photos satisfaisantes je ressens un grand sentiment de liberté, un peu comme si tout était à sa place!

Mais quelle « corde sensible » la créativité en photo peut bien faire vibrer en nous pour être si satisfaisant?

La créativité en photo nous permet d’exprimer nos émotions

La vie change rapidement autour de nous, et ce n’est pas toujours évident de maintenir le rythme! La photo est un outil qui nous permet d’exprimer ce qu’on ressent dans le moment présent, autrement qu’avec des mots. C’est un peu comme faire appel à son inconscient pour rester « connecté » à tous ces changements.

Je crois que la photo peut contribuer à défaire des « noeuds émotifs », des émotions qu’on a de la difficulté à exprimer avec des mots.

Oui mais je ne suis pas une personne créative!!!

Pour tout ceux qui pensent qui ne sont pas créatifs, lisez-bien ceci: la créativité est comme un muscle. Et vous savez quoi, plus on s’entraîne, plus on est musclé. C’est la même chose avec la créativité.

Ça peut paraître drôle à dire, et à entendre, mais c’est un phénomène que je constate régulièrement. Il m’arrive de faire moins de projets photos personnels pour diverse raisons: quand je donne des cours de photo en personne, quand je construis mes formations en ligne, quand je fais de la photo commerciale, etc…  À chaque fois que je recommence mes projets plus « artistiques », j’ai besoin de quelques sorties photo pour retrouver mon esprit créatif. Eh oui, même si je fais ça depuis plusieurs années j’ai besoin d’un peu de temps pour retrouver ma vison photographique. Je me demande parfois même si je vais réussir à la retrouver!

La complexité de l’être humain

Tout ça pour dire que si vous faites des photos et que vous trouvez ça difficile d’obtenir des résultats satisfaisants, ou plus créatifs, dites-vous que c’est tout à fait normal. On ne comprend pas tous les mystères du cerveau mais on constate que plus on travaille sur sa créativité, plus on devient créatif. Il ne faut pas s’attendre non plus à ramener des trésors de chaque sortie photo. Si cela vous arrive, ne vous fâchez pas, prenez le temps d’apprécier le moment présent. Vous sortirez alors gagnant de cette journée!

Un dernier conseil pour vous aider à être plus créatif

Il semblerait que la marche stimule la créativité selon cet article. En effet, vous déplacer vous permettrait de trouver des solutions plus créatives que si vous restez immobile. Saisissez votre matériel photo et allez vous promener dans les endroits qui vous inspirent.

La créativité c’est l’imagination

Peut-être qu’en lisant ce titre vous vous dites: comment je peux utiliser mon imagination quand je photographie la réalité? En photo chaque décision que vous prenez est l’oeuvre de votre imagination… cadre photo, lumière, réglages de votre appareil. La même scène, ou le même paysage, peut être représenté de mille et une façon différentes. Seule votre imagination détermine le résultat final.

Bien-sûr avec le temps vous allez entrevoir plus de possibilités, c’est le muscle de votre imagination qui va se développer!!!

La créativité donne un sens à nos vies

Avez-vous déjà eu le sentiment que même si vous faites beaucoup de choses pour être heureux (faire de l’exercice, bien s’alimenter, cultiver ses relations), il vous manquait quelque chose? C’est peut-être la créativité. Elle donne souvent une sens à notre vie et nourrit notre âme.

Personnellement quand j’ai débuté mon projet de photo personnel, j’ai tout de suite vu une différence dans ma vie. Cela faisait longtemps que je voulais réussir à faire des images qui me touchent personnellement. J’étais habitué à faire des photos qui plaisent à mes clients commerciaux et j’avais de la difficulté à faire des images satisfaisantes d’un point de vue personnel.

J’ai vécu une expérience bouleversante

En 2012 j’ai visité l’exposition de Jackson Pollock au musé MoMA de New-York et j’ai été renversé par la puissance expressive de ses oeuvres. Ce fut l’élément déclencheur, c’est à ce moment-là que j’ai décidé de commencer mon projet personnel en photo.

Faire des photos dans le but de plaire aux autres c’est une chose, mais faire des photos dans le but unique de se satisfaire, d’explorer la vie, ça nous donne envie de voler comme un oiseau. Accordez du temps de création à votre enfant intérieur. Dites au petit gamin(e) qui sommeille en vous: je ne t’ai pas oublié, vas-y exprime-toi. Ça vous ramène aux choses essentielles de la vie et ça diminue l’importance des difficultés du quotidien.

Ça diminue les pensées obsessionnelles et nous fait voir la beauté de la vie

La première étape pour faire de belles photos est de prendre le temps d’observer la vie qui vous entoure. C’est une façon de concentrer votre esprit sur une activité bien spécifique. En faisant ça, vous vous « forcez » à mettre de côté les tracas de la vie de tous les jours: vous libérez de la place dans votre esprit pour mieux ressentir les choses.

Quand je pars photographier, les 2-3 premières heures servent souvent à calmer mes pensées et à me consacrer entièrement à la photo. La beauté c’est que lorsque je reviens de mes « expéditions », je demeure dans cet état d’esprit plusieurs jours… comme si je continuais de flotter!

Essayez-le, consacrez du temps à la photo à chaque semaine. Tranquillement vous allez entrer dans cet état et cela va améliorer votre vie. Votre esprit va continuer à observer la vie sous un nouveau jour même quand vous n’aurez plus d’appareil photo. C’est très apaisant, relaxant, et c’est accessible en tout temps.

La créativité en photo nous aide à communiquer notre essence, à prendre confiance en soi

Ça vous est déjà arrivé de prendre une photo et d’avoir l’impression de vous reconnaitre dans cette image? Moi ça m’arrive très souvent. En plus je ne m’en rends même pas compte au moment où je prends la photo. Je pense qu’on recherche inconsciemment son « miroir » quand on prend des photos.

Avec la multitude de réseaux sociaux qui existent, la photographie devient un outil de communication très puissant. Une façon très efficace d’affirmer qui on est. Pas besoin de grandes explications, l’image parle d’elle-même. C’est une façon de prendre sa place dans le monde.

Je vous encourage à publier régulièrement vos photos, c’est une façon très intéressante, et différente, de communiquer avec les gens qui vous entourent. C’est aussi une occasion unique de recueillir des commentaires et ainsi d’améliorer vos photos. C’est un pas qui n’est pas toujours évident à franchir quand vous débutez mais ça va vous aider à prendre confiance.

Quand l’art répare le cerveau

J’ai repris le titre d’un excellent article publié sur le web. Dans cet article on parle de l’art-thérapie qui est de plus en plus répandu. Selon plusieurs études, l’art aurait comme capacité d’atténuer les symptômes de plusieurs maladies chez les gens, et parfois même de les guérir.

La médecine traditionnelle ne peut expliquer la cause de plusieurs maladies, l’art quand à lui puiserait dans les ressources internes des êtres humains pour engendrer un phénomène d’auto-guérison.

Je suis convaincu que l’esprit humain est capable d’accomplir de grandes choses, et qu’on ne voit que la pointe de l’iceberg jusqu’à maintenant!

La créativité en photo et plus encore…

Dans cet article on a parlé des bienfaits de la créativité en photo mais je pense que vous serez d’accord avec moi si je dis que la créativité est bénéfique dans bien d’autres domaines. Je pense que chaque situation de la vie de tous les jours peut être observée sous différents angles. Il y a toujours plusieurs solutions au même problème. Il suffit de s’y attarder un peu et d’essayer d’imaginer plusieurs scénarios possibles.

On retrouve des gens créatifs dans tous les domaines et selon moi la créativité est accessible à tout le monde. On remarque souvent que les plus grandes avancées sont le fruit de pensées créatives. Être créatif en photo peut être le point de départ qui mène à d’autres changements importants dans nos vies.

En conclusion

Le but de cet article était de vous donner le goût de prendre votre appareil photo et saisir les occasions qui se présentent à vous. Ce n’est pas toujours facile de se motiver quand on est au chaud à la maison mais la récompense peut être considérable.

C’est un pas vers l’accomplissement de soi, vers la liberté intérieur. Une occasion unique de faire savoir au monde entier qui vous êtes.

Saisissez votre appareil photo et inondez le monde de vos créations, il y aura toujours de la place pour de nouvelles façons de voir la vie.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Comment la créativité en photo améliore votre vie:

  1. Ça vous permet d’exprimer vos émotions.

    La photo est un outil qui nous permet d’exprimer ce qu’on ressent dans le moment présent, autrement qu’avec des mots.

  2. La créativité en photo donne un sens à votre vie.

    Avez-vous déjà eu le sentiment que même si vous faites beaucoup de choses pour être heureux (faire de l’exercice, bien s’alimenter, cultiver ses relations), il vous manquait quelque chose? C’est peut-être la créativité. Elle donne souvent une sens à notre vie et nourrit notre âme.

  3. Ça diminue les pensées obsessionnelles et vous fait voir la beauté de la vie.

    C’est une façon de concentrer votre esprit sur une activité bien spécifique. En faisant ça, vous vous « forcez » à mettre de côté les tracas de la vie de tous les jours: vous libérez de la place dans votre esprit pour mieux ressentir les choses.

