Catégories
cours de photo Cours de photographie en ligne Photo Photographie

La création, un processus de libération

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec © Bruno Larue – Reproductions interdites

Depuis le début de mes études en photo, je m’interroge sur la créativité: comment faire pour la développer? Avec les années, j’ai réalisé que le développement de ma créativité était intimement lié à un processus de libération.

J’avais des idées préconçues de la réalité qui m’empêchait d’aller plus loin. Je devais me libérer de cette  »vision restreinte », et c’était l’étape la plus difficile à franchir pour me permettre d’avancer.

Et ce n’est pas tout.

J’avais aussi à me libérer du regard des autres. Ça faisait aussi partie de mon processus de libération, et c’est encore un défi pour moi aujourd’hui. Mais comme le dit si bien une moine bouddhiste dans un reportage que j’ai vu récemment:

 »Quand on se libère de la jalousie et de l’esprit de compétition, la créativité s’épanouit à l’infini »

-Jeong Kwan, moine bouddhiste et chef cuisinière

La créativité et l’égo ne peuvent pas fonctionner ensemble.

– Jeong Kwan

De nos jours avec les réseaux sociaux, on voit de plus en plus d’images et c’est tant mieux comme ça. Le bon côté de la médaille, c’est que l’on découvre beaucoup d’artistes de talent. Le moins bon côté, c’est qu’on peut avoir tendance à dénigrer son travail en comparant ses photos avec celles des autres.

En faisant cela, on commet une erreur fondamentale: on s’attarde au résultat, et non au processus.

La première étape pour être plus créatif en photo, c’est d’entrer dans le processus de libération du regard des autres.

Attention, l’opinion des autres est importante. Elle peut nous aider à prendre du recul sur notre travail.

Mais la source de la créativité, l’objectif principal, doit être la recherche d’une satisfaction personnelle. En faisant ça, il y a plus de chances que vous arriviez à toucher les gens qui regardent vos images.

Améliorer ses photos, un pas à la fois

Québec © Bruno Larue – Reproductions interdites

Dans mes articles, ou mes emails, j’écris souvent: devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois. Je crois que, pour avancer en photographie, c’est important de donner vie à nos idées.

Personnellement, quand j’ai une idée de photo en tête, je me dois de l’essayer avant d’entrevoir autre chose. Même si souvent je n’obtiens pas un résultat satisfaisant.

Je fais un pas en avant, pour me permettre d’en faire un autre par la suite, et j’avance tranquillement. Cela fait partie du processus de libération.

Récemment j’ai vu un documentaire génial  »Gregory Crewdson: Brief Encounters » (« Brèves rencontres ») décrivant une série de photos du très grand photographe américain Gregory Crewdson. Dans ce film, Gregory raconte comment il a débuté son projet photo qui l’a fait connaître à l’échelle mondiale.

Il raconte que lorsqu’il a fait ses premières photos de son projet, il savait à peine ce qu’il faisait.

Imaginez ça: il avait déjà une équipe pour l’aider dans son projet, mais il ne savait pas vraiment ce qu’il faisait.

En continuant son projet photo, ses idées se sont placées, et c’est devenu une série de 50 images.

Son histoire est pour moi une source de motivation très importante. Ça montre qu’en donnant vie à une image, même si elle n’est pas vraiment réussie, ça nous permet de passer à la réalisation de la suivante.

Peu importe que vous photographiez: vos enfants, vos petits-enfants, un sujet inspirant, votre animal de compagnie. Le secret de la réussite c’est de pratiquer et de ne jamais abandonner.

Tout en allant chercher la bonne information évidemment.

Une étape importante du processus de libération: voyagez au coeur de vous-même

Birmanie © Bruno Larue – Reproductions interdites

Personnellement quand je pars en voyage, je ressens une grande sensation de liberté. Mais avec les années, j’ai réalisé que je pouvais retrouver une sensation semblable en faisant mes photos d’art.

Faire mes projets photo, c’est pour moi une façon de voyager au coeur de moi-même. Il en va de même avec la peinture. Je vous invite à lire l’excellent article de l’artiste peintre LiliFlore (ma conjointe) à ce sujet .

Le monde n’est pas fixe, il évolue constamment. Notre vision des choses peut, elle aussi, évoluer. Se permettre de voir la réalité d’une façon différente fait partie du processus de libération. Comme le dit si bien la moine bouddhiste Jeong Kwan:

 »C’est à nous de maîtriser notre environnement et le monde phénoménal qui nous entoure… c’est ça la liberté »

Il n’y a aucune raison de ne pas pouvoir déployer sa créativité

Trop souvent j’entends des fausses conceptions sur la créativité: je ne suis pas une personne créative, je suis trop vieux pour être créatif.

La créativité est accessible à tout le monde. Il y a de fortes chances pour que vous soyez déjà créatif dans d’autres aspects de votre vie. Comme quand vient le temps de trouver une activité intéressante pour la fin de semaine. Ou bien quand il faut trouver une solution à un problème dans la vie de tous les jours.

Alors s’il vous plaît, ne vous mettez pas de bâtons dans les roues en vous laissant croire que vous n’êtes pas créatif…

Vous pouvez toujours améliorer vos photos en utilisant votre créativité!

 »L’arbre tordu vivra sa vie, l’arbre droit finira en planche »

Québec © Bruno Larue – Reproductions interdites

Ce vieux dicton asiatique me touche particulièrement. Souvent je me suis demandé si c’était  »correct » que je vive différemment de la majorité des gens? Si j’avais le droit de consacrer ma vie à ma passion: la photo.

Je ne crois pas être le seul dans cette situation. Souvent, c’est très sécurisant de faire partie de la masse, de sentir que pleins de gens pensent comme nous et ont les mêmes valeurs.

Mais est-ce qu’on se sent vraiment libre en faisant ça? Est-ce que ça nous permet d’exprimer notre plein potentiel?

Je crois que dans le processus de libération pour devenir plus créatif, on doit se permettre d’être soi-même. Ça nous permet de ressentir une grande satisfaction.

Une autre étape du processus de libération: ne pas s’obliger de photographier un sujet en particulier.

Depuis quelques temps maintenant, j’ai une idée de sujet en tête que j’ai de la difficulté à exprimer efficacement en photo. Je fais des essais mais ce n’est pas très concluant.

En cherchant à m’expliquer pourquoi j’avais tant de difficultés à obtenir des résultats satisfaisants, je me suis posé la question: as-tu toujours le goût de faire des photos avec ce sujet?

Et là j’ai fait une découverte étonnante: je ne ressentais plus le besoin de faire ces photos, de travailler avec ce sujet.

J’avoue que j’étais un peu choqué de ne pas avoir réalisé plus tôt que cette idée de projet était dépassée pour moi.

Je continuais de travailler sur ce projet, mais le coeur n’y étais plus. C’est la raison pour laquelle j’étais incapable de faire des images satisfaisantes.

Apprendre à laisser partir une idée.

Québec © Bruno Larue – Reproduction interdites

Ça m’a fait réaliser que mes projets photo sont là pour une raison très particulière: ils m’aident à accomplir mes désirs, à donner vie à mes objectifs.

C’est comme si le fait de donner vie à mes aspirations en photo m’aidait à réaliser mes objectifs dans la vie.

Et lorsque j’ai atteint cet objectif dans ma vie, je ne ressens plus le besoin de faire ces images. L’inspiration n’est plus là, tout simplement.

Je pense que lorsqu’on choisi de faire un projet photo, c’est important que ce choix soit guidé par une réelle motivation: quelque chose qui vous touche profondément.

Par exemple, plusieurs photographes célèbres ont fait le choix de photographier leurs enfants comme projet personnel. Et c’est tout à fait compréhensible.

Quels sont les grandes étapes du processus de libération pour devenir plus créatif en photo?

En résumé:

– Mettez l’égo de côté et concentrez-vous à faire des photos qui vous apportent une grande satisfaction. Vous serez alors gagnant au départ, peu importe ce qu’il advient de ces images par la suite. Vous apporterez ainsi plus de positif dans votre vie.

– Prenez le risque de faire des photos plus personnelles, même si vous n’obtenez pas le résultat souhaité au départ. Ces images vont permettront d’ouvrir la voie à d’autres idées, et ensuite atteindre vos objectifs.

– Permettez-vous d’entrevoir la réalité sous un angle différent. La créativité est accessible à tout le monde.

– Travaillez à être vous-même, un peu plus à chaque jour. Exprimez votre plein potentiel.

– Et enfin, travaillez à faire un projet photo qui vous motive réellement. L’inspiration viendra alors beaucoup plus facilement.

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quels sont les grandes étapes du processus de libération pour devenir plus créatif en photo?

  1. Mettez l’égo de côté, et concentrez-vous à faire des photos qui vous apportent une grande satisfaction.

  2. Prenez le risque de faire des photos plus personnelles, même si vous n’obtenez pas le résultat souhaité au départ.

  3. Permettez-vous d’entrevoir la réalité sous un angle différent. La créativité est accessible à tout le monde.

  4. Travaillez à être vous-même, un peu plus à chaque jours. Exprimez votre plein potentiel.

  5. Et enfin, travaillez à faire un projet photo qui vous motive réellement. L’inspiration viendra alors beaucoup plus facilement.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

ordre, chaos et créativité

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Depuis mon premier jour en photo, j’ai comme objectif de développer ma créativité. Mais un obstacle majeur se dresse devant moi : comment faire?

Pendant longtemps j’ai été victime de la pensée magique. J’avais l’impression qu’en déambulant dans les rues, en me laissant bercer par le vent, et en buvant quelques bières, j’allais devenir plus créatif en photo. Mais dans les faits, je n’avançais pas vraiment. Je n’arrivais pas à produire des images satisfaisantes sur une base régulière.

J’étais une « fashion victim » de mes artistes préférés!

Bon ok, j’exagère un peu… mais pas tant que ça. J’avais en tête la façon de vivre de certains artistes créatifs dont j’aime le travail, et j’avais l’impression de devoir reproduire leur comportement pour devenir plus créatif.

En gros je me disais que pour devenir plus créatif, je devais vivre de façon chaotique et désordonnée tout comme le faisais Jim Morrison et Jackson Pollock.

Je n’ai donc pas toujours été très sage et ce comportement ne s’est pas avéré très productif dans le développement de mon œuvre photographique.

Les mythes concernant les gens créatifs…

À ma défense je dois dire que cette image, ou ce mythe, de l’artiste excentrique est abondamment véhiculée dans la société, spécialement au cinéma. Mais est-ce que cette façon de vivre contribue vraiment au développement de la créativité chez l’être humain?

Selon Julia Cameron qui est une référence mondiale dans le domaine de la créativité (auteure de « Libérez votre créativité », considéré comme la bible des artistes), le mythe de « l’artiste saoul » est révolu. Celle qui aide les artistes de tous les niveaux à renouer avec leur créativité est d’avis que l’abus d’alcool, ou autres substances, est nuisible si on veut devenir plus créatif.

Dans son livre « Libérez votre créativité » elle parle même de quelques artistes dans le monde de la musique qui sont devenus  » clean  » pour être en mesure de continuer à produire de la musique.

Faut-il être dans la misère pour développer sa créativité?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Quand on s’informe sur l’histoire des artistes mondialement reconnus, on découvre souvent qu’ils ont vécus dans la pauvreté une grande partie de leur vie. On peut en arriver à se demander : est-ce que le fait d’être dans la misère est le moteur essentiel pour être plus créatif? Faut-il être pauvre pour ressentir le besoin de créer?

Absolument pas.

Le fait d’investir beaucoup de temps pour développer sa créativité laisse moins d’espace aux activités qui rapportent de l’argent. Mais cette décision relève d’un choix personnel.

Et devoir trouver les sous pour la fin du mois n’aide pas à la créativité… au contraire. Quand votre situation financière s’améliore les idées circulent plus librement. L’équilibre sera alors votre allié: ne pas passez tout votre temps à vous inquiéter du manque d’argent, mais ne pas non plus aller dans l’autre extrême de vouloir à tout prix « être reconnu, riche et célèbre ».

En tout cas, c’est personnellement la voie qui me permet d’être le plus créatif possible.

Mon expérience personnelle

En 2017, j’ai fait le grand saut de quitter la ville pour aller habiter à la campagne avec ma copine. On y pensait depuis plusieurs années et là on a décidé que c’était le bon moment. La peur était au rendez-vous, mais je n’aurais jamais imaginé la suite des choses.

Premièrement, dès les premières semaines, ma consommation d’alcool a diminuée de façon TRÈS considérable, sans même que j’y fasse attention. Ce n’était pas volontaire, j’étais simplement dans un environnement plus calme, plus serein.

L’autre conséquence positive de cette vie plus calme a été de me libérer du temps, et de l’espace mental, pour faire naître ENFIN mon projet créatif en photo.

Ce changement de vie m’a permis de devenir plus créatif, chose que j’attendais depuis des années.

Construire sur du solide

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Évidemment, j’ai du m’adapter à cette nouvelle vie, loin de mes repères habituels, et ça n’a pas toujours été facile. Mais en bout de ligne, je me suis construit une vie avec beaucoup plus de stabilité, exactement à l’inverse de mes débuts en photo.

Voici les facteurs qui, selon moi, ont contribué à ma créativité : une situation financière stable, une vie amoureuse réussi, un bon cercle d’amis et des loisirs pour me détendre.

En fait je pense que développer sa créativité c’est comme construire une maison : on doit s’appuyer sur des bases solides.

Moins on a de préoccupations, plus on a d’énergie à mettre sur notre créativité.

Intuitif mais pas chaotique!

Un autre des bénéfices d’avoir déménagé à la campagne est que je me suis connecté à mon intuition. Vous savez, cette petite voix intérieure qu’on fait taire parfois! Lorsque j’habitais en ville, l’accumulation des sons extérieurs faisait que j’avais de la difficulté à me concentrer sur ce que je voulais vraiment. À écouter mon intuition.

Le silence de la campagne a fait toute la place à cette voix intérieure qui me guide encore dans mes projets photo.

Bon, je ne voudrais pas paraître trop poétique! C’est important aussi de mentionner que développer un projet photo demande beaucoup de temps et d’efforts. Ceux qui pensent que ça se fait en claquant des doigts vont être déçus. Ça ne fonctionne pas comme ça!

Un dérapage contrôlé.

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Avec tout ce que je viens d’écrire sur la créativité en photo, certains d’entre-vous me diront peut-être : c’est bien sérieux tout ça, la créativité c’est supposé être « le fun »!

Oui, certainement. Si le fait de créer n’était pas agréable je ferais autre chose.

Pour moi le mode de vie « idéal » du créatif c’est d’avoir des bases solides qui nous permettent de se laisser-aller, de s’amuser à suivre notre intuition peu importe où ça nous mène. Ça je trouve que c’est génial. C’est une liberté qui n’a pas de prix!

Je compare ça souvent à un dérapage contrôlé. Savoir que l’on peut aller dans des zones inconnues sans risquer une perte de contrôle totale.
Pour moi c’est le genre d’attitude qui peut mener à de belles découvertes. Sortir de sa zone de confort amène souvent de belles surprises.

La créativité, une quête infinie?

Ça m’arrive de me demander : est-ce qu’un jour je serai arrivé au bout de mes idées? Comme lorsqu’on se perd en voiture et tout à coup la route se termine. J’avoue que j’ai de la difficulté à y croire tellement j’ai de projets en tête.

Et parfois un projet créatif peut continuer pendant des années.

Combien de fois on a vu des artistes continuer le même projet, le même genre d’images, des dizaines d’années. Est-ce qu’ils se répètent continuellement par paresse? Ou bien ils ont trouvés exactement ce qu’ils cherchaient à exprimer?

Quelques fois, vu de l’extérieur, les images ont une grande similarité. Mais pour l’artiste, c’est possible que chaque œuvre représente un univers très différent.

Le « vrai » succès d’un artiste

Selon moi on peut évaluer le succès d’un artiste au bien-être que ça lui apporte de créer. On sous-estime trop souvent la capacité à être heureux dans la vie.

On voit de plus en plus d’artistes qui vivent jusqu’à 100 ans et qui continuent à créer. Pour moi c’est une grande source d’inspiration.

Si j’atteins l’âge de 100 ans et que j’ai toujours autant de plaisir à créer, je considère que ce sera une grande réussite.

Soyez créatif en toute liberté!

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Pour moi, créativité rime avec liberté. Je préfère avoir des bases solides dans la vie de tous les jours pour créer sans être préoccupé.

Le mode de vie des artistes a beaucoup évolué avec le temps. De nos jours ils se doivent d’avoir un esprit d’entrepreneur qui est à l’inverse d’une attitude chaotique.

Le bonheur qu’apporte la créativité ne vient pas avec une gueule de bois de lendemain de veille (même si j’apprécie une soirée bien arrosée entre amis de temps en temps…).

De façon générale, la créativité apporte un bel équilibre dans ma vie de tous les jours. J’espère qu’elle en fait autant dans votre vie!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Faut-il être dans la misère pour développer sa créativité?

Absolument pas. La stabilité aide à faire circuler les idées plus librement.

Quelle est la première étape pour être plus créatif?

Se libérer du temps ET de l’espace mental.

Quels sont les autres facteurs qui contribuent à développer sa créativité?

L’équilibre en général: une vie amoureuse saine, des loisirs pour se détendre, une situation financière stable et un bon cercle d’ami.

Quel est le meilleur guide pour développer votre créativité?

Votre intuition.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

La photo: une amie inséparable

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

La photo c’est d’abord et avant tout un art de vivre. Cette phrase là, je l’ai entendue plusieurs fois quand j’ai débuté la photo, et je ne savais pas trop ce que ça voulait dire. Est-ce que c’était une question de style de vie du genre : c’est cool de se promener avec un appareil photo?

Avec le temps j’ai réalisé que pratiquer la photo avait un effet très positif sur ma vie. Ça m’encourageait à percevoir la réalité d’une façon différente, plus agréable. Mais aussi ça me permettait d’adopter de nouveaux comportements qui me font apprécier d’avantage ma réalité: je découvrais un art de vivre.

Au fur et à mesure que j’apprends à me connaître, je me construis une routine positive basée sur ces « nouveaux comportements ». Ça me permet d’améliorer ma qualité de vie et, pour moi, ça vaut de l’or.

Chili 2019 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Une vision en profondeur

Un des comportements que j’ai développé depuis que j’ai débuté la photo c’est le réflexe d’observer. Bon ok, j’avais déjà une tendance à observer ce qui m’entoure (ma blonde m’oblige à ajouter: sauf dans le frigo…haha) mais disons que j’ai commencé à le faire plus attentivement.

Plus précisément j’ai découvert le plaisir de concentrer mon attention uniquement sur des éléments visuels. Certains appellent ça une vision contemplative, moi je préfère dire que c’est un jeu très intéressant.

Un calmant pour l’esprit

Je dois vous avouer que j’ai un esprit hyperactif. C’est comme si mes pensées devaient toujours être occupées à quelque chose. En concentrant mon attention sur une activité positive, ça m’empêche de brasser toute sorte d’idées noires.

Lorsque je concentre mon attention uniquement sur des éléments visuels, tout redevient simple et agréable. Même si je ne trouve pas de photo intéressante à faire sur le moment, j’ai l’impression de flotter, un peu comme en voyage. Et le plus beau c’est que l’effet calmant se poursuit lorsque je suis de retour à la maison. Comme si mon corps et mon esprit avaient atteint une forme d’équilibre.

Une simple occupation ou une véritable passion?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Évidemment dans la vie il n’y a pas que la photo. J’habite en nature et j’adore marcher en forêt, aller pêcher, faire du ski, et j’en passe! Ces occupations m’apportent beaucoup de bonheur. Tellement que je me demande parfois si mes activités de loisirs seraient suffisantes pour me rendre heureux. Est-ce que j’ai vraiment besoin de développer ma passion de la photo?

Dans ces moments-là j’essais de m’imaginer que j’ai 100% de mon temps qui est libre, que je peux faire tout le temps ce que je veux. Et là je me demande : serai-je satisfait seulement avec mes loisirs? Et que la photo soit uniquement un passe-temps, sans rien de plus?
La réponse est non. J’ai besoin que la photo soit plus qu’un simple passe-temps.

J’ai appris de mon expérience du passé

Lorsque j’avais 27 ans, j’ai eu la chance de voyager en Asie du Sud-Est pendant six mois. Une période pendant laquelle j’étais libre de faire comme bon me semble en tout temps. Au début, j’ai trouvé ça génial de me laisser transporter par la vie et de faire des découvertes. Mais après un certain temps le naturel a repris le dessus.

Après quelques mois de liberté totale, j’ai commencé à ressentir le besoin d’accomplir quelque chose. Je sentais le besoin d’avancer, de garder mon cerveau actif. J’avais le goût de développer un talent. C’est à ce moment-là que j’ai compris que pour être bien, j’avais besoin de m’accomplir.

Un outil pour mieux digérer l’information

Québec 2020 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Avec les années j’ai réalisé que j’étais comme une antenne: je capte beaucoup d’informations et parfois un peu trop. Faire de la photo me permet souvent de mettre de l’ordre dans mes pensées, d’exprimer ce que je ressens sans avoir à utiliser des mots. En gros, ça me permet de gérer mes émotions sans trop savoir comment tout ça fonctionne.

Je peux dire, en toute transparence, que la photo m’a aidée à passer au travers des moments difficiles de ma vie. À certaines occasions le résultat n’était pas important, le simple fait d’appuyer sur le déclencheur me faisait un bien énorme. La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille et je trouve ça rassurant d’avoir un outil comme la photo à portée de main pour m’aider à traverser les épreuves.

L’exemple du photographe James Nachtwey

Un jour j’ai regardé un reportage sur un photographe de guerre, James Nachtwey, qui m’a fortement inspiré. Si vous ne l’avez pas vu je vous le conseille fortement, le documentaire s’appelle « War photographer ».