  4. La créativité en photo vous aide à communiquer votre essence, à prendre confiance en vous.

    Ça vous est déjà arrivé de prendre une photo et d’avoir l’impression de vous reconnaitre dans cette image? Moi ça m’arrive très souvent. En plus je ne m’en rends même pas compte au moment où je prends la photo. Je pense qu’on recherche inconsciemment son « miroir » quand on prend des photos.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

7 accessoires pour vous améliorer en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

En photo, c’est connu, il y a beaucoup d’accessoires sur le marché. Est-ce qu’on doit avoir tout cela pour faire de meilleures photos? Je ne pense pas.

La clé pour améliorer vos photos c’est d’expérimenter ET de vous amuser le plus possible. Certains accessoires sont vraiment intéressants à utiliser parce qu’ils nous offrent de nouvelles possibilités, une occasion unique d’être encore plus créatif: ils nous permettent de faire des photos qu’il nous serait impossible à faire sans eux.

Bien sûr, leurs utilités vont aussi dépendre des sujets qui nous intéressent. Mais il y en a certains qui peuvent servir à beaucoup de choses.

1- Le trépied.

Eh oui, je commence par le plus connu, le trépied. C’est l’accessoire le plus utile et je vous le conseille fortement. Comment peut-il vous aider? Voyons ça ensemble.

Si vous faites des photos de nature, comme moi, cet accessoire vous permet d’utiliser des vitesses d’obturation lente (10,20, 30 secondes) tout en évitant les photos floues. C’est un avantage considérable puisqu’il vous permet de faire des images plus créatives en faisant varier la vitesse d’obturation. Essayez-le, vous allez améliorer vos photos rapidement.

Cet accessoire est aussi très utile dans le cas où votre cadre contient des lignes droites (horizon, maison, route, arbre, meuble etc.). Pourquoi donc me direz-vous? Eh bien le trépied vous permet de mettre votre appareil photo au niveau et ne pas vous retrouvez avec un cadre photo mal fait . Que voulez-vous, l’oeil humain apprécie ce genre chose! Si vous achetez un trépied, assurez-vous donc que la tête a un « niveau à bulle ».

Un outil pour expérimenter à volonté en photo!

Un autre avantage énorme de cet accessoire est que vous pouvez prendre plusieurs photos de suite avec le même cadre, en faisant simplement varier les paramètres de votre appareil photo pour faire divers essais. Ou bien en faisant varier la disposition de votre sujet principal dans le même cadre (en portrait par exemple), et comparer les résultats à l’ordinateur. De cette façon vous allez avancer plus rapidement.

De nos jours plusieurs trépieds vous offrent la possibilité de placer votre caméra à l’horizontale, face au sol. C’est un plan de vue très intéressant qui donne des images « graphiques ». Vous avez surement déjà vu ça dans les revues de gastronomie, de vacances ou bien dans mes photos hihi… je l’avoue, j’aime beaucoup cet angle de vue!

Les prix varient entre 100$CAD (trépied + tête) et 1000$CAD et plus… Les modèles de base suffisent amplement si vous êtes débutants, intermédiaires et même très avancés.

Quelle est la différence avec un monopode?

Vous savez, cet accessoire qui ressemble à un bâton de ski extensible? Cet outil est léger et peu encombrant, il s’avère très utile pour la photo de sport, d’animaux ou de mode. Il soutient le poids de votre matériel photo et vous apporte la stabilité nécessaire pour éviter les photos floues avec les longues focales (entre 200-600mm). Par contre, je ne recommande pas cet accessoire aux débutants. Son usage est plus limité que celle du trépied, c’est donc un achat qu’on fait généralement dans un but très précis.

2- Le filtre polarisant.

C’est un outil qui vous sera utile principalement si vous faites de la photo de nature ou de ville. Il sert à réduire les réflexions de lumière sur l’eau et dans le ciel. Concrètement, le bleu du ciel sera plus foncé, ce qui fera ressortir les nuages, et les réflexions de lumière blanche sur l’eau vont grandement s’atténuer. Il faut le voir pour le croire, la première fois c’est très impressionnant. Ce filtre permet aussi d’atténuer les réfections dans les vitres… intéressant pour les photos de ville.

Comment ça fonctionne?

Une fois installé sur l’objectif, il suffit de tourner la partie mobile du filtre et d’observer les changements dans le viseur de votre appareil photo. De cette façon vous faites varier le « dosage » de cet effet, ce qui vous permet d’être créatif. L’effet de ce filtre sera visible par temps ensoleillé puisqu’il requiert une source de lumière polarisée… le soleil.

On trouve différentes gammes de prix sur le marché, assurez-vous que la qualité du filtre polarisant est environ la même que celle de votre objectif. Il est inutile de mettre un filtre polarisant de très grande qualité sur un objectif d’entrée de gamme. À l’inverse, mettre un filtre polarisant d’entrée de gamme sur un objectif de haute qualité va réduire la qualité de vos images.

3- Les objectifs photos.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je me retrouve devant un comptoir d’objectifs dans les magasins photo… j’ai le goût de tout acheter. Je veux tout, un point c’est tout… Après un certain temps je me raisonne, les objectifs photos ça coûte cher et c’est encombrant! Eh oui, même si ce sont des outils formidables, il faut les traîner avec nous quand on part faire des photos et ça peut devenir lourd assez rapidement.

Certaines questions se posent: est-ce que j’ai besoin d’un autre objectif photo? Et comment faire un choix?

Les appareils photos d’entrée de gamme sont vendus avec un « zoom » qui varie de 18-55mm environ. C’est excellent pour expérimenter la photo. Ça vous permet de photographier le même sujet à différentes longueurs focales (mm) et de comparer les résultats. Un ajout intéressant, à prix abordable, peut être un zoom d’entrée de gamme qui varie de 70-300mm. Ça vous permet d’avoir accès à des cadrages différents et donc d’augmenter vos possibilités créatives. Certains vont se dire: oui mais je peux faire ça avec mon logiciel de retouche, donc pourquoi utiliser un objectif supplémentaire? Rappelez-vous qu’en faisant un recadrage aux retouches, vous diminuez très rapidement la qualité de vos images. Donc vous « éliminez » l’avantage d’avoir un bon appareil photo.

À la fin de cet article je vous présente un outil très puissant pour évaluer la qualité d’un objectif photo, et aussi pour tirer profit au maximum de votre (vos) objectifs photo.

Est-ce que je dois payer cher pour mon objectif photo?

La qualité de l’objectif que vous utilisez fait varier la qualité de l’image que vous obtenez. Ceci étant dit, si vous voulez améliorer vos photos je ne pense pas que ça soit la première chose à faire.

Pourquoi donc?

Il y a beaucoup de façons d’améliorer ses photos. Investir dans de l’équipement dispendieux ne vous aidera pas à mieux comprendre la photo. Lorsque vous débutez, la qualité de vos images va dépendre d’avantage du processus (vos choix de réglages, cadre, lumière…) que de l’équipement que vous utilisez.

4- Les filtres à densité neutre.

Les filtres à densité neutres sont moins connus. Ils se placent devant l’objectif et servent à couper de la lumière… étrange non? À quoi ça sert? Avec ce genre de filtre, il vous est possible de prendre une photo de ville en plein jour et de faire disparaître tous les passants!!!

Comment ça fonctionne?

En coupant de la lumière, ces filtres vous permettent d’avoir accès à des vitesses d’obturations très lentes (30 sec et plus) en plein soleil. À ces vitesses, les sujets en mouvements disparaissent! Cet accessoire vous permet de faire des images uniques et très créatives.

Vous aurez évidemment besoin d’un trépied, ET, de faire le focus avant d’installer le filtre.

5- Les sacs photo.

Bon ok, les sacs photo ne vous aideront pas à améliorer vos photos… mais c’est un accessoire vraiment intéressant. Ça vous permet de réunir tous vos « outils » en un seul et même endroit. Pas besoin de chercher, une seule adresse, le sac photo.

Voici quelques astuces pour faire un bon choix.

Si vous pensez marcher de longues heures avec votre matériel photo, choisissez un style sac à dos… vous allez « ménager » votre dos! Assurez-vous de pouvoir transporter un trépied en le plaçant au centre du sac pour éviter un déséquilibre. Un espace pour le lunch peut être aussi très apprécié.

Un bon sac photo peut vous servir plusieurs années, prenez le temps de faire le bon choix!

6- Les flashs portatifs en photo.

Les flashs portatifs sont des outils très puissants qui vous permettent d’accomplir de grandes choses. Ils se déclenchent souvent sans fil et nous ouvrent des possibilités créatives quasi-infinies. On peut littéralement transformer un environnement avec l’aide de ces petites merveilles.

Voici quelques exemples d’utilisation:

  • Enlever les ombres dans le visage des gens lors des événements;
  • Déboucher les ombres dans les situations de contre-jour en plein soleil;
  • Réduire la luminosité de l’arrière-plan dans les portraits à l’extérieur;
  • Etc.

La contre-partie de tout ça: apprendre à s’en servir correctement demande beaucoup de temps ET de connaissances. C’est tout à fait possible d’apprendre à maitriser ces outils mais je ne le conseille pas aux débutants. Pour moi, c’est un peu comme mettre la « charrue avant les boeufs ». C’est préférable de maîtriser les notions de base avant de se lancer dans cet aspect de la photographie.