Dans ce reportage, James Nachtwey explique que c’est en regardant dans le viseur de sa caméra qu’il arrive à gérer les émotions difficiles de la guerre. Une mini caméra vidéo, installée sur son appareil photo, nous permet de voir ce qu’il voit quand il prend ses photos. Le calme de ce photographe en situation extrême est époustouflant.

C’est un exemple qui démontre que la photographie peut être un outil formidable pour assimiler différentes situations.

Le sentiment de fierté

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Habituellement je retire une grande partie de mon plaisir au moment où je fais mes photos. Mais je dois avouer que j’ai également été souvent impressionné du travail que j’ai accompli. Je ressens un sentiment de fierté. Attention je ne parle pas ici de condescendance mais bien du bonheur simple d’avoir réussi à faire des images qui me satisfont pleinement.

Personnellement je crois que c’est important d’être fier de nos accomplissements. Je pense que ça fait partie de l’art de bien vivre. Je me souviens d’avoir parlé à des gens qui me montraient des photos qu’ils avaient fait en me disant : « C’est moi qui ai fait ça! ». On voyait un éclat de lumière dans leurs yeux, l’air satisfait de ce qu’ils avaient accompli dans un but personnel. C’est très sain d’après moi.

La « vrai valeur » de la photo, un bonus!

Je pense que l’une des choses qui a le plus séduit les gens lors de l’invention de la photographie, c’est sa capacité à « enregistrer la vie ». Le fait d’appuyer sur un bouton et de fixer un moment pour l’éternité. Malgré toute la technologie qui existe aujourd’hui, c’est encore ce qui m’impressionne le plus.

Faire de la photo améliore ma qualité de vie. En même temps ça me permet de construire un album souvenir de ma réalité, une sorte de journal intime. Quand je regarde mes images qui datent de quelques années, ça me plonge dans des moments intenses. Ça me rappelle d’où je viens et ça m’encourage à aller plus loin.

Enregistrer le réel ou l’imaginaire

Peu importe que nos images soient très réalistes ou bien le fruit de notre créativité. Je pense que si on se donne la peine de faire une photo c’est parce que ça résonne quelque chose de puissant en dedans. C’est une réalité bien vivante en nous.

Comment la photographie peut contribuer à améliorer votre vie

États-Unis – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Au fil du temps, j’ai compris que la photo était bien plus qu’une simple occupation pour moi. En apprenant à découvrir cette façon de m’exprimer, j’ai compris qu’elle m’apprenait à cultiver une certaine vision de la vie, plus profonde, plus intime.

Pour beaucoup de personnes, dont vous faites peut-être partie, c’est également une façon de garder l’équilibre. En effet, en permettant au photographe (amateur ou aguerri) de développer un sentiment d’accomplissement, ou bien en l’aidant à traverser des épreuves, la photo devient une amie inséparable.

Bien sûr, c’est aussi une façon de construire une sorte de journal intime de notre vie.

Tout ça avec quelques clics… n’est-ce pas merveilleux!

Et puis, que dire du sentiment de liberté que j’éprouve lorsque je pars avec mon appareil! Je pourrai écrire tout un article juste là-dessus… et c’est sûrement ce que je ferai très bientôt je pense.

Et vous? Vous êtes-vous déjà demandé ce que la photo était réellement pour vous? Une copine occasionnelle, une amie inséparable, une confidente indispensable? N’hésitez pas à raconter votre histoire d’amour avec la photo dans les commentaires.

Je serai ravie de vous lire.

À bientôt, et n’oubliez pas: devenez le photographe de votre vie!

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quels sont les bénéfices de faire de la photo?

Développer une vision en profondeur, plus intime. Un calmant pour l’esprit. Aide à digérer l’information.

Un des plus gros bonus que la photo procure, encore aujourd’hui?

Fixer un moment pour l’éternité.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Comment jouer avec la couleur dans vos photos?

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Je suis « en amour » avec la couleur depuis mon enfance. Vous savez, le genre d’attachement qui est tellement fort qu’on y fait plus attention: ça fait partie de notre réalité, tout simplement. Il n’en reste pas moins que la couleur influence ma façon de percevoir mon environnement, sans que j’en sois vraiment conscient.

En photographie, je me souviens d’avoir été frappé par certaines images de photographes dont j’admire le travail, sans trop savoir pourquoi. Un ensemble de facteurs sûrement : l’expression d’un sujet, la lumière, une belle composition, le bon moment. Mais la couleur n’était pas la première chose à laquelle je pensais quand venait le temps de m’expliquer l’intérêt que j’avais pour ces photos.

Et pourtant, la couleur affectait ma perception de l’image, bien plus que je ne le pensais. Je n’avais pas compris le tour de magie qui se cachait derrière la fabrication de ces images. Exactement comme dans un spectacle où le magicien fait tout devant nos yeux sans qu’on puisse comprendre comment il fait!

Comment j’ai franchi une étape importante dans l’amélioration de mes photos, complètement par hasard!

Québec – ©LiliFlore, reproduction interdite

L’importance de la couleur en photo m’a frappée de plein fouet il y a quelques années. À l’époque j’étais photographe commercial et ma copine LiliFlore, artiste peintre, m’a demandé de photographier ses tableaux. Évidemment je ne voulais pas la décevoir. Je m’efforçais donc de faire mon mieux pour que la photo ait le même impact visuel que le tableau.

En regardant le résultat de mon travail, j’étais satisfait. Mais quand j’ai montré le résultat à ma copine… elle n’était pas de mon avis. La photo n’avait apparemment pas le même impact visuel que son tableau. Je n’avais pas fait honneur à son œuvre pour une raison bien simple: les couleurs n’étaient pas exactement les mêmes.

Ma réaction fut mitigée

Sur le coup je lui ai dit: ben voyons tu exagères, c’est pas si pire que ça! Je lui ai même demandé: es-tu sûre que ce soit si crucial?

Mais avec du recul je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose d’important à comprendre en lien avec la photo. Malgré le fait que j’étais photographe commercial depuis plusieurs années, j’avais encore des choses à apprendre: il y a toujours de la place pour l’amélioration.

Quand la peinture fait la leçon à la photographie

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

En discutant avec ma copine, elle m’a fait réaliser que la couleur en peinture avait une importance capitale dans le discours de l’œuvre. Que si je voulais reproduire l’impact visuel de son œuvre dans une photographie je devais avoir exactement les mêmes couleurs.

Donc j’ai commencé à jouer avec les couleurs de la photo en faisant des changements que je considérais comme légers. Et c’est là que je suis « tombé en bas de ma chaise ». Même ces changements qui me paraissaient insignifiants au départ ont eu des répercussions majeures sur le résultat final. En montrant mes nouveaux résultats à ma copine, elle retrouva le sourire.

Un tournant dans ma pratique

Après avoir vécu cette expérience, je me suis dit que si des changements de couleurs si subtils avaient eu autant d’impact sur les photos de tableaux, ça vaudrait la peine de voir si ça pourrait améliorer mes photos personnelles.

Donc j’ai commencé à modifier les couleurs sur mes photos pris antérieurement et BANG! Même résultat, la perception de mes images était complètement différente! À partir de ce jour, la couleur à fait parti intégrante de la construction de mes images. Un peu comme dans le film Forest Gump lorsqu’il dit : «À partir de maintenant, partout où j’allais, j’y allais en courant.»

Est-ce que les couleurs doivent représenter la réalité?

Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Je dois dire que le fait de modifier les couleurs d’une photo allait à l’encontre de mon éthique personnelle de l’époque. En effet, j’avais à l’esprit qu’une photo doit représenter la réalité et que le travail d’un photographe était plus dans le cadrage, le choix de la bonne lumière, appuyer sur le déclencheur au bon moment.

Mais après ça je me suis demandé pourquoi le fait de choisir les couleurs serait réservé aux artistes peintres? Qui a dit que les photographes n’avaient pas le droit d’améliorer leurs photos en ajustant les couleurs? Pourquoi ne pas utiliser les outils formidables à notre disposition pour obtenir des résultats plus personnels, plus satisfaisants?

Je vous fais une confidence

Depuis que j’ai découvert l’importance des couleurs sur l’impact d’une photographie, j’ai décidé de me «lâcher lousse» comme on dit en bon québécois (autrement dit, me laisser aller). J’ai décidé que mes photos devaient me satisfaire en premier lieu, même si cela voulait dire de modifier certaines couleurs par rapport à la réalité.

Quand je regarde mes images à l’ordinateur en revenant de la prise de vue, ça m’arrive très souvent d’être insatisfait. Mais quand je modifie certaines couleurs, avec certaines photos, j’obtiens parfois des résultats exceptionnels!

Je ne suis plus un simple « reporter » de la réalité, mais bien un créateur d’images! Et j’adooore ça!

Tout ça pour dire qu’il faut faire attention avant de rejeter une photo quand vous regardez vos images à l’ordinateur. Essayez d’abord de faire des changements de couleurs pour voir si vous obtenez un résultat qui vous satisfait.

Comment choisir les couleurs?

Vous avez peut-être déjà lu que le rouge représente la passion. Ou bien que le vert veut dire espoir. Et bien pour moi du rouge c’est du rouge, et du vert c’est du vert. Oui, ça paraît simpliste dit comme ça. En fait je veux simplement dire que selon moi, le choix de couleur doit être fait en fonction de notre ressenti et non en fonction de la logique.

La construction d’une image est très complexe, certainement pas le fruit d’une équation mathématique. Je crois qu’il est important de partir avec une intention au départ, mais que la suite doit être guidée par votre instinct. En photographie, votre inconscient prend très souvent les meilleurs décisions.

Si vous voulez en apprendre d’avantage sur la façon dont les artistes peintres choisissent leurs couleurs, je vous conseille l’excellent article de LiliFlore sur le sujet.

Ce que les Grands Maîtres en peinture nous ont appris sur la couleur?

France – ©Claude Monet, reproduction interdite

Je recommande souvent à mes étudiants de consulter le travail des Grands Maîtres en peinture. Les artistes peintres travaillent avec la couleur depuis toujours, ils créent littéralement leurs œuvres à partir de la couleur!

Le mouvement des Impressionnistes, dont le peintre Claude Monet a fait parti, a spécialement fait ressortir l’importance de la couleur. Le fait de s’éloigner du réalisme a redirigé l’attention du spectateur sur la couleur.

Dans le livre «Monet, peintre de l’eau» on découvre sur une double-page une variation de la même toile en changeant seulement les couleurs. Les résultats démontrent clairement l’importance de la couleur dans les œuvres picturales.

Par où commencer pour mettre plus de couleurs dans vos photos?

Comme je le disais plus tôt, même si on est conscient que la couleur fait partie de la vie, ce n’est pas toujours évident d’en tenir compte dans nos photos. Voici deux suggestions pour améliorer vos photos en exploitant le plein potentiel de la couleur:

1- Faites une séance photo avec comme seul sujet « la couleur »

Quand on fait des photos il y a plusieurs choses à considérer tel que: la lumière, la composition, les formes, le mouvement de notre sujet, le bon moment, etc. Ce n’est pas évident de tout prendre en compte en même temps quand on débute.

Donc, je vous conseille de partir à la recherche d’un sujet qui serait intéressant uniquement pour son agencement de couleurs. Peu importe que ça soit une fleur, une maison ou des vêtements. Concentrez-vous uniquement sur le potentiel d’un sujet en fonction de ses couleurs.

Et n’oubliez pas de bien faire la composition de votre image en tenant compte seulement des couleurs. En faisant ça, vous allez habituer votre esprit à être plus réceptif aux couleurs quand vous faites vos images.

2- Modifiez les couleurs de vos photos aux retouches

Faite comme le «peintre de l’eau» Monet. Amusez-vous à modifier les couleurs de vos photos aux retouches en conservant le même cadre. Vous serez en mesure de noter les différences sur l’impact visuel de vos photos, en direct et rapidement.

Comme je le dis souvent, l’important c’est de s’amuser et d’expérimenter. Le fait de voir les changements sous vos yeux va vous faire réaliser tout le potentiel expressif des couleurs en photographie. Souvent de légères modifications changent complètement la perception du résultat final.

N’oubliez pas…

Il y a plusieurs choses à considérer quand on veut améliorer ses résultats en photo. La couleur est l’une d’entre-elles.

Et dites-vous bien que d’ajuster les couleurs n’est pas seulement réservé aux « artistes photographes » mais à tout ceux qui veulent développer leur passion pour la photographie.

Alors n’hésitez pas à jouer avec les couleurs dans vos photos! Vous créerez des photos parfois laides, parfois fascinantes, parfois éblouissantes. Mais elles ne seront plus jamais identiques! De belles surprises vous attendent…

D’ici le prochain article, devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois…

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Un des éléments les plus important pour améliorer mes photos?

Savoir utiliser la couleur dans vos photos.

Est-ce que je peux m’inspirer du travail des artistes peintres?

Oui absolument. Les artistes peintres utilisent la couleur dans leur travail depuis des siècles.

Est-ce que les couleurs dans mes photos doivent représenter la réalité?

Pas nécessairement. Vous êtes libre de modifier les couleurs dans vos photos pour améliorer vos résultats.

Par où commencer pour mettre plus de couleurs dans mes photos?

1- Faites une séance photo avec comme seul sujet « la couleur »
2- Modifiez les couleurs de vos photos aux retouches

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Premier pas pour développer votre côté artistique en photo​

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Je me souviens quand j’ai commencé la photographie, en 2003, je croyais que chaque photo que je prenais était importante. Il devait y avoir quelque chose de précieux dans chaque image, même si je ne le voyais pas toujours. C’est un peu comme si je construisais une bibliothèque des souvenirs de ma vie. Ce n’était pas très artistique, mais c’était beau et j’aimais ça!

Les images s’accumulaient sur le disque dur de mon ordinateur, à tel point que je ne savais plus comment les classer pour m’y retrouver. C’est à ce moment que j’ai commencé à ressentir que la photographie pouvait être bien plus qu’un simple « album souvenirs ». Je pouvais créer quelque chose de plus artistique, plus intime qu’un simple « snapshot » de la réalité. Mais comment faire?

J’ai alors commencé des études en photographie et l’une des premières choses que l’on m’a dite c’est: vous devez apprendre à « laisser partir » les photos qui n’en valent pas la peine. Outch!!! On me demandait de me débarrasser de mes « bébés ». Je devais faire le choix de garder certaines images et d’en laisser-partir certaines autres, c’était extrêmement difficile pour moi.

Avec le temps j’ai compris qu’il y avait une raison derrière tout cela: développer mon esprit critique est en fait la première étape vers des photos plus artistiques.

Pourquoi c’est si important de développer son esprit critique en photo?

Une des choses qui m’a le plus séduite quand j’ai commencé à faire de la photo c’est: la liberté de mouvement. Et oui, j’adore la liberté en général, c’est là que je me sens vivre! En photo vous avez la liberté de créer ce que vous voulez avec un minimum d’équipement, et d’assistance. Mais en contre-partie ça veut aussi dire que vous êtes le seul maître-d’oeuvre à la prise de vue. Il n’y a personne derrière votre épaule pour vous dire si vous faites les choses correctement. Vous êtes le(la) seul à déterminer si les photos sont réussies avant de quitter les lieux.

En photographie, comme vous le savez sûrement, la prise de vue est une étape cruciale de la réussite d’une image. Une bonne prise de vue n’assure pas le succès d’une image, il y a aussi les retouches photo, mais une mauvaise prise de vue assure son échec! C’est pourquoi c’est si important de développer votre esprit critique en photo. Car vous devez être en mesure de reconnaître si vous avez fait le maximum pour obtenir une image satisfaisante lors de votre séance photo.

Les bons côtés des appareils photo numérique… et les moins bons!

Quand le numérique est arrivé en photographie plusieurs personnes, dont moi, ce sont réjouies de pouvoir faire des tonnes d’images dans une sortie photo. Quand on y pense, un film de 24 poses parait très limité en comparaison avec la possibilité de faire 1500 images avec une carte mémoire.

Le moins bons côtés des appareils photo numériques c’est qu’on a tendance à photographier tout ce qui bouge sans utiliser son esprit critique. Avec le film, on avait souvent le réflexe de prendre le temps, de se demander si on avait une bonne composition, une bonne lumière. Le danger avec le numérique c’est qu’on est empressé d’appuyer sur le déclencheur. On oublie d’observer notre sujet pour voir comment on peut améliorer notre photo.

Si vous ne faites que multiplier les images sans réfléchir, je ne pense pas que vous allez améliorer vos résultats. C’est un peu comme vouloir obtenir un résultat différent en faisant constamment la même chose.

Une technique simple pour améliorer votre côté artistique en photo.

Souvent l’erreur que l’on fait quand on débute, c’est qu’on ne prend pas le temps d’explorer les possibilités qui s’offrent à nous à la prise de vue. On voit un sujet qui nous intéresse, on s’approche, on prend une photo et on s’en va. En faisant ça vous passez à côté d’une tonne de possibilités d’obtenir une image plus satisfaisante, plus personnelle.

Voici mon conseil pour tirer profit au maximum des appareils photo numériques: faites plusieurs photos d’un même sujet qui vous intéresse. Au lieu de passer rapidement d’un sujet à l’autre, prenez le temps de bien observer un sujet qui a attiré votre attention et essayez différentes façons de le photographier. Vous allez vous améliorer plus rapidement en comparant les différents résultats obtenus sur ce même sujet.

Jouez avec les réglages de base (ouverture, vitesse d’obturation), la composition, la lumière et l’exposition, vous allez obtenir plusieurs images inattendues. Vous serez en mesure d’aller toujours plus loin et de développer votre esprit critique en photo!

« D’accord, [Force supérieure], tu t’occupes de la qualité. Je m’occupe de la quantité. » – Julia Cameron

Dans cette citation tirée du livre « La source de la créativité » de Julia Cameron, le mot « Force supérieur » peut être remplacé par: Muse, Dieu, Univers… tout ce qui vous inspire!

Ça peut paraître paradoxal: je vous dis de ne pas photographier mille sujets différents, puis ensuite je vous encourage à faire de « la quantité »…

Laissez-moi vous donner un exemple pour vous permettre de comprendre dans quelles situations c’est une bonne chose de faire beaucoup de photos:

« Quand j’étais au Chili en 2019, nous traversions le désert de sel, et au loin se dressait le Mont Leija. Il était sublime! Le ciel était bleu sombre (comme c’est à près de 3000 mètres d’altitude, il y a moins d’oxygène et le ciel est plus foncé), la végétation orange et sèche, et cette neige sur les sommets nous narguait un peu… Mon œil a tout de suite vu qu’il y avait une photo à faire.

On s’est arrêté sur le bord, et j’ai commencé à tourner autour de l’auto, à traverser la route, à faire varier la hauteur de mon trépied… tout ça pour essayer différents angles. J’ai aussi sorti un filtre polarisant pour voir ce que ça donnait. Et clic clic clic à chaque essai. On est alors remonté dans l’auto, et reparti sur cette grande ligne droite. J’étais content et je me disait que j’avais sûrement réussi une photo. Sauf qu’au fur et à mesure qu’on s’approchait du mont Leija, je voyais d’autres options s’offrir à moi. Peut-être plus intéressantes, qui sait. Alors on s’est arrêté de nouveau… Et j’ai encore fais des essais, encore et encore! 

Je ne me souviens plus combien de fois nous nous sommes arrêté en tout, mais ce que je sais, c’est qu’u lieu de traverser le désert de sel en une heure, je crois que ça nous a pris au moins 2h30! Et je suis revenu avec différents angles, différentes distances, différentes compositions, différentes expositions… de ce sublime Mont Leija. « 

En bref,

Dans cette situation, le fait de prendre différentes photos du même sujet en variant plusieurs éléments m’a permis « d’apprivoiser l’image »… pour finalement être capable de créer celle qui me satisfaisait le plus.

Au final c’est une des photos que je préfère de mon voyage au Chili. Chaque fois que je la regarde je m’évade à nouveau dans le désert d’Atacama.

mont-leija-chili – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Donnez-vous comme défi de toujours faire au moins 3 photos différentes d’un même sujet. Vous serez étonné des résultats que vous allez obtenir.

Ce n’est pas un concours de vitesse.

Désert d'Atacama - ©Bruno Larue, reproduction interdite
Désert d’Atacama – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Développer son esprit critique en photo, ça prend du temps. À force de pratiquer la photographie artistique on comprend mieux l’importance et la subtilité de la composition, la lumière, les flous, et bien plus encore. C’est important de faire confiance à son oeil de photographe, mais aussi de laisser de la place pour s’améliorer. Comme le dit si bien un proverbe asiatique:

« On doit vider son verre avant de le remplir »

Autrement dit, si vous avez l’impression de tout savoir déjà, vous ne pourrez pas accueillir de nouvelles connaissances.

Quand j’ai débuté la photo, une des questions qui revenait le plus souvent c’est: comment je vais faire pour apprendre la composition? Il n’y a pas de « règle absolue » derrière tout ça donc qu’elle est ma référence pour savoir si j’ai réussi? Mais à force de faire des images, de regarder les photos des professionnelles, et de m’informer sur le sujet, j’ai développé mon sens de la composition. Je me suis construit une référence personnelle, j’ai affiné mon esprit critique.

Tout ça pour vous dire que souvent on ne sait pas trop comment on va réussir à développer certaines compétences. Mais à force d’efforts et de persévérance, on y arrive. Le temps fait son oeuvre sans toujours savoir comment ça fonctionne!

Donnez-vous un but à atteindre

Une des choses que j’adore en photographie artistique c’est qu’on peut toujours s’améliorer. À un tel point que si vous mettez des efforts vous serez étonné des résultats que vous allez obtenir. Il y a de bonnes chances pour que vous regardiez vos photos en vous disant: wow, c’est moi qui ai fait ça?

On s’améliore toujours plus facilement quand on sait sur quel aspect on doit travailler. C’est comme lorsqu’on veut accomplir un travail, on avance plus rapidement quand on sait ce qu’on a à faire.