7- Les réflecteurs.

Ils vous permettent de mieux comprendre la lumière en observant tout simplement les variations d’éclairage et leurs effets. Principalement, ils ont pour objectif d’apporter de la lumière dans les zones d’ombres en réfléchissant la source lumineuse.

L’avantage énorme de ces accessoires est qu’il ne demande aucune connaissance technique. Vous pouvez donc vous amuser et apprendre en observant les résultats. En plus, ils sont très peu chers et légers… que demander de mieux!

Si vous aimez faire des portraits, cet accessoire vous sera très utile dans plusieurs situations. Étant donné leur prix abordable, le mieux est de s’en procurer un et d’en faire l’expérience.

En conclusion

Tous ces outils existent pour nous permettent d’être plus créatif et ainsi d’améliorer nos images. La photographie c’est vraiment tout un monde à explorer et les possibilités sont infinies. Ils existe mille et une façons de photographier le même sujet, la seule limite est l’imagination!

Et maintenant, à vos appareils!

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 7 accessoires pour vous améliorer en photo:

  1. Le trépied

    C’est l’accessoire le plus utile et je vous le conseille fortement. À quoi ça sert:
    – Éviter les photos floues quand vous utilisez des vitesses d’obturation de 1 seconde et plus;
    – Placer l’appareil photo au niveau (photo de nature, architecture);
    – Faire plusieurs photos avec le même cadre photo en modifiant les réglages;
    – Faire des prises de vue de haut en étant stable.

  2. Le filtre polarisant

    Fait ressortir les nuages et enlève l’effet de blancheur dans les photos de nature.

  3. Les objectifs photo

    Ça augmente vos possibilités créatives. Si vous cadrez le même sujet avec différentes longueur focale (mm), vous allez obtenir différents résultats!

  4. Les filtres à densité neutre

    Ils se placent devant l’objectif et servent à couper de la lumière… étrange non? À quoi ça sert? Avec ce genre de filtre, il vous est possible de prendre une photo de ville en plein jour et de faire disparaître tous les passants!!!

  5. Les sacs photo

    Bon ok, les sacs photo ne vous aideront pas à améliorer vos photos… mais c’est un accessoire vraiment intéressant. Ça vous permet de réunir tous vos « outils » en un seul et même endroit. Pas besoin de chercher, une seule adresse, le sac photo.

  6. Les flashs portatifs en photo

    Les flashs portatifs sont des outils très puissants qui vous permettent d’accomplir de grandes choses. Ils se déclenchent souvent sans fil et nous ouvrent des possibilités créatives quasi-infinies.

  7. Les réflecteurs

    Ils vous permettent de mieux comprendre la lumière en observant tout simplement les variations d’éclairage et leurs effets. Principalement, ils ont pour objectif d’apporter de la lumière dans les zones d’ombres en réfléchissant la source lumineuse.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Comment choisir son appareil photo?

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Pourquoi c’est important de bien choisir son appareil photo?

On me pose souvent la question: quel appareil photo tu me conseilles? Se trouver devant un comptoir rempli d’appareils photo peut être très stimulant, ET…. déstabilisant! Il y a tellement de modèles et de caractéristiques que c’est facile de dépenser pour un appareil dont on va regretter le choix quelques mois plus tard.

J’ai donc décidé d’écrire un article sur la question pour vous aider à prendre une décision éclairée en fonction de vos besoins! Je n’irai pas dans les gros détails techniques, ce n’est pas vraiment le but de cet article, et on risquerait de se perdre dans l’océan technologique. Je vais plutôt vous présenter une vue d’ensemble sur les choix qui s’offrent à vous.

Il existe principalement 3 catégories d’appareils photo numériques, les voici:

1- Les compacts, ou appareils à objectifs fixes (Canon G9x, Powershot, Nikon Coolpix, etc…)

Ces appareils photo sont, comme leurs noms l’indiquent, compact (de plus petite taille). Par ailleurs, les objectifs de ces appareils ne sont pas interchangeables, ce qui veut dire qu’ils sont fixés à la caméra. L’avantage de ces appareils est qu’ils sont petits et légers, donc facile à transporter. Certains modèles possèdent aussi des zooms « puissants » qui permettent de photographier un sujet éloigné, comme un oiseau par exemple. Mais ne crions pas trop vite à la victoire, ils comportent aussi des désavantages de taille.

Les moins bons côtés

Ces appareils photo sont lents d’exécution, ce qui veut dire qu’ils ne sont pas idéaux pour photographier des scènes d’actions rapides comme le sport par exemple. Il faut généralement prévoir un délai entre le moment où l’on appuie sur le déclencheur et le moment où la photo est captée. D’autre part, les réglages en mode manuel sont limités… ils sont plutôt construits pour être utilisés en mode automatique. Mais leur plus gros désavantage est au niveau du capteur (note, capteur = endroit où la lumière qui entre dans l’appareil est transformée en signal électronique): la qualité du résultat final (photo) va dépendre en partie de la grosseur de ce capteur, et dans le cas des appareils compacts, il est beaucoup plus petit que celui des réflex et hybrides. Donc disons que ces appareils ne produisent pas la meilleure qualité d’image sur le marché!

Voici ma suggestion:

Si vous voulez apprendre la photo et améliorer vos résultats sur le long terme, évitez l’achat de ce type d’appareil. J’ai commencé la photo avec un appareil compact Coolpix 5700 (il y a 15 ans déjà!). Voici d’ailleurs une photo que j’ai pris à cette époque (à droite). Le problème c’est que je me suis rapidement buté à plusieurs limites de cet appareil qui m’empêchait d’avancer comme je voulais.

Dans quel cas ces appareils sont intéressants? Dans le cas où vous ne souhaitez pas particulièrement développer vos compétences en photo et que vous restez en mode automatique. Ce qui finalement revient à peu près à avoir un bon téléphone intelligent: les photos sont belles, mais il y a vite des limites.

Je vais donc m’attarder aux appareils photo à objectifs interchangeables, les réflex et hybrides, pour la suite de cet article. Ils représentent des options plus adaptées si vous voulez améliorer vos photos.

2- Les réflex (Canon Rebel T7i, Nikon D5300, etc…)

Les appareils réflex numériques sont la version moderne des bons vieux 35mm! Ils sont conçus de la même manière, c’est-à-dire avec un système de miroirs qui retransmettent la réalité en direct dans le viseur. Il est aussi possible de changer l’objectif avec ce type d’appareil. Mais ça sert à quoi de changer l’objectif? Et bien comme je le mentionnais plus haut, la qualité de l’image finale dépend du capteur, mais AUSSSI de la qualité de l’objectif. Donc en utilisant un meilleur objectif avec votre réflex, vous obtenez une photo de meilleure qualité. Par exemple, si vous achetez un boîtier et un objectif d’entrée de gamme pour débuter, et que vous décidez d’investir dans un meilleur objectif photo dans le futur, vous allez augmenter la qualité de vos images sans devoir changer votre appareil!

Les avantages des réflex


Les appareils réflex se vendent depuis des dizaines d’années. On trouve donc une tonne de caméras, d’objectifs et d’accessoires sur le marché, neufs comme usagés. Ça vous permet d’expérimenter la photographie et d’avoir accès à beaucoup de matériel intéressant. C’est un peu comme acheter un modèle de voiture populaire pour lequel on trouve facilement des pièces de rechanges. Par exemple, les objectifs photos ont tous leurs « spécialités » et sont construits pour répondre à des besoins spécifiques: avec les appareils photos réflex vous pouvez louer différents objectifs dans les magasins et vous amuser, expérimenter à volonté! C’est un avantage énorme des réflex par rapport aux appareils hybrides.

Un autre avantage considérable

D’autre part, quand vous regardez dans le viseur d’un réflex, vous voyez une image optique, c’est-à-dire retransmise par un système de lentilles et de miroirs. Vous percevez donc une image de qualité, ET sans délai (en direct). Ces appareils photos sont aussi très rapides d’exécution, ce qui représente un avantage lorsque vous photographiez de l’action rapide (exemple: enfants qui courent, sport, animaux,..).

Les désavantages des réflex

Les réflex sont bruyants lorsqu’on appuie sur le déclencheur. Ça peut être un inconvénient si vous photographiez dans un endroit où c’est préférable de rester silencieux ou bien en photoreportage (ou en voyage) où le « clic » de l’appareil photo peut être dérangeant. Par contre si vous êtes en famille, avec les amis, ou en nature, ça ne posera généralement pas de problème.

Ces appareils photos peuvent être assez lourds et encombrants à transporter, spécialement si vous utilisez de gros objectifs. Si vous êtes une personne qui aime prendre de longues marches avec votre matériel photo (en voyage, en nature ou en ville), ça peut être un élément important à considérer. D’autre part, dans les endroits moins éclairés (événements, soir…), l’image que l’on voit dans le viseur peut paraître sombre, et cela nuit à la prise de vue.