Mais comment savoir sur quoi vous devez travailler? Bien sûr c’est essentiel de maîtriser les réglages de base de son appareil photo. C’est la première étape à franchir pour avancer en photographie.

Mais qu’en est-il de l’aspect artistique? Un conseil que je vous donne: regardez les photos de gens qui ont plus d’expériences que vous et qui s’intéressent au même sujet. Demandez-vous sur quel aspect de vos images vous devriez travailler pour vous approcher de la qualité de leur travail. Qu’est-ce qui vous touche dans leurs images que vous aimeriez retrouver dans les vôtres?

Attention, le but n’est pas de copier, mais plutôt de choisir un but à atteindre, une ligne directrice à suivre.

L’idéal c’est de conserver votre esprit critique envers le travail artistique des autres, même les professionnels. Vous pouvez très bien aimer certains aspects de leurs images et en même temps, vouloir changer certaines choses. C’est à ce moment là que vous affinerez votre style!

Ce qu’il faut retenir pour développer son côté artistique en photo.

Sortir du simple « clic » pour créer une image plus personnelle, plus intime, plus artistique, ce n’est pas une mince affaire.

Il y aura beaucoup de défis, d’apprentissages, d’essais et d’erreurs. Mais si, tout comme moi, cette voie vous attire, la première étape nécessaire est de développer votre esprit critique. Alors oui, vous pouvez continuer à faire beaucoup de photos, mais concentrez-vous sur certains sujets au lieu de vous disperser partout. Et ensuite, faites le tri dans vos essais. Votre oeil s’affinera, et le temps et les efforts vous guideront dans la bonne direction.

« Pour progresser, faites une seule chose mille fois, plutôt que mille choses une seule fois! » (Anonyme)

Allez, saisissez votre appareil photo et présentez-nous votre univers intérieur!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quelle est la première étape vers des photos plus artistiques?

Développer votre esprit critique en photo.

Les appareils photo numérique, c’est bon pour faire des photos plus artistiques?

Oui, ça vous permet d’expérimenter à volonté. Par contre c’est important d’avoir un objectif en tête quand vous faites vos photos.

Avez-vous une technique pour faire des photos plus artistiques?

Prenez plusieurs photos d’un même sujet qui vous intéresse. Passer trop rapidement d’un sujet à l’autre ne vous permet pas de développer une vision plus personnelle.

Est-ce qu’il existe une « recette magique » pour développer mon côté artistique en photo?

Non. Ça vient avec le temps et les efforts!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Améliorez vos photos avec le filtre polarisant

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».
Charlevoix, Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Je me souviens quand j’ai découvert le filtre polarisant, je n’en revenais pas de voir à quel point cela améliorait mes photos. J’avais simplement à fixer mon filtre sur mon objectif photo et voilà, magie! Je découvrais de nouvelles possibilités. C’est un outil que j’ai adopté sur le champ et je suis très heureux de vous le faire découvrir.

Une des choses que j’aime le plus avec le filtre polarisant c’est que vous pouvez faire varier l’intensité de l’effet produit. En regardant dans le viseur, et en tournant la partie amovible du filtre, vous pouvez voir en direct l’effet que vous allez obtenir dans votre photo. Ça c’est génial, il ne suffit pas seulement d’appliquer un filtre, vous faites appel à votre sens artistique pour que l’image soit à son meilleure!

Certains d’entre-vous se demandent peut-être: c’est quoi un filtre polarisant? En gros c’est un accessoire qui se fixe devant l’objectif photo et qui réduit les réflexions de lumières. Un exemple concret est que ça enlève l’effet de blancheur dans vos photos de paysage. Comme on va le voir, le filtre polarisant est très utile pour les photos de nature, et peut aussi être utilisé dans d’autres situations.

Cas 1 – Faites ressortir les nuages dans vos photos

Dans une photo de paysage, les nuages font partie intégrante de l’image. Ils modifient littéralement la perception de votre photo. Mais trop souvent, quand on regarde notre photo de paysage, on ne les voit pas assez. On a de la difficulté à percevoir les détails intéressants, et pourtant ces détails sont bien visibles à l’oeil nu! L’ajout d’un filtre polarisant peut alors faire toute la différence. Comme je vous le montre dans la vidéo, ce filtre vous permet de faire ressortir les nuages, de leurs redonner toute leur importance.

Comme je le disais un peu plus haut, la magie de ce filtre est que vous pouvez doser l’effet produit en tournant la partie amovible. La meilleure image ne correspond pas nécessairement à l’effet maximum du filtre polarisant, c’est à vous d’utiliser votre oeil de photographe pour juger du dosage idéal.

Développez votre sens artistique!

Dans cet article je vous présente le filtre polarisant avec lequel je suis tombé en amour. Mais mon but en vous présentant cet accessoire est surtout de vous faire réaliser qu’il augmente vos possibilités créatives. Les passionnés de photo (comme vous êtes probablement) se demandent souvent: comment faire pour améliorer mes résultats? Et bien une des choses les plus importantes à considérer est qu’il existe des tonnes de possibilités face à une seule et même situation! Et c’est en jouant avec ces possibilités que vous améliorez vos résultats. C’est ça que j’entend par « être créatif en photo ».

Quand on débute en photographie on commet souvent la même erreur: on regarde une situation et on croit que le résultat doit ressembler à ce qu’on a sous les yeux. C’est souvent pour cette raison que l’on passe à côté de plein d’images. Certain sujet ne nous semble pas intéressant parce qu’on ne voit pas les possibilités qui s’offrent à nous.  En réalité vous pouvez jouer avec: la composition, la lumière (naturelle et artificielle), l’ouverture, la vitesse d’obturation, la longueur focal, et les accessoires tel que le filtre polarisant.

La prochaine fois que vous partirez faire des photos, essayez d’explorer au moins 2-3 possibilités avec le même sujet. En faisant ça, vous serez étonné de voir les différents résultats que vous pouvez obtenir face à une même situation. Vous pourrez ainsi choisir l’image que vous préférez et améliorer vos résultats! Dans mes ateliers photo j’encourage mes étudiants à explorer différentes possibilités face au même sujet.

Mon expérience personnelle

Personnellement quand j’utilise le filtre polarisant je ne me contente pas d’accentuer les nuages dans le ciel, j’attend aussi que les « bons nuages » passent devant la caméra pour produire l’effet que je désire dans mon image. Vous voyez, c’est pour ça que je parle souvent de construire une image et pas seulement de prendre une photo. Si vous vous donnez la peine d’explorer les possibilités, vos photographies deviendront plus personnelles.

Cas 2 – Le filtre polarisant est utile à l’intérieur.

Certains d’entre-vous aviez peut-être déjà entendu parler de l’effet du filtre polarisant sur les nuages. Mais peu de gens savent que ce filtre produit des effets intéressants à l’intérieur, spécialement en fin de journée: vous savez quand l’intérieur d’une pièce se reflète dans les fenêtres après le coucher du soleil. On observe alors la lumière bleutée de l’extérieur superposée au reflet de l’intérieur de la pièce qui est allumée. Ça ne dure pas longtemps mais c’est très spectaculaire!

Ce phénomène se produit à un moment précis de la journée où l’intensité lumineuse à l’extérieur est égale à celle de l’intérieur de la pièce qui est allumée: en gros deux images se superposent. Avec un filtre polarisant c’est possible de diminuer la réflection de l’intérieur de la pièce dans la fenêtre de façon à mettre l’accent sur le décor à l’extérieur. C’est un changement à la prise de vue qui modifie la perception de l’environnement dans l’image.

Créez l’ambiance adéquate.

Même si les réflexions de l’intérieur de la pièce dans les fenêtres sont très charmantes, elles peuvent être aussi trop encombrantes visuellement. Ce qu’on cherche à éviter généralement c’est que l’image finale devienne un fouillis visuel. Vous savez quand il y a tellement d’éléments qu’on ne sait plus où regarder? Le filtre polarisant vous permet de diminuer ces réflexions de lumière dans la fenêtre pour atteindre une balance harmonieuse entre l’extérieur et l’intérieur.

Note – Toutefois il est important de noter que l’utilisation de ce filtre coupe de la lumière (1 cran et demi en langage photo). Étant donné qu’il n’y a déjà pas beaucoup de lumière disponible dans ce genre de situation, vous aurez probablement besoin d’un trépied pour stabiliser l’appareil photo. Sinon vous pouvez toujours utiliser une table pour remplacer le trépied et stabiliser la prise de vue.

L’utilisation d’un filtre polarisant dans ce genre de situation peut vraiment améliorer vos résultats. Faites-en l’expérience!

Cas 3 – Contrôlez les reflets sur l’eau.

Les effets observés à la surface de l’eau sont semblables à ceux observés dans une fenêtre. En effet, lorsque le fond d’un lac ou d’une rivière est peu profond,  on observe un mélange de réflexions de l’environnement extérieur et du fond. Le filtre polarisant vous permet de diminuer les réflexions de l’environnement extérieur tel que le ciel ou les arbres dans la nature. En modifiant l’intensité de ces réflexions vous modifiez la perception de votre sujet dans l’image finale. Vous pourrez alors voir apparaître le fond de l’eau.

Concrètement, le filtre polarisant va augmenter les possibilités créatives de vos photos (avec présence d’eau) dans deux cas précis:

1- Les gros plan de la surface de l’eau.

Reflets sur l’eau, Québec – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Ceux qui se sont baladés sur mon site web ont sûrement constaté que l’eau est l’un de mes sujets préféré. Je dirais même plus spécialement: les plans rapprochés de la surface de l’eau dans la nature. La superposition du fond de l’eau et des réflexions d’éléments extérieurs offre des milliers de possibilités pour faire des images semi-abstraites vraiment intéressantes. En jouant avec le filtre polarisant je peux ajuster le dosage des réflexions sur l’eau pour obtenir l’image que je veux. Depuis que j’ai découvert ces univers, je j’amuse comme un enfant. Le simple fait de changer l’angle de vue modifie drastiquement l’image que l’on obtient.

Le filtre polarisant est un outil formidable dans ce genre de situations, simplement en tournant légèrement le filtre j’obtiens plusieurs images différentes du même sujet! Essayez-le avec des herbes en plus dans votre cadre photo et vous verrez, des heures de plaisir vous attendent!

2- Les photos de paysage avec des arbres et des montagnes.

Ça vous est peut-être déjà arrivé de faire une photo de paysage avec un lac, des arbres et des montagnes et de trouver que l’eau du lac reflète un peu trop de lumière. Cette situation est encore plus marquée si le soleil pointe dans votre direction lorsque vous prenez la photo. Ça peut faire des « pétillants de lumière » très intéressants mais des fois c’est un peu trop intense. La solution: le filtre polarisant. Il va réduire l’intensité de cette lumière pour l’amener à un niveau plus agréable.

Cas 4 – Obtenez des couleurs plus « denses ».

Lors de mon voyage au Chili en 2019, j’ai un peu abusé du filtre polarisant, je dois l’avouer. C’était la saison de l’automne là-bas et le ciel était bleu foncé, comme c’est le cas à l’automne au Québec. Je prenais des photos dans le désert, où les nuages sont souvent absents, mais je voulais rendre le bleu du ciel encore plus foncé sur mes photos. En utilisant mon filtre polarisant j’ai obtenu une couleur bleu encore plus dense qui donne beaucoup de force à mes images.

Chili 2019 – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Comme je le répète souvent, c’est important de faire des expériences pour avancer. On doit mettre en pratique les nouvelles connaissances pour bien les assimiler. Toujours en s’amusant évidemment. L’avantage avec ce filtre est qu’il ne demande pas de connaissances techniques supplémentaires. Il faut bien-sure être en mesure de faire une bonne exposition mais ça c’est vrai dans tous les cas.

Comment choisir le bon filtre polarisant?

Il existe différentes qualités de filtre polarisant. Étant donné que la lumière passe à travers le filtre avant d’atteindre votre capteur, la qualité du filtre va faire varier la qualité de l’image finale. On serait donc porté à se dire: je vais acheter la meilleure qualité. Mais attention, si vous avez des objectifs photo d’entrée de gamme, il n’est pas nécessaire d’acheter le meilleur filtre polarisant. La qualité de votre photo sera limitée par votre objectif. Je vous conseille donc d’acheter un filtre de qualité équivalente à votre objectif photo.

D’autre part le filtre polarisant est disponible dans plusieurs diamètres (de 37 à 82mm). Évidemment la logique veut que vous achetiez un diamètre correspondant au diamètre de votre objectif photo. Dans le cas où vous avez des objectifs photo de différents diamètres, ou que vous pensez en acheter d’autres plus tard, vous pouvez acheter un filtre avec un grand diamètre et vous procurez des adaptateurs de diamètre. Ces adaptateurs sont peu coûteux et vous permettront d’utiliser le même filtre avec tous vos objectifs.

Dernier conseil, si vous voulez tester ce filtre sans investir une somme d’argent important regardez sur kijiji (site populaire de vente d’occasion au Canada), vous en trouverez dans l’usager. Vous pouvez aussi en faire la location dans votre magasin photo préféré.

En conclusion

Le filtre polarisant augmente vos possibilités créatives, voici dans quelles situations il vous sera utile:

  • Faire ressortir les nuages;
  • Doser les réflexions dans les fenêtres;
  • Contrôler les réflexions à la surface de l’eau;
  • Obtenir des couleurs plus denses.

Ce filtre a la capacité d’enlever un peu de luminosité superflue dans les images. Spécialement dans le cas des photos de nature à l’extérieur, c’est souvent une bonne idée de l’essayer pour voir si vous obtenez un résultat plus intéressant. Il peut aussi donner des résultats étonnants avec d’autres sujets: les voitures, les maisons, les jardins. À vous d’explorer!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

C’est quoi un filtre polarisant en photo?

En gros c’est un accessoire qui se fixe devant l’objectif photo et qui réduit les réflexions de lumières.

Ça sert à quoi un filtre polarisant en photo?

À plusieurs choses. Exemples:
1- Ça enlève l’effet de blancheur dans vos photos de paysage.
2- Ça fait ressortir les nuages.
3- Diminue les réflections de lumière dans les fenêtres à l’intérieur des maisons.
4- Donne des couleurs plus denses.

Comment choisir le bon filtre polarisant?

Achetez un filtre de qualité équivalente à votre objectif photo.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Développez votre vision personnelle en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

J’ai débuté la photo en 2003 et mon sujet de prédilection était le voyage. À l’époque, j’étais en Asie du-Sud-Est et tout me paraissait extraordinaire. Je voyais des scènes de vie inspirantes à photographier simplement en me promenant. Je trouvais ça « facile » de trouver de belles photos, elles venaient à moi sans que je n’ai à faire le moindre effort… à part déambuler dans les rues à longueur de journée!

Quand je suis revenu au Québec, je croyais que ça serait facile de continuer à faire des photos en explorant mon quotidien, mais j’avais tort. Je cherchais un moyen de faire de belles photos sur une base régulière mais je n’y arrivais pas. Tout me semblait ordinaire et je ne savais pas dans quelle direction aller pour avancer. Avec le temps j’ai réalisé que ce bloquage était la meilleure chose qui pouvait m’arriver!

Le pour et le contre des sujets « beauté fatale » en photo.

En photo, il y a des sujets que j’appelle: beauté fatale. Vous savez, ces sujets qui sont tellement intéressants esthétiquement qu’ils nous aident à obtenir une belle photo plus facilement. Ce sont des sujets qui sont très attirants en soi: les animaux, les couchers de soleil, le voyage, les belles personnes… (la beauté étant relative à chacun bien sûr). Si vous êtes comme moi, ce sont les premiers sujets que vous avez photographiés quand vous avez débuté en photo. Ces sujets donnent souvent l’impression qu’on a seulement à appuyer sur le déclencheur pour obtenir une belle photo.

Le bloquage que j’ai vécu à mon retour de voyage m’a fait réaliser une chose très importante: je me fiais uniquement sur l’esthétique de mon sujet pour obtenir une belle photo. Je n’arrivais pas à rendre mon sujet plus intéressant parce que je n’avais pas développé ma vision personnelle. C’est pour ça que je n’arrivais pas à faire des photos satisfaisantes avec des sujets plus communs.

Allez toujours plus loin!

Quand je donne mes cours de photo, mes étudiants me demandent souvent: comment faire pour aller plus loin, faire des photos plus personnelles? C’est certain que photographier un oiseau, ou un coucher de soleil, apporte une satisfaction immédiate. Mais est-ce que la satisfaction est toujours là après la 100 ièm photo?

Le danger avec les sujets « beauté fatale » c’est de trop se fier sur le charme de notre sujet pour garantir un résultat satisfaisant. Photographier un beau sujet vous donne une longueur d’avance mais si vous ne faite pas le travail d’apporter votre vision personnelle, vos photos ne vont pas s’améliorer. Au mieux vous allez rendre justice à la beauté de votre sujet.

Une prise de conscience importante.

Je me souviens d’avoir été secoué par les paroles d’un de mes professeurs de photographie. Il nous disait: si vous ne faites que prendre une photo d’une magnifique oeuvre d’art, le mérite revient à l’artiste qui a fait l’oeuvre et non à vous. Avec du recul je suis 100% d’accord avec lui. Le rôle du photographe est d’amener son sujet encore plus loin: de le présenter d’une manière personnelle. Et pour se faire on utilise les moyens techniques à notre disposition.

Attention je ne dis pas qu’il faut arrêter de photographier les beaux sujets que Mère Nature nous offre sur un plateau d’argent: je serais bien triste parce que j’adore photographier la nature. Je dis simplement que vous obtiendrez des résultats plus satisfaisants si vous apportez votre vision personnelle en plus.

Expérimentez avec un nouveau sujet en photo: ça donne des ailes!

Reflets sur l’eau – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Commençons avec une citation de Pablo Picasso: je passe mon temps à faire ce que je ne sais pas faire, pour apprendre à le faire.

Apprendre et découvrir me donne des ailes, c’est pour ça que j’aime tant la photo. J’ai le sentiment que je vais faire des découvertes toute ma vie. Quand je travaille avec un nouveau sujet j’ai souvent l’impression que tout est possible, même si je suis conscient que ça me demande plus d’efforts.

Concrètement, je cherche à présenter un aspect intéressant de mon sujet qui ne saute pas nécessairement aux yeux. 

Il existe des milliers de sujets différents en photo, trouvez le(s) vôtre(s)!

Pot de fleur - ©Bruno Larue, reproduction interdite
Pot de fleur – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Comme je le disais un peu plus tôt, quand on débute en photographie on s’attarde souvent à des sujets « beauté fatale ». On oublie qu’il existe des milliers de sujets qui peuvent être intéressants en photo. C’est normal, ça m’a pris un certain temps avant de trouver des sujets plus communs à photographier.

Il n’y a pas de sujets banals, ou surexploités. Combien de livres ont été écris sur l’amour? Combien de télés séries ont été faites sur la gastronomie? Ce qui compte, c’est d’être authentique et créatif. Par exemple, la fabuleuse série « chef’s table » sur Netflix: les grands chefs cuisiniers du monde entier nous partagent leurs démarches créatives! Je suis friand de ce genre de série, car j’adore cuisiner (et manger aussi!). Et je trouve ça génial d’entrer dans l’univers de ces cuisiniers où ils nous présentent leurs visions personnelles de l’art culinaire…

Revenons à la photo. J’ai fait cette image « bouquet de fleurs » en 2015: un carton noir en arrière-plan, de l’eau vaporisée et le soleil de midi (la photo a été prise sur mon patio, en extérieur). Le sujet est très courant, mais je l’ai amené là où je souhaitais avec des décisions créatives très simples. Et j’aime beaucoup le résultat. Je l’ai d’ailleurs imprimée, encadrée, signée et offerte à ma Maman pour la Fête des Mères. Elle a adoré et ce bouquet éternel trône maintenant fièrement dans sa cuisine!

Comment faire concrètement

Comme on l’a vu précédemment, les sujets « beauté fatale » sont magnifiques mais ne nous aident pas forcément à développer notre créativité car se sont des « solutions de facilité ».

Pour développer votre créativité, il est préférable de choisir des sujets plus ordinaires. Car vous n’aurez alors pas le choix de vous poser des questions sur l’éclairage, la composition, l’arrière-plan, etc… pour faire ressortir la beauté qui vous attire dans ce sujet.

Vous serez dans une position où c’est vous qui prenez les choix créatifs, et non le sujet du genre « beauté fatale » qui vous les impose. C’est à ce moment là que votre vision personnelle commencera à pointer le bout de son nez.

Voici une idée de défi photographique pour développer votre vision personnelle en photo.

Quand on a jamais fait ce genre d’exercice c’est normal d’avoir de la difficulté à trouver des idées. On est habitué de percevoir la photographie comme un outil qui enregistre la réalité. Le premier pas est souvent le plus difficile à faire et c’est pourquoi je vous lance un défi dont le thème est: couleur jaune!

Photographiez le sujet que vous voulez, pourvu qu’il y ait du jaune majoritairement, que ce soit le sujet, la lumière, l’arrière-plan… Choisissez la lumière et la composition de votre choix: laissez-vous aller. Attention, ne vous imposez pas un défi technique impossible à réaliser, le but ici est de développer votre créativité.

Ce genre de défi peut vous aider à percevoir la photo sous un angle nouveau. D’apprécier les couleurs et les formes d’une autre manière.

Vous pouvez aussi choisir une autre couleur, ou bien un sujet comme « les portes »,  « les arbres », etc…

Passez à l’action!

Reflets sur l’eau – ©Bruno Larue, reproduction interdite

En donnant mes cours de photo je remarque souvent que les gens ont des idées de projets. Le problème c’est qu’ils se demandent si c’est une bonne idée pour un projet photo: oui absolument. Si vous avez une idée en tête ça vaut la peine d’aller voir plus loin.