3- Les hybrides (sans miroir):

Ce qui différencie les appareils photo « hybrides » des réflex c’est qu’ils sont fabriqués sans miroirs à l’intérieur pour retransmettre l’image qui entre dans l’appareil jusqu’au viseur. Cela peut paraître anodin mais cette caractéristique entraîne plusieurs conséquences. Actuellement, la plupart des compagnies ont l’air de plutôt vouloir développer le marché des hybrides. Attention, cela ne veut pas dire qu’ils sont le meilleur choix pour vous, c’est plutôt une tendance qui se dessine pour le futur.

Les avantages des hybrides

Un des avantages majeurs de ce type d’appareil est qu’il vous permet de prévisualiser en direct l’image que vous allez obtenir avec vos réglages actuels (exposition, ouverture…). Pour moi c’est une façon merveilleuse de mettre à profit la technologie récente pour favoriser l’apprentissage de la photographie. Cela vous permet de faire des expériences et de voir les résultats en direct. L’image que vous percevez dans le viseur, ou l’écran LCD, est retransmise par le capteur une fois qu’il a reçu la lumière, c’est donc une image électronique. Ce qui revient à dire que dans les endroits peu lumineux vous verrez une image claire dans le viseur, si vous avez bien fait vos réglages, évidemment.

Et aussi

Un autre avantage de ces appareils photo est qu’ils sont légers et peu encombrants. Vous pouvez donc les apporter avec vous plus régulièrement, ce qui favorise votre apprentissage. D’autre part, le déclencheur des hybrides est silencieux. Vous n’avez pas les inconvénients provenant des bruits de votre appareil photo.

Note pour les photographes plus avancés: les objectifs à grande ouverture (f1) pour les hybrides sont en cours  de développement et seront à priori plus accessibles que pour les réflex.

Les désavantages des hybrides

Les appareils hybrides numériques sont assez récents sur le marché de la photo. Pour cette raison, le choix d’objectifs et d’accessoires disponibles est très limité en comparaison avec les réflex. Même si certains modèles hybrides plus « haut de gamme » permettent d’utiliser les objectifs des réflex, il faudra attendre quelques temps pour avoir accès à une grande variété d’accessoires.

On doit aussi prendre en considération la lenteur de ces appareils photo. Ça peut être problématique si vous photographiez des scènes d’action rapide comme le sport ou des enfants qui courent. Ces appareils ne sont vraiment pas idéaux pour se genre de situations.

Comment choisir entre un appareil Réflex et un Hybride?

Donc après toutes ces comparaisons, comment faire le choix entre un réflex et un hybride? Pour prendre votre décision je vous conseille de vous concentrer sur l’utilisation que vous voulez faire de votre appareil. Si vous avez l’intention de photographier des sujets d’actions rapide (sport, enfants, animaux, voiture…), je vous suggère de choisir un appareil réflex sans hésiter. Si vous êtes plutôt du genre à vous promenez beaucoup avec votre appareil photo, en nature, en ville ou en voyage, je vous conseille de choisir un modèle hybride. Vous aurez alors plus de liberté de mouvement et vous sentirez plus à l’aise pour faire des photos.

Et dans le cas où, comme moi, vous aimeriez avoir le meilleur des deux mondes, sachez que ce n’est pas possible et que vous allez devoir suer en portant votre matériel 🙂 !

Et les objectifs?

Dans un monde où la technologie numérique évolue très rapidement, la durée de vie des objectifs photos est beaucoup plus grande que celle des boîtiers. Donc lorsqu’on achète un objectif de qualité, on le conserve généralement plusieurs années (15-20 ans et plus) contrairement aux boîtiers qu’on a tendance à changer plus rapidement. Par chance, certains modèles hybrides vous offre déjà la possibilité de réutiliser les objectifs de votre réflex.

Donc si vous optez pour un appareil réflex, et que vous investissez dans différents objectifs, il y a fort à parier que dans quelques années vous allez être en mesure de réutiliser vos objectifs sur un boitier hybride. Selon moi il n’y a pas de mauvais choix en ce moment, prenez votre décision en fonction de l’utilisation que vous voulez en faire dans le présent.

Quelle compagnie choisir: Nikon, Canon, Fuji, Sony,… ?

Je vois souvent des articles où l’on compare des marques et des modèles d’appareils photo au niveau technique. Je crois important de mentionner que lorsque vous débutez en photographie, ce n’est pas les différences techniques entre les appareils qui vont influencer la qualité vos résultats mais bien l’utilisation que vous faites de votre appareil. Si vous êtes très avancé en photographie et que vous avez des besoins précis, les comparaisons technique peuvent s’avérer très utiles… mais pas si vous débutez. On peut s’entendre pour dire que de nos jours, les appareils sont à la fine pointe et vous offre une qualité suffisante pour obtenir une bonne image.

Pour vous aider à faire le meilleur choix de marque, je vous décris dans un premier temps les caractéristiques principales de chacune, puis je vous présente ensuite quelques cas particuliers.

1- Canon

J’aime la série de boîtier Rebel (réflex) d’entrée de gamme donc très abordable. Avec cet appareil photo vous avez accès à toute la gamme, très étendue, d’objectifs Canon. Si vous ne voulez pas investir trop d’argent vous pouvez également rechercher des modèles dans l’usagé, ils sont facile à trouver sur kijiji par exemple.

Si la vidéo vous intéresse, prenez un modèle de la série « i » (T7i, T6i, T5i…) car les boîtiers ont une prise pour le son (on peut brancher un micro=meilleure qualité de son).

Canon vous offre aussi des appareils photos hybrides de catégories entrée de gamme (600-800$CAD). C’est un choix qui peut être intéressant si vous êtes attirés par ce type d’appareil. Aussi, le nouveau hybride EOS R, et son adaptateur, vous permettra de réutiliser vos objectifs réflex.

2- Nikon

La compagnie Nikon a fabriqué ses premiers objectifs dès 1921! Aujourd’hui ils offrent une gamme d’appareils photo réflex très étendue et sont réputés pour la qualité de leurs objectifs professionnels à grand-angle.

Depuis peu ils vous offrent une version hybride de leurs appareils, la série Z (2600$CAD et +), avec lequel il est possible d’utiliser vos anciens objectifs d’appareil réflex. Pour se faire vous devez avoir l’adaptateur de monture FTZ.

3- Fujifilm

Cette compagnie, moins connue du grand public, se spécialise dans les appareils photo hybrides. Présentement, elle fait tourner les têtes avec son « joyaux », le X-T2 et le tout nouveau X-T3! Cette série d’appareils nous offrent une qualité photo ET surtout vidéo hors du commun. Plusieurs photographes professionnels ont laissé de côté leurs appareils réflex pour se tourner vers cette option. Le plus beau dans tout ça c’est que le prix reste abordable pour cette qualité d’appareil (1800$CAD).

4- Sony

Sony produit des appareils photo réflex ET hybrides dans différentes gammes et on m’a dit du bien de la qualité vidéo. Le seul « hic » c’est que le choix d’objectifs est plus limité en comparaison avec Canon ou Nikon. Il en va de même si vous voulez acheter des accessoires dans l’usagé, ça va être pas mal plus difficile à trouver. Mais si vous êtes fortement attiré par ces modèles ce n’est pas un mauvais choix du tout!

5- Quelques cas particuliers

Chaque appareil et chaque marque vous permet de faire à peu près tout ce que vous souhaitez lorsque vous maîtrisez les réglages. Toutefois, je peux quand même vous donner quelques pistes pour quelques cas particuliers. Mais rien n’est tout blanc ni tout noir.

Appareil réflex:

  • Pour les photos avec sujets éloignés (animaux, paysages…): Canon offre un choix intéressant d’objectifs longue focale;
  • La vidéo vous intéresse, mais vous ne voulez pas trop investir: les boîtiers Canon offrent une belle qualité vidéo pour un prix raisonnable (entre 600$ et 800$);
  • Vous souhaitez faire du portrait: Nikon propose des flashs portatifs qui se déclenchent sans fil;
  • La compagnie Sony vous attire ou un ami vous a bien « vendu » cette marque: allez-y… la qualité est bonne, mais comme décrit dans le point 4, vous aurez moins de choix d’objectifs.

Appareil hybride:

  • Vous avez un budget entre 600$ et 800$: Canon, Fujifilm, Sony;
  • Vous avez des objectifs d’appareil réflex? Les boîtiers hybrides haut de gamme vous permettent de les réutiliser dans la même marque;
  • Si vous souhaitez pousser vos compétences en vidéo autant qu’en photo: préférez le boîtier Fujifilm X-T2 ou X-T3 (environ 2000$).

En conclusion

On a souvent tendance à comparer les caractéristiques techniques des appareils photo pour faire un choix. Ce qu’il ne faut pas oublier c’est de prendre en considération notre « attirance » pour une compagnie ou une autre, et croyez-moi ça compte! La photographie c’est d’abord et avant tout une histoire de passion. Pour que cela reste sympathique, tout en améliorant ses photos, c’est important d’utiliser un appareil photo que l’on aime. La créativité est souvent associée au plaisir, on doit donc faire en sorte que l’expérience soit agréable!

Bruno Larue – Un Matin d’été – Reproduction interdite – 2018

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

C’est quoi les avantages, et les désavantages, d’un appareil photo Réflex?

Avantages: vous avez une vision optique en regardant dans le viseur (comme des lunettes) et vous avez accès à beaucoup d’accessoires neufs et usagés (pour être créatif).
Désavantages: il est bruyant lorsqu’on appuie sur le déclencheur. Il peut être aussi lourd et encombrant à transporter.

C’est quoi les avantages, et les désavantages, d’un appareil photo Hybride?

Avantages: dans les endroits peu lumineux vous verrez une image claire dans le viseur, si vous avez bien fait vos réglages, évidemment. Il est aussi plus léger et moins encombrant.
Désavantages: cet appareil photo est plus lent d’exécution. À déconseiller pour photographier le sport ou de l’action rapide.

Quels sont les plus, et les moins, d’un appareil photo compact numérique?

Plus: l’avantage de cet appareil photo est qu’il est petit et léger, donc facile à transporter.
Moins: le plus gros désavantage est au niveau du capteur (petit). Disons que cet appareil photo ne produit pas la meilleure qualité d’image sur le marché!

Quelle compagnie choisir: Nikon, Canon, Fuji, Sony,… ?

Je vous invite à lire l’article pour plus de détails!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Où s’en va la photo?

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Pourquoi se poser cette question?

J’aime écrire des articles sur la photo pour vous partager mes connaissances. Je vous donne des conseils pratiques pour vous permette d’avancer dans « l’immédiat ». Toutefois, il est important d’avoir une vision globale sur un sujet dans le but de mieux se situer.

Cela vous permet d’enlever une part d’inconnu et de vous sentir encore plus à l’aise dans votre passion.

Le but ici n’est pas de rechercher des certitudes concernant l’avenir de la photographie mais plutôt d’avoir une vue d’ensemble sur les possibilités que vous offre la photographie dans le présent et dans les années à venir: comme un magicien qui regarde dans sa boule de cristal!.

Regardons ensemble le fil de l’histoire!

Les débuts de l’art visuel.

Savoir d’où l’on vient nous aide à comprendre où l’on s’en va. Récemment j’ai vécu une des expériences les plus fortes de ma vie: j’ai visité la Grotte Chauvet (la réplique bien sûr, l’originale n’étant pas accessible au public), en France. Pour ceux qui ne la connaissent pas, c’est une grotte dans laquelle on a découvert des dessins qui datent de 36000 ans!! Vous imaginez, il y a 36000 ans des êtres humains ont eu l’intuition de représenter des animaux à l’aide de pigment de couleur en s’éclairant avec des torches, c’est à peine croyable!  La puissance et la perfection de ces dessins m’ont laissé sans mots. C’est comme observer une scène de film qui se serait déroulé il y a 36000 ans.

L’art, un besoin fondamental?

Pour moi c’est « la preuve » que le fait de s’exprimer avec l’art visuel n’est pas seulement une mode ou un passe-temps, c’est un réel besoin de l’être humain. Plus étonnant encore, on a découvert des grottes comme celle-là partout dans le monde: des gens qui ne se sont jamais rencontrés et qui ont le même besoin de s’exprimer avec l’art visuel!

Mise à part la peinture, on a aussi retrouvé des sculptures et des instruments de musique qui date de la même époque. C’est là qu’on réalise que le besoin de s’exprimer avec les arts visuels, quelque soit le médium, à pratiquement toujours fait partie de l’être humain. Donc, la prochaine fois que vous vous sentirez un peu « étrange », ou « spécial » de faire de l’art, rappelez-vous cette observation! Cela vous aidera à continuer vos projets, à aller de l’avant malgré les obstacles et les « qu’en dira-t-on ».

La photo et la peinture se cotoient.

Je place souvent la photographie et la peinture côte-à-côte. Même si les méthodes utilisées sont différentes, l’objectif reste le même: produire une image en deux dimensions qui est le reflet de la vision d’un artiste. La photographie a été inventée en 1839 et tout comme l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille, elle a bousculée la réalité de la peinture. À cette époque la grande majorité des tableaux connus du public était des peintures réalistes. La peinture servait à « représenter la réalité » de façon imagée. Ce moyen d’expression était souvent utilisé pour répondre à des commandes tels que: le portrait de gens fortunés ou des fresques pour les églises. Après tout, les artistes peintres devaient gagner leur vie!

Ce type de peinture était donc un moyen de garder en mémoire, de fixer dans le temps, des gens ou des récits du passé. On utilisait ce médium un peu comme on utilise l’écriture, pour relater des « faits ». Peut-être que certains artistes expérimentaient déjà des techniques « non-réalistes », mais cela est resté plutôt « caché » puisque n’avait pas de valeur commerciale à l’époque. Mais voilà que l’arrivé de la photo a changé tout ça. Tout à coup, un outil technologique permettait de remplir ce rôle. On avait l’impression qu’avec la photographie on pouvait « montrer » la réalité tel quelle est vraiment. Évidemment ce n’est pas tout à fait ça… mais c’est l’idée qu’on s’en faisait au départ, et certaines personnes pensent que c’est toujours le cas.

Quand les médiums s’influencent entre eux.

J’ai souvent l’impression que les difficultés qui m’arrivent sont la « fin du monde » pour réaliser ensuite que cette épreuve fut extrêmement bénéfique pour la suite des choses. C’est un peu ce qui s’est passé avec la peinture. Les artistes peintres ont d’abord pensé que c’était la fin de leur médium jusqu’à ce qu’ils explorent de nouveaux moyens d’expression. De là sont nés les mouvements tels que: l’impressionnisme, surréaliste, abstraction..  De nouvelles façons d’interpréter la réalité sont nées et on donné naissance à des images à couper le souffle.

Pour reprendre l’analogie des familles, quelques années plus tard le petit dernier (la photo) a copié la grande soeur (la peinture) en voulant interpréter la réalité de façon créative avec son médium … et c’est toujours le cas aujourd’hui! Il est maintenant reconnu que la photographie ne sert pas à représenter la réalité mais bien à l’interpréter à sa manière. Car même lorsque vous faites une photo toute simple, le simple choix de ce que vous mettez dans le cadre ou pas est imprégné de votre interprétation.

Dans les faits, Ansel Adams, qui a été l’un des photographes de nature le plus connu dans le monde, réalisait des photographies abstraites en 1930.

Le grand défi qui attend les amoureux de la photo.

Si l’on recule d’une vingtaine d’années, les photographes professionnels étaient pratiquement les « seuls » à savoir utiliser un appareil photo et à développer les films dans la chambre noire avec précision. De nos jours, avec l’arrivée des appareils numériques et des retouches sur ordinateur, cette technologie est devenue pratiquement accessible à tout le monde. Il ne suffit plus de savoir bien exposer et faire des retouches pour se démarquer, on doit aussi être en mesure d’exprimer une vision personnelle avec la photo. Comme il y a souvent deux côtés à une médaille: autant il est facile d’appuyer sur le déclencheur, autant il faut travailler fort pour développer un style unique en photographie.

Pour moi c’est le grand défi qui attend les amoureux de la photo de nos jours. En photographie, quand on reconnait l’auteur(e) d’une image sans voir le nom, on peut considérer que c’est un grand accomplissement pour cet(te) artiste. C’est une maîtrise qui peut prendre des années a obtenir… des années de plaisir et d’expérimentations! L’idée n’est pas de regarder le but à atteindre mais bien le chemin à parcourir. Actuellement les moyens technologiques sont très avancés et continueront d’évoluer pour nous permettre de réaliser nos fantaisies visuelles.

La photographie appartient à tout le monde.

Dans ma boule de cristal, je vois naître de plus en plus d’images innovantes, et c’est une idée qui me fait vibrer. Il faut surtout éviter de faire l’erreur de reproduire les images du passé. Même s’il est vrai qu’on a vu, et qu’on voit encore, passer des gens qui font des choses formidables en photo, je crois qu’il est essentiel de suivre sa vision personnelle. La photographie appartient à tout le monde, à tous ceux qui la pratiquent. Les Grands Maîtres du passé, et du présent, ne sont pas là pour nous dicter à quoi la photographie doit ressembler mais bien pour nous inspirer. La photographie peut prendre autant de visages qu’il y a d’être humains et nous permet de découvrir des univers fascinants.

Allez plus loin

Peu importe le sujet qui nous intéresse en photographie on peut toujours l’aborder sous un angle différent. Je pense que faire des images personnelles amène plus de satisfaction que de reproduire le style de quelqu’un d’autre. C’est un peu comme devenir un explorateur, on ne sait pas exactement ce qu’on cherche mais on est ouvert à le découvrir!

Mais il est certain que lorsque l’on débute, il est souvent nécessaire et agréable de passer par une phase où l’on reproduit certaines images ou styles connus: cela nous aide à augmenter notre « vocabulaire » photographique et c’est tout à fait normal. Le piège à éviter, c’est de se satisfaire de ces « reproductions » et de ne pas chercher à aller plus loin au bout d’un moment.

La place de la photo en art.

De nos jours on trouve des artistes photographes dans toutes les bonnes galerie d’art et centres d’expositions. Au Canada et en France, ce phénomène est assez récent, il date d’environ 20 ans seulement! Aux États-Unis par contre, les photographes sont exposés de façon régulière depuis 50 ans…un des tout premier fut Cartier-Bresson à New-York dès 1930!!