L’apprentissage se fait par l’expérience. Donc c’est essentiel d’aller au bout de ses idées même si vous n’obtenez pas le résultat souhaité dans l’immédiat. Si ça vous arrive, recommencez de nouveau ou laissez-vous guider par de nouvelles idées. Vous avancerez tranquillement mais sûrement!

En conclusion

Alors si vous voulez aller plus loin en photo, voici ce que je vous suggère:

  • Choisissez un sujet qui n’est pas une « beauté fatale »;
  • Sortez des sentiers battus en essayant plusieurs « options créatives » pour traiter ce sujet;
  • Expérimentez, amusez-vous, expérimentez, expérimentez… oui, je répète, mais c’est la clé du succès;
  • Allez jusqu’au bout, donnez vie à vos idées;
  • Réinvestissez ce que vous avez appris dans les prochaines photos pour… expérimenter encore!

Allez, saisissez votre appareil photo et présentez-nous votre univers intérieur!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Par où commencer pour développer une vision personnelle en photo?

Expérimenter avec des sujets plus ordinaires, qui ne sont pas des « beauté fatal ». Faites des choix créatifs: éclairage, composition, arrière-plan,..

Comment trouver des idées de sujets à photographier?

Donnez-vous des défis comme par exemple:
Photographiez le sujet que vous voulez, pourvu qu’il y ait du jaune majoritairement, que ce soit le sujet, la lumière, l’arrière-plan..

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Construisez votre bulle créative en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Ça vous arrive d’avoir beaucoup de difficulté à entrer en mode créativité en photo? D’être dérangé par les tracas de la vie quotidienne? Personnellement ça fait plusieurs années que ce défi fait partie de mon quotidien et j’y travaille constamment.

Il existe plusieurs façons de vous recentrer sur votre passion, de faire abstraction des « éléments indésirables ». Dans cet article je vous partage quelques trucs et astuces pour savourer pleinement les bienfaits de la créativité en photo. Ces conseils proviennent directement de mes expériences personnelles, de tous les murs créatifs que j’ai rencontré dans ma carrière. Lisez-bien et surtout, appliquez-les!

Le pouvoir de la pensée positive.

On ne le dira jamais assez: la pensée positive peut accomplir des miracles! Que ce soit pour surmonter des obstacles dans la vie de tous les jours ou bien pour devenir plus créatif. Pensez à ce qu’il y a de positif dans toutes les sphères de votre vie et mettez de côté tout le reste.

Alors oui, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais attention, je ne parle pas ici d’être capable de chasser définitivement les pensées négatives ou tristes de votre vie (car ce n’est ni facile, ni sain de croire que ces pensées n’existent pas), mais simplement de les mettre de côté pendant un temps. Le temps de créer votre photo.

Repensez à un événement ou une situation qui vous a rendu heureux, retrouvez cette sensation et gardez-la avec vous. Construisez votre bulle de bonheur et vivez pleinement l’instant présent. La réalité est celle que vous construisez, vous avez le pouvoir de la changer à chaque instant.

Une grande découverte

Une des choses les plus puissantes que j’ai réalisé c’est qu’on a le pouvoir sur nos pensées. Vous me direz peut-être: oui mais des fois j’ai des pensés négatives sans le vouloir, et c’est vrai. Par contre on a la capacité de bloquer ces pensées négatives pendant quelques instants, et de nourrir le positif. Comme un pacte temporaire avec notre esprit: « Concentre-toi sur le « beau » dans ta vie pour pouvoir créer plus facilement… »

Utilisez cette possibilité à votre avantage. Modelez la réalité à votre image, vous laisserez alors plus d’espace à l’enfant créatif qui est en vous.

C’est tellement facile de se laisser distraire

De nos jours les distractions sont multipliées par 10, par 100! Vous vous sentez un peu fatigué, vous ne voulez pas faire l’effort d’entreprendre quelque chose de nouveau? Pas de problème, vous pouvez toujours naviguer sur votre ordinateur,  votre téléphone ou votre tablette électronique. Les choix ne manque pas: réseaux sociaux, Netflix, les nouvelles, et plus encore! Ça distrait sans demander aucun effort. Que voulez-vous, l’être humain aime la facilité, moi le premier.

Le problème avec ces distractions c’est qu’au bout d’un certain temps ça nous donne l’impression de tourner en rond. On en vient même à développer une forme de dépendance un peu malsaine. Ça peut être très bénéfique de laisser de côté toutes ces distractions électroniques pour laisser son esprit s’amuser un peu. Après tout, on se débrouillait très bien avant l’arrivé de ce nouveau mode de vie. Il est vrai que consommer ces distractions nous apporte un plaisir immédiat alors que la créativité nous demande de faire des efforts. Par contre, on observe souvent que plus on fait des efforts, plus la récompense est satisfaisante.

L’air de la campagne

Personnellement, j’ai habité à Montréal pendant 17 ans et j’avoue que j’avais beaucoup de difficultés à développer mes projets créatifs en photo. La ville, je trouve ça génial sauf que je n’arrivais pas à faire le focus, à me concentrer sur un projet photo qui me tient à cœur. Les distractions sont nombreuses et ça m’empêchait de mettre mes idées en place. Un jour j’ai fait le grand saut et j’ai déménagé à l’extérieur de la ville. Au début ça m’a fait drôle de me retrouver dans les grands espaces, sans distractions qui venaient me chatouiller l’esprit. Mais cela m’a permis de dégager de l’espace mental pour créer: en moins de 3 mois, j’ai commencé un projet photo de nature qui a donné vie à mes idées créatives. Attention je ne dis pas que c’est la solution pour tout le monde, car nous sommes tous différents. Certains d’entre-vous peuvent au contraire être stimulés par la ville. Je dis simplement que dans mon cas le fait de couper les distractions de la ville a été un moteur de créativité incroyable!

Nourrissez votre passion, ça vous apportera beaucoup de joie. À mon avis c’est l’un des meilleurs investissement de temps que l’on peut faire. Donc pas d’excuses pour ne pas faire vos photos.

Coupez le son, ou montez-le!

Désert d'Atacama - ©Bruno Larue, reproduction interdite
Désert d’Atacama – ©Bruno Larue, reproduction interdite

C’est très difficile de construire sa bulle de création en photo lorsqu’on est distrait par un son qui attire notre attention. Lorsqu’on tend l’oreille pour savoir ce qui se dit ou bien qu’on perçoit les sons de son environnement comme des « parasites ». Personnellement j’ai besoin de silence pour laisser mon imagination s’envoler. C’est ma façon de fonctionner au moment où je crée mes images.

D’autres fois les sons sont incompréhensibles, notre cerveau ne peut pas les déchiffrer, et ça nous permet de rester dans notre bulle créative. Par exemple lorsqu’on est en voyage et qu’on entend une langue étrangère. Ou bien qu’on entend une discussion qui est tellement loin qu’on ne peut pas comprendre ce qui se dit. Ça peut même contribuer à notre inspiration.

Mais si vous êtes dans un endroit où ce n’est pas possible de couper les sons indésirables mettez vos écouteurs et choisissez une musique qui vous inspire, qui allume votre flamme créative. Personnellement ça m’arrive d’écouter de la musique un peu « déjanté » (style Jean Leloup) pour me rappeler qu’on peut créer avec n’importe quel sujet en photo! Quand j’entends les chansons de Jean qui parlent des fourmis je me dis: allez vas-y, expérimente, tout est possible! Ça m’ouvre des fenêtres de possibilités. L’important c’est de s’amuser.

Apprenez à vous connaître, inventez votre méthode

Nous sommes tous différents. Les conditions de vie qui nous permettent d’être créatif varient d’une personne à l’autre. Personnellement, j’ai remarqué que j’étais plus créatif à certaines heures de la journée: 10h30-midi et 15h30-17h. Pourquoi? Je n’en sais rien. Mais après avoir essayé diverses horaires, il est devenu évident que c’étaient celles-ci qui me convenaient le mieux.

Saisissez l’inspiration lorsqu’elle se présente à vous. Le meilleur exemple que je peux vous donner, c’est ce que je vis en ce moment en écrivant ces lignes: ce matin, j’avais prévu de penser à des photos à faire mais depuis deux heures, je ne cesse d’avoir des idées pour cet article… donc j’ai commencé à l’écrire. Et là je me dis: c’est dommage, je voulais faire des images ce matin! Mais en fait non, on ne décide pas quand l’inspiration va nous visiteron peut simplement la capter quand elle se présente.

Je vous encourage donc à garder des moments de libre dans votre journée pour accueillir madame l’inspiration quand elle se présentera. Fait ironique, souvent plus on se dit qu’on va prendre ça relax, plus elle se pointe le bout du nez.

L’image finale représente aussi une bulle qu’on s’est construite.

Reflets sur l’eau – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Lorsqu’on se crée une bulle créative en photo on décide de laisser entrer ce qu’on désire et on laisse de côté les indésirables. C’est exactement la même chose avec le cadre photo. On construit un univers qui nous intéresse. En quelque sorte on forge la réalité à notre image.

Pour moi c’est l’une des plus grande force de la photographie: adapter la réalité selon notre perception. Ça ne veut pas dire que c’est bon ou mauvais, vrai ou faux. Ça veut simplement dire que l’on crée une réalité qui nous fait du bien. C’est une façon extraordinaire de communiquer avec les autres.

En conclusion

Alors pour vous donnez un plan de match concret pour construire votre bulle créative, voici ce que je vous suggère:

  • apprenez à nourrir des pensées positives;
  • réduisez ou même coupez les distractions;
  • créez un moment silencieux, ou au contraire, choisissez une musique qui vous transporte et vous inspire;
  • faites des essais pour mieux comprendre ce qui stimule votre créativité (horaire, environnement…).

Allez, saisissez votre appareil photo et présentez-nous votre univers intérieur!

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Comment faire pour me construire une bulle créative en photo?

  1. Cultivez la pensé positive

    Pensez à ce qu’il y a de positif dans toutes les sphères de votre vie et mettez de côté tout le reste.

  2. Mettez de côté les distractions

    Accordez du temps dans votre horaire pour la créativité.

  3. Respirez l’air de la campagne

    Le fait de couper les distractions de la ville a été un moteur de créativité incroyable pour moi!

  4. Coupez le son, ou montez-le!

    Créez un environnement sonore qui vous inspire, avec ou sans musique.

  5. Apprenez à vous connaître, inventez votre méthode

    Soyez attentif aux heures de la journée qui vous inspirent le plus.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

C’est quoi une belle photo?

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Seriez-vous en mesure d’expliquer ce qu’est une belle photo? Est-ce qu’on doit se fier à l’opinion des gens, ou bien au nombre de « j’aime » sur les réseaux sociaux?

Si on me demande des synonymes du mot beauté (en photo) je dirais: sens de l’équilibre, harmonie des couleurs, une ambiance extraordinaire. Mais est-ce que c’est une bonne manière « d’évaluer la réussite » de nos images?