La photographie fait partie intégrante du marché de l’art contemporain. Certaines photos se vendent plus de 6 millions de dollars aux enchères internationales!

L’art tout près de chez vous!

Je fais souvent le tour des festivals et des galeries et je découvre des petits trésors. Si vous vous promenez dans ces lieux d’exposition, vous allez découvrir qu’il y a autant de visions personnelles qu’il y a d’artistes photographes: chacun a son sujet de prédilection, son interprétation de la réalité, et aussi, ses choix d’impression et d’encadrement qui ajoutent au discours « personnel » de l’artiste.

Même si le marché de la photo d’art s’est beaucoup développé dans les dernières années, il reste encore beaucoup de travail à faire! Dans l’est du Canada particulièrement, les gens sont peu enclin à investir dans la photo d’art…alors que ce marché est très répandu chez nos voisins du sud: les États-Unis!

Bruno Larue – Un Matin d’été – Reproduction interdite – 2018

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quand a débuté l’art visuel?

On a découvert une grotte avec des peintures qui date de 36 000 ans!

Est-ce qu’il y a un lien entre la peinture et la photographie?

Les deux médiums ce sont influencés mutuellement au cours de l’histoire. Ils continuent de le faire. À lire, plus de détails dans l’article.

Quel est le grand défi des amoureux de la photo au 21ièm siècle?

Développer sa créativité. La technique en photo n’est pas le but ultime à atteindre.

Doit-on reproduire les images du passé?

J’encourage les gens à développer leur style en photo. Il reste encore des tonnes d’univers fascinants à découvrir!

Est-ce que la photo a sa place dans le monde artistique?

La photographie est présente dans la plupart des bonnes galeries d’art. C’est un marché en pleine expansion.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

La différence entre un « snapshot » et une photo artistique – À voir, une citation d’Ansel Adams

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Écoutons ce qu’un géant de la photo en pense! (… Ansel Adams)

1,200 milliards de photos ont été prises en 2017. Est-ce que ce sont tous des photos artistiques? La réponse est non fort probablement…

Ansel Adams est un photographe très célèbre, spécialement pour ses photos de nature. Une de ses citations les plus connues est: on ne prend pas une photo, on la fait. Cette façon de dire les choses est encore d’actualité aujourd’hui…

Souvent les images faites par un photographe professionnel donnent l’impression d’avoir été captées par hasard. Tous les éléments contenus dans la photo sont naturels ainsi que la lumière. Pourtant, même si on ne modifie pas l’environnement qu’on photographie, on peut prendre un nombre infini de décisions qui vont changer complètement la perception de celui qui regarde la photo: tout parait naturel et spontané, mais le photographe a « fait » sa photo. Toutefois, il est vrai que plus un photographe est expérimenté, plus le processus deviendra naturel et spontané. C’est ça l’expérience.

3 façons de distinguer un « snapshot » d’une photographie artistique.

1- l’arrangement des formes est importante pour faire une photo artistique.

Une des premières choses qu’on remarque dans une photographie artistique c’est que les formes contenu dans l’image semble en parfaite harmonie. Est-ce le fruit du hasard? Quelques fois peut-être. Mais dans la plupart des cas, les photographe aguéris varie les angles de la caméra pour faire ressortir ce qu’ils veulent. Ça peut paraître simple ou évident et pourtant ça fait toute la différence entre un snapshot et une photo artistique.

Je vous encourage fortement à porter attention à cette aspect de la photographie. Une fois que vous avez identifié un sujet qui vous intéresse, déplaçez-vous et regardez dans le viseur. Prenez le temps de trouver le bon angle de prise de vue, approchez-vous de votre sujet. On ne peut pas déplacer les montagnes, mais on peut choisir notre point de vue!

Il faut aussi se rappeler qu’en photographie, et dans la vie, il n’y a pas de formes sans lumière. Cet aspect est donc à considérer lorsqu’on « fabrique » ses images.

2- L’anticipation du moment.

Souvent on regarde une photographie professionnelle et on à l’impression que le photographe était à la bonne place, au bon moment, par hasard….pas toujours! Souvent les photos très puissantes sont le fruit d’une forme d’anticipation.

Un des exemples les plus évident se situe dans la photographie sportive. Les photographes d’expérience connaissent très bien le sport qu’ils photographient. Ils utilisent cette connaissance du jeu pour anticiper les moments qui feront des photos magnifiques. Ils suivent littéralement le déplacement des athlètes sans regarder dans le viseur pour ensuite prendre la photo au bon moment. Essayez de faire de même avec les sujets que vous photographiez, choisir le bon moment fait toute la différence!

Un autre exemple est dans la photographie de paysage. Avec de l’expérience on est capable de dire qu’un panorama sera à son meilleur à une période de la journée. Cette période n’est pas toujours le matin ou le soir, ça peut varier selon la vision du photographe.

3- Le choix de l’objectif pour faire une photo artistique.

Si vous débutez en photographie, savoir quel est le bon objectif à utiliser pour photographier une scène est pas toujours évident. On a du mal à comprendre quel sera l’impact du choix de l’objectif sur le résultat final.

Si vous voulez créer un équilibre entre flou et netteté, optez pour un objectif 100mm et plus. À l’inverse, si vous recherchez une image avec un maximum de netteté, autant à « l’infini » qu’en avant-plan, prenez votre photo avec un objectif 35mm et moins. Évidemment l’effet de flou va varier en fonction de l’ouverture que vous sélectionnez mais il est plus accentué avec les objectifs 100mm et plus!

Une perception différente

Par ailleurs, l’arrangement des formes dans le cadre varie en fonction des objectifs que vous choisissez. Pour bien se rendre compte de ce phénomène, photographiez la même scène (avec le même cadrage) en utilisant différentes valeurs focales: 35mm, 50mm, 100mm, 300mm…  Vous allez devoir vous déplacer pour obtenir le même cadrage. Comparez ensuite les résultats sur votre ordinateur. Vous allez constater que la perception de la même scène va changer en fonction de votre focale. C’est un bon exercice à faire pour développer votre « oeil du photographe »

Les photographes expérimentés sont bien au fait de cette réalité et ils choisissent leurs objectifs en fonction du résultat souhaité. Le choix de l’objectif peut paraitre subtil mais il contribue à faire la différence entre un « snapshot » et une photo artistique!

Bruno Larue – Un Soir d’été – Reproduction interdite – 2018- Pour voir mon Portfolio

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 3 éléments importants à considérer pour faire une photo artistique:

  1. l’arrangement des formes

    Vous pouvez arranger les formes dans l’image en vous déplaçant par rapport à votre sujet. C’est ce que font les photographes expérimentés.

  2. L’anticipation du moment.

    Bien connaître votre sujet vous permet d’anticiper le bon moment pour faire une photo artistique. Restez bien attentif!

  3. Le choix de l’objectif

    Vous allez obtenir des résultats différents si vous photographiez le même sujet avec différentes longueur focale (mm).

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

7 clés pour bien comprendre la lumière en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Pourquoi la lumière en photo est si importante?

oeil photographique

L’être humain a besoin de lumière pour survive, et ce depuis toujours. La preuve en est que les « hommes des cavernes » vivaient dans l’entrée des cavernes. De cette façon ils bénéficiaient de la lumière tout en étant à l’abris des animaux et des intempéries. Il est aussi maintenant reconnu que les bébés recherchent les sources lumineuses dans leur environnement à l’âge d’un mois seulement. Cet élément fait donc partie de nos souvenirs les plus lointains et c’est pourquoi l’être humain y est si sensible. La lumière en photo, c’est important.

En photographie, pas de lumière, pas de photo. Le soleil se lève et se couche chaque jour, et c’est si habituel qu’on en oublie souvent de quelle manière cela affecte notre perception des éléments. Et pourtant, la direction et la couleur de la lumière en photo influencent directement l’émotion qu’on ressent lorsqu’on regarde un sujet. C’est pourquoi il est important de bien comprendre la lumière: c’est l’élément majeur pour exprimer plus facilement une émotion et faire des photos créatives.

Je vous présente 7 clés pour bien comprendre la lumière en photo.

1- La lumière a une couleur.

On a tous déjà remarqué la couleur de la lumière en fin d’après-midi, le fameux « golden hour ». Cette caractéristique de la lumière affecte grandement nos émotions en rapport à un sujet. Concrètement, la couleur de la lumière en photo va dépendre du type de source lumineuse ET du réglage « balance des blancs » de votre appareil. Si votre objectif est de reproduire les couleurs « exactes » des objets, vous devez choisir une balance des blancs qui se rapproche le plus possible de votre source lumineuse: en plein soleil vous allez choisir « soleil » et par temps nuageux … »nuageux ». Vous pouvez aussi choisir incandescent, fluorescent, ombragé.

On attribue une valeur en Kelvin à tous ces sources lumineuses, par exemple: le soleil du midi (5200K), lever de soleil (2200K), temps nuageux (6900K) etc. Avec la plupart des appareils modernes, vous pouvez sélectionner la valeur en Kelvin que vous voulez (entre 2000K et 10000K) sur votre appareil. Vous pouvez aussi faire varier cette valeur aux retouches sans affecter la qualité de l’image.

Le but n’est pas toujours de représenter la réalité avec justesse

Si votre objectif est de faire des photos créatives, amusez-vous à faire varier la balance des blancs et observez les résultats! C’est un outils de création très puissant qui offre de nombreuses possibilités. Dans le cas où vous avez plusieurs sources lumineuses différentes , le soir particulièrement, vous pouvez créer des ambiances extraordinaires. À vous de tirer avantage des situations qui s’offrent à vous!

2- La lumière peut être diffuse ou direct.

Une source de lumière peut être diffuse ou bien directe. La façon la plus simple de comprendre la différence est d’observer la lumière du jour. Le soleil est un exemple de source de lumière directe. Lorsqu’il éclaire un sujet il produit des ombres « dures » c’est à dire très foncées. Ces ombres nous apparaissent alors presque noir sur une photo. Il faut donc prendre ça en considération lorsqu’on fait la composition d’une photo!

Par temps nuageux le soleil passe à travers les nuages pour être diffusé. On observe alors des ombres beaucoup plus douces et contrairement à ce qu’on pense, cette situation nous permet de produire de très belles images avec une gamme étendue de tonalités (des plus foncés aux plus clairs). Le contraste peut être accentué par la suite aux retouches.

L’homme « s’inspire » de la nature

Les photographes se sont inspirés de la nature et on reproduit ces deux situations en studio de façon à être autonome. Le soleil est « remplacé » par le flash et/ou des sources de lumière continue (Led, tungsten, fluorescent). Dans le but de reproduire l’effet de diffusion des nuages, on a inventé les parapluies et les boîtes à lumière (softbox). Tout ce matériel est très utile pour créer des images en choisissant la direction et le type de lumière dont on a besoin. Ils nous permettent de travailler quand bon nous semble, indépendamment de la météo.

3- Portez attention à la direction de la lumière en photo.

La photographie c’est un « sport d’observation », et l’un des facteurs les plus importants qui influence notre perception est la direction de la lumière. Prenons par exemple le cas d’un sujet éclairé par derrière (photo de couverture de cet article): notre perception de la scène aurait été complètement différente si le soleil avait éclairé les porteurs de sel de face. Remarquez comment le sel prend toute son importance lorsqu’il est éclairé par l’arrière…

Vous pouvez faire un exercice simple à la maison pour aiguiser votre sens de l’observation. Fermez toute les lumières dans une pièce,  incluant les fenêtres, et éclairez un objet avec une lampe torche en faisant varier la direction de la lumière. Pour chaque direction regardez l’objet du même point de vue et constatez à quelle point votre perception du sujet va changer. Vous allez être surpris du nombre de possibilités qui s’offrent à vous!

4- L’intensité de la lumière diminue rapidement avec la distance

L’intensité lumineuse diminue au carré de la distance! Je vous entends dire: « Quoi, comment? » En fait c’est simple: lorsqu’on éloigne la source lumineuse d’un sujet, l’intensité de la lumière sur le sujet diminue rapidement. C’est important d’en tenir compte pour obtenir la bonne exposition. Je vous donne un exemple: si vous avez un objet à votre droite, près d’une lampe, et que vous l’éloignez de quelques mètres sur votre gauche, l’exposition va drastiquement changer et vous allez devoir ajuster vos réglages.

Il existe un cas où déplacer un objet ne fera que peu de différence: le cas du « plein soleil ». En effet, le soleil est si loin de nous, que de déplacer un objet de quelques mètres ne fera pas de différence, tant que votre position et celle de l’objet relativement au soleil restent les mêmes bien sûr.

Attention lorsque vous photographiez à l’intérieur

Si vous photographiez à l’intérieur avec la lumière diffuse provenant de la fenêtre, vous devrez porter attention à cette règle pour que votre sujet soit bien exposé. Il en va de même si vous travaillez avec des sources de lumières artificielles comme les flashs ou les lumières continues (tungsten ou led).

5- La taille de la source lumineuse est importante

Savoir utiliser la lumière en photo fait toute la différence. C’est comme savoir jouer avec les goûts en cuisine. Pour s’améliorer il faut pratiquer! La taille de la source lumineuse influence grandement le résultat obtenu. En effet, pour qu’un sujet soit éclairé de façon uniforme, la taille de la source doit être suffisamment grande. Si vous travaillez à l’extérieur avec la lumière naturelle, la dimension de la source sera évidemment assez grande. Mais si vous travaillez avec des flashs, boîtes à lumière, parapluies et même un réflecteur, vous devez porter attention à cet aspect.

Cela dit, quand on crée une image, on ne souhaite pas nécessairement éclairer notre sujet de façon égale sur toute sa surface. Et pour obtenir le résultat que l’on souhaite, il est important de comprendre cette notion de taille de la source. Je vous encourage à expérimenter pour bien vous rendre compte de l’influence de la taille de la source lumineuse sur vos sujets.

6- Les outils qui nous permettent d’ajouter de la lumière dans une scène

Nos yeux perçoivent aussi bien les détails dans les ombres que dans les hautes lumières. Mais voilà, la qualité de l’oeil humain est incomparable à celle d’un capteur d’appareil photo. Par temps ensoleillé, une photo avec la bonne exposition va donner des ombres noires. Et en augmentant l’exposition, on va perdre les détails dans les hautes lumières. Pour remédier à cette situation on utilise des outils qui nous permettent d’ajouter de la lumière à des endroits précis d’une scène. Évidemment ces outils peuvent être utilisés à l’intérieur d’une pièce éclairée par des lumières tungstène, led ou fluorescent.

Le flash

Parmi ces outils il y a le flash portatif qui s’installe sur la caméra et qui fournit une quantité de lumière suffisante à courte distance (environ 2mètres). Certains flashs récents peuvent être déclenchés sans être sur la caméra et sans fils. Cela nous permet d’avoir un angle d’éclairage beaucoup plus intéressant! L’inconvénient du flash est qu’il n’est pas simple à utiliser pour un débutant en photographie. C’est un outils incroyable et il faut investir du temps afin de bien l’apprivoiser.

Le réflecteur

En revanche vous pouvez utiliser un réflecteur pour ajouter de la lumière en photo. Il s’agit tout simplement d’une surface blanche, ou argentée, sur laquelle la majeure partie de la lumière ne sera pas absorbée mais plutôt réfléchie. Utiliser un réflecteur, c’est contrôler le rebond de la lumière. C’est un outil formidable qui ne demande aucune connaissances techniques pour être utilisé. Vous pouvez l’acheter en magasin, il se vend en version pliable et est facile à transporter. Vous pouvez aussi le fabriquer de la grandeur que vous voulez. Certains modèles sont de couleur dorée pour ajouter une teinte à la lumière réfléchie.

7- La qualité de la lumière en photo, naturelle VS artificielle

Lumière naturelle

La meilleure lumière en photo est la lumière naturelle. Bonne nouvelle: elle est gratuite et accessible à tous! La seule contrainte, c’est la météo. Toutefois, il existe des moyens de modifier la lumière du soleil, et on peut également déplacer notre sujet en fonction de la lumière présente. Si vous n’êtes pas pressé par le temps je vous conseille fortement d’utiliser la lumière naturelle. La lumière des fenêtres, par exemple, constitue une source lumineuse géniale et vous permet de travailler à l’abris des intempéries. Ci-dessous, cette photo a été prise à 5h30, un matin d’été. Je voulais absolument cette lumière, et le seul prix que cela m’a coûté, c’est une nuit raccourcie.

Lumière artificielle  

La qualité de la lumière artificielle augmente « généralement » avec le prix. Lorsqu’on est débutant ou intermédiaire en photographie certains systèmes d’éclairage studio comme AlienBees font parfaitement l’affaire. Ils nous permettent d’expérimenter à prix très abordable. Les flashs portatifs (nikon, canon, sigma) sont aussi très utiles mais un peu moins puissants. Ils constituent un bon choix pour ajouter de la lumière à certain endroits précis d’une scène. Par exemple pour éclairer le visage des gens lors des photos d’événements, ou bien pour ajouter de la lumière à certains endroits dans une pièce!

L’avantage de la lumière continue, par rapport aux flash portatifs, c’est qu’il est possible de voir en « direct » le résultat que l’on va obtenir. On peut disposer l’éclairage autour de notre sujet et le regarder sous différents angles.

Bien sûr on doit maîtriser les réglages de son appareil photo, ainsi que l’exposition, si on veut obtenir de bons résultats. C’est la première étape à franchir si on veut améliorer ses photos.

Bruno Larue – Un Matin d’été – Reproduction interdite – 2018- Pour voir mon Portfolio

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 7 clés pour bien comprendre la lumière en photo:

  1. La lumière a une couleur.

    Si votre objectif est de reproduire les couleurs « exactes » des objets, vous devez choisir une balance des blancs qui se rapproche le plus possible de votre source lumineuse: en plein soleil vous allez choisir « soleil » et par temps nuageux … »nuageux ».

  2. La lumière peut être diffuse ou direct.

    – Le soleil (direct) produit des ombres dures très foncées.
    – Les nuages (diffuse) produisent des ombres beaucoup plus douces.