Désert d’Atacama – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Pour moi la « beauté ultime » en photographie c’est de ressentir l’intention du photographe dans son œuvre. De se connecter avec l’objectif que s’est fixé l’auteur de l’image. C’est à ce moment là que notre appréciation de l’image atteint un autre niveau. La photo nous fait alors découvrir un univers inconnu et fascinant né dans l’esprit du photographe…

On apprécie d’avantage les photographies d’un artiste lorsqu’on connaît la raison pour laquelle il a fait ces images.

Quel est VOTRE objectif?

La plupart du temps, quand vous partez en voiture, vous avez une destination en tête, exact? Vous savez dans quelle direction vous allez. Et bien c’est pareil avec la photographie. Quand vous vous fixez un but au départ, un objectif à atteindre, c’est beaucoup plus facile d’obtenir une image satisfaisante.

Donc oui, il sera plus facile de faire de belles photos en ayant une intention définie, mais cela n’exclue pas les heureux accidents. Ils peuvent toujours arriver de temps en temps, mais leur caractère imprévu nous empêchent de « compter sur eux ».

Revenons alors à notre direction, c’est à dire notre intention photographique.

Demandez-vous ce que vous cherchez à accomplir en faisant votre photo. Avec un but précis en tête vous aurez beaucoup plus de plaisir à faire vos images et vous allez vous améliorer beaucoup plus vite! N’oubliez jamais que l’important c’est que l’image doit vous plaire à VOUS. Si vous êtes touché par l’image, soyez assuré que d’autres personnes seront touchés également.

Parfois, cette intention photographique n’est pas consciente: vous aimez prendre certaines photos, mais vous ne savez pas forcément pourquoi. En cherchant un peu, vous vous rendrez compte qu’il y a en fait une explication, souvent très simple, et cela vous aidera à définir votre intention et à faciliter la création de vos futures images.

On peut faire des images pour différentes raisons… le but n’est pas toujours l’esthétique. Vous pouvez aussi volontairement présenter un sujet d’une façon différente, qui ne correspond pas à la façon habituelle de percevoir les choses.

Exercice

Faites l’exercice avec un objet que vous avez à la maison. Essayez de le photographier en ayant un objectif en tête et servez-vous des outils qui sont disponibles: lumière, composition, ouverture, vitesse d’obturation!

La beauté est subjective: n’ayez pas peur de sortir des sentiers battus

Reflets sur l’eau – ©Bruno Larue, reproduction interdite

Ça a été difficile pour moi d’accepter que la beauté est subjective. Quand je regardais une image je me disais: si c’est beau pour moi, ça devrait être beau pour tout le monde! Mais en fait, on perçoit la réalité selon nos expériences, on apprécie un certain type d’images.

Lorsque vous regardez une photo que vous trouvez belle, il y a de fortes chances que votre interprétation de la photo soit proche de l’intention du photographe. Le photographe a probablement exprimé efficacement ce que vous recherchez dans une image… alors vous dites: voilà, c’est ça une bonne image!

Bien sûr, j’ai dit « de fortes chances ». Car parfois, une image peut vous surprendre, ou vous choquer, et c’est justement cela qui vous plaira…

Dans mes cours de photo, certains étudiants réagissent fortement à un style d’image en particulier (exemple fleurs sur fond de couleur unis), et d’autres pas du tout.

Par ailleurs, certains sujets comme les animaux et les gens, semblent toucher d’avantage les observateurs d’une image.  Ces sujets créent souvent une réaction émotionnelle plus forte.

Personnellement, quand je fais des images de nature, je ne cherche pas des images qu’on a déjà vu cent fois. Je cherche des images qui me font ressentir une émotion à la fois étrange et familière. Pour moi c’est plus représentatif du monde dans lequel on vit.

Je ne crois pas aux « recettes magiques »

S’il y avait une recette magique qui nous permet de faire une belle photo à tous les coups, je crois qu’on le saurait déjà. Évidemment il existe plusieurs outils qui nous aident à améliorer nos photos mais c’est nous qui décidons quand et comment les utiliser.

Prenons l’exemple des filtres numériques qu’on peut appliquer sur des photos pour leur donner un certains « look ». Ça peut arriver qu’en faisant cela on obtienne un résultat satisfaisant, surtout si l’application du filtre va dans le même sens que notre intention (par exemple: vous utilisez un filtre sépia pour donner une allure de vieux souvenirs à votre photo de famille).

Mais est-ce que l’application systématique d’un filtre garanti le succès de toutes vos images? Permettez-moi d’en douter fortement. Si vous pensez que la simple application d’un filtre est suffisante pour obtenir des résultats satisfaisants à chaque fois, c’est dire que vous ne voulez pas aller plus loin dans l’amélioration de vos photos!

Par contre si vous désirez aller toujours plus loin, vous dépasser, il va falloir travailler un peu plus fort.

Quelle est la « valeur » d’une image?

La « valeur » d’une image est directement liée a son utilisation dans un contexte précis!

En publicité, la valeur d’une photo correspond à sa capacité à faire vendre un produit ou un service. En science, les photographies servent à documenter de façon précise une observation. Dans ce contexte, la valeur d’une photo correspond à sa capacité à « mémoriser » tous les détails d’une observation.

Les photos de nos familles, de nos amis, ont comme valeur de conserver des souvenirs des gens qu’on aime, d’immortaliser des moments importants de notre vie.

Les musées ne collectionnent pas forcément que des photographies pour leur « valeur esthétique » mais aussi pour leur importance dans l’histoire, la culture. Il arrive donc que les images exposées ne soient pas si impressionnantes visuellement mais qu’elles représentent une nouvelle façon d’utiliser le médium photographique à une certaine époque: avec un but, une intention nouvelle.

Une des choses que j’observe dans les photos des « plus grands » c’est la sincérité, le dévouement total dans leur travail. On perçoit clairement que leur but n’est pas de plaire aux autres, ils ont simplement mené leurs idées jusqu’au bout en travaillant très fort.

Est-ce que l’opinion des autres est importante?

À la base nous sommes des êtres sociaux, c’est certain que l’opinion des gens à de l’importance pour nous. Mais est-ce que cette opinion doit dicter la création de nos images? Si la réponse est oui, qu’est-ce qu’on fait quand deux de nos amis ont des opinions divergentes?

Bien sûr je parle ici du cas où vous faites des photos pour vous, et non dans un but commercial ou pour quelqu’un d’autre. Car ça, c’est une autre histoire.

Donc, en tant que créateur pour soi-même, il est clair que les autres ne peuvent pas nous dire ce qu’on doit faire, ou ne pas faire. Et d’ailleurs ça va à l’encontre d’un des objectifs principaux de la créativité qui est de se sentir libre!

Trouver l’équilibre pour définir si votre photo est belle

Dans quelle mesure l’opinion des autres peut s’avérer profitable?

Tout d’abord on doit se rappeler ce qu’est une belle photo pour les gens: c’est une image qui correspond à leur intérêt, qui représente un sujet selon leur vision. Il y a fort à parier que si votre image ne correspond pas à ce qui est pour eux une belle photo, elle sera ignorée.

Par contre si les gens connaissent bien votre intention, ils seront en mesure de vous dire s’ils ressentent, ou non, l’effet escompté. Demandez l’avis de quelqu’un sur vos images sans lui transmettre votre intention c’est un peu comme lui demander si vous avez atteint votre objectif sans lui dire …c’est quoi votre objectif!

Alors une bonne façon de savoir si votre photo est réussie, c’est de demander aux observateurs quelles sensations, quelles émotions ils ressentent. Ou bien quel message ils perçoivent. Pas seulement s’ils aiment ou non. Et si jamais ce qu’ils ressentent correspond à ce que vous souhaitiez véhiculer, BINGO! Vous avez réussi à transmettre ce que vous souhaitiez. Ensuite, chacun l’appréciera ou non avec sa subjectivité.

À vous maintenant, devenez le photographe de votre vie!

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

C’est quoi une belle photo?

Pour moi la « beauté ultime » en photographie c’est de ressentir l’intention du photographe dans son œuvre.

Est-ce que l’opinion des autres est importante?

Jusqu’à un certain point. Un des objectifs principaux de la créativité qui est de se sentir libre!

Comment savoir si ma photo est réussie?

Demandez aux observateurs quelles sensations, quelles émotions ils ressentent. Ou bien quel message ils perçoivent. Pas seulement s’ils aiment ou non. Et si jamais ce qu’ils ressentent correspond à ce que vous souhaitiez véhiculer, BINGO!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Le monde a besoin de votre créativité en photo

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Peut-être certains d’entre-vous se souviennent de cette affiche: l’Oncle Sam qui nous pointe du doigt pour dire que l’Amérique a besoin de nous… Bon, ok, c’était pour enrôler le monde dans l’armée. Mais mon point ici, c’est que le monde a besoin de nous. De vous. Plus précisément, de votre créativité. Car sans votre créativité, le monde serait bien terne. Un monde rempli de gens qui maîtrisent la technique photo et qui font tout parfaitement mais sans cette « magie » que la créativité dégage? Non merci…

On oublie souvent que les photographes qui ont marqué l’histoire de la photo l’ont fait grâce à leur créativité et NON à leurs connaissances techniques. On a qu’à penser à Ansel Adams, Man Ray, Henri-Cartier-Bresson. Ces photographes ont réussi à exprimer leur vision personnelle de la vie.

Plus que jamais on a besoin de développer notre créativité en photo. C’est là où se trouve le vrai défi en photographie. Ceux qui débutent me diront: oui mais c’est pas facile de maîtriser le mode manuel de son appareil photo! C’est vrai qu’on doit investir du temps et de l’énergie pour être à l’aise avec les réglages de base, mais avec les bonnes connaissances ce défi sera de l’histoire passée bien rapidement.

Je crois fermement qu’il existe un trésor caché en chacun de nous, et que c’est votre mission de nous le faire découvrir!

Pourquoi développer sa créativité en photo?

Certains d’entre-vous se demande peut-être encore pourquoi c’est important de développer sa créativité, sa vision personnelle en photo. Voici donc certains éléments à considérer.

1- Arrêtez de tourner en rond!

Quand je donne des cours de photo, j’observe souvent le même schéma: au début les étudiants veulent maîtriser leur appareil photo, aussi bien que la lumière, et une fois que c’est fait, ils me demandent comment développer leur créativité. Les gens sont fatigués de tourner en rond pour chercher quelque chose d’intéressant à photographier. Ils finissent souvent par faire des images redondantes, sans trop d’intérêt.

Dans le simple but de rendre vos séances photos plus intéressantes, il est dans votre avantage de développer votre créativité en photo. Et quand je dis « plus intéressante » je suis modéré parce que en fait vous pouvez transformer un simple « hobby » en une véritable passion! Vous savez le genre d’activité qui nous fait apprécier la vie davantage.

Je crois aussi que développer votre créativité en photo peut vous aider à mieux définir qui vous êtes en tant que personne. De manière inconsciente, on construit souvent des images qui nous ressemblent, on apprend à se découvrir.

2- Le monde a besoin de percevoir la réalité de plusieurs façons, il n’y a pas qu’une seule « vérité ».

À mon avis, la photographie représente un outil formidable pour explorer la vie. En effet, la réalité demeure, encore et toujours, un mystère pour tout le monde. La photographie nous permet de