  3. Portez attention à la direction de la lumière en photo.

    La direction de la lumière sur votre sujet change complètement la perception du spectateur.

  4. L’intensité de la lumière diminue rapidement avec la distance.

    C’est particulièrement important quand vous photographiez à l’intérieur.

  5. La taille de la source lumineuse est importante.

    Une grande source lumineuse va éclairer votre sujet de façon égale.

  6. Vous pouvez ajouter de la lumière dans une photo.

    Flash: il multiplie vos possibilités créatives. Par contre vous avez besoin des bonnes connaissances pour le maîtriser.
    Réflecteur: peu coûteux et facile à utiliser, il permet d’atténuer les ombres sur votre sujet.

  7. La qualité de la lumière en photo, naturelle VS artificielle

    Naturelle: la meilleure qualité qui existe, et c’est gratuit! Mais on est dépendant de la météo.
    Artificielle: vous permet de photographier à l’intérieur dans une situation stable. Peu importe la météo.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

4 conseils pour réussir des photos créatives en vacances

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Pourquoi les vacances, ou le voyage, sont le moment idéal pour réussir des photos créatives?

oeil photographique

Ahh les vacances, un moment attendu avec impatience pour se détendre et profiter de chaque instant. Notre esprit s’allège et on apprécie d’avantage le moment présent. Ces conditions sont idéales pour réussir des photos créatives et artistiques: quand notre cerveau est détendu on est plus ouvert aux nouvelles idées, aux possibilités qui s’offrent à nous.

Personnellement j’adore le voyage, pour dire les choses avec modération. On se retrouve dans un état d’émerveillement, comme si on découvrait la vie pour la première fois. Pourtant les enfants le font tout le temps de façon naturelle. Mais quand on devient adulte on perd souvent cette façon de regarder la vie.

Voici 4 conseils pour réussir des photos créatives durant vos vacances.

1- Sortez des sentiers battus, photographiez des sujets qui sortent de votre ordinaire.

En vacances on se retrouve souvent dans des endroits qui nous plaisent: c’est la situation idéale pour ouvrir l’oeil, se laissez séduire par les détails qui nous entourent. Quand on apprend la photographie on tourne souvent notre objectif vers les sujets les plus « évidents ». Mais la beauté de la vie est aussi dans les détails, ou les sujets qui ne font pas de sens d’un point de vue logique. Ça vous aide à aiguiser votre sens de l’observation!

Donnez-vous comme défi de trouver un sujet qui sort de votre ordinaire. Profitez de ce moment pour exprimer votre personnalité, vos goûts et vos intérêts. Tournez votre attention vers les textures, les formes, les couleurs et la lumière. C’est le moment idéal pour développer votre « Oeil de Photographe« .

Garder un esprit vif

La nature est un de mes sujets préférés mais habituellement je ne photographie pas les animaux. En fin de semaine, j’étais en vacances dans le bois et j’ai décidé de photographier une famille de canards. Cette expérience m’a rappelé l’émerveillement de mes débuts en photographie, le plaisir simple de prendre une photo. J’ai aussi remarqué que j’étais plus concentré qu’à l’habitude. Bref cette nouvelle expérience a été revigorante pour mon esprit!

2- Soyez patient, la beauté fera son apparition.

Apprendre la photo-exposition

Quand on est en vacances, ou en voyage, on a le temps de prendre le temps. Une fois qu’on a identifié un sujet qui nous intéresse c’est important de prendre le temps de l’observer. Souvent les bonnes images ne se font pas en 5 minutes, il faut d’abord s’imprégner de la situation. Vous pouvez en faire l’expérience aussi dans votre quotidien. Restez immobile quelques minutes et voyez comment votre perception de l’environnement va changer. Les détails qui seraient passés complètement inaperçus au départ prennent toute leur importance.

Quand je pars photographier je trouve que le plus difficile est de ralentir mon rythme. Je dis souvent que je cherche à me déplacer à la même vitesse que le temps. C’est comme ça que j’arrive à percevoir les choses sous un autre angle. La plupart du temps ce n’est pas moi qui trouve l’image, c’est elle qui attire mon attention.

Les beautés de la Birmanie

J’ai pris cette photo à mes débuts en photographie (2003). À cette époque je ne savais pas me servir d’un réflecteur et encore moins d’un flash externe. Je voyageais en Birmanie quand j’ai été attiré par une maison de campagne, et surtout, ses habitants. Une fois à l’intérieur j’ai su qu’il y avait une image à faire dans cet endroit. J’ai passé 3 heures à discuter et à boire du thé avant que ce moment survienne. J’ai saisi mon appareil et je me suis approché de la dame et son enfant. Tout c’étais mis en place de façon naturelle. L’instant était là… moi aussi.

3- Soyez à l’écoute de votre inspiration

Sans trop savoir pourquoi, certaines heures de la journée nous inspirent davantage. Parfois ces heures sont fixes (certains sont très inspirés le matin ou tard le soir) mais parfois, ça vient simplement à l’improviste. En vacances, notre horaire est plus flexible: on peut donc consacrer nos moments les plus « inspirés » à faire de la photo plutôt que de faire les commissions ou bien le ménage… Profitez-en! Mais comment faire? Tout simplement en ne surchargeant pas votre horaire afin de pouvoir laisser l’inspiration venir à vous. N’hésitez pas également à vous prévoir des moments relaxants, sans aucun but: une promenade sur la plage, une pause dans un café etc… La seule chose à ne pas oublier: ayez toujours vos batteries pleines! Car vous ne savez jamais quand la prochaine photo arrivera à vous.

Mes débuts en photo

oeil photographique

Cette photo de moi a été prise lors de mon voyage en Asie du Sud-Est (2003), c’est là que j’ai commencé la photographie. J’étais parti faire une randonnée de 3 jours dans le nord du pays quand j’ai croisé ces enfants. Je m’étais assis au bord de la rivière, par une journée de grand soleil, et ils me regardaient de loin. J’ai donc essayé de m’approcher d’eux et j’ai constaté qu’ils avaient peur de moi. J’ai continué d’avancer, mais plus tranquillement cette fois-là, et j’ai réussi à m’assoir à côté d’eux. Ils étaient grandement intrigués par mon appareil photo. J’ai décidé de leur faire vivre l’expérience de regarder dans le viseur. Une amie (Lechuga) a saisi l’occasion de prendre cet instant magique en photo: elle n’est pas photographe professionnelle, mais elle a su sentir qu’un moment spécial avait lieu et l’a immortalisé magnifiquement.

4- Amusez-vous, retrouvez vos yeux d’enfants!

J’ai réalisé au fil du temps que plus j’apprécie le moment présent, plus je suis satisfait de mes images. C’est comme si la vie me récompensait de savoir l’apprécier. Et qui sait mieux faire cela que les enfants? Ils devraient être nos exemples à bien des égards: profiter du moment présent, c’est leur façon d’être! Alors observez-les et imitez-les. Mettez-vous à leur place, ou bien retrouvez-vous en tant qu’enfant. Que ce soit un souvenir de vacances ou bien un moment précieux dans votre enfance, essayez de reconnecter avec cette énergie! Le moment présent, c’est une odeur, une saveur, une image qui vous plaît, et clic! La photo est là… En vacances, il est souvent plus facile de retrouvez nos yeux d’enfant car nous sommes facilement émerveillé par ce que l’on voit. Et puis on se permet des petits écarts à notre vie bien réglée, et ça, c’est juste parfait pour apprécier l’instant comme un enfant.

Suivez le courant de vos vacances et laissez-vous guider par votre inspiration. C’est souvent la meilleure attitude à adopter si on veut faire des photos créatives. Il faut mettre de côté nos attentes de résultat, et plutôt être à l’écoute de soi, comme un enfant. Après tout, c’est les vacances! Alors amusez-vous!

Si cet article vous a plu je vous invite à le commenter! Et si le coeur vous en dit, commentez en partageant votre plus grand défi en photographie. Ça me fera grand plaisir de vous lire et ça m’aidera à écrire des articles qui répondent à vos questions!

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 4 conseils pour réussir des photos créatives durant vos vacances.

  1. Sortez des sentiers battus, photographiez des sujets qui sortent de votre ordinaire.

    Donnez-vous comme défi de trouver un sujet qui sort de votre ordinaire. Profitez de ce moment pour exprimer votre personnalité, vos goûts et vos intérêts.

  2. Soyez patient, la beauté fera son apparition.

    Une fois que vous avez identifié un sujet qui vous intéresse c’est important de prendre le temps de l’observer.

  3. Soyez à l’écoute de votre inspiration

    En vacances, notre horaire est plus flexible: on peut donc consacrer nos moments les plus « inspirés » à faire de la photo plutôt que de faire les commissions ou bien le ménage… Profitez-en!

  4. Amusez-vous, retrouvez vos yeux d’enfants!

    Que ce soit un souvenir de vacances ou bien un moment précieux dans votre enfance, essayez de reconnecter avec cette énergie! Le moment présent, c’est une odeur, une saveur, une image qui vous plaît, et clic!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Utilisation d’un logiciel de retouche photo en accéléré

Partagez cet article:

Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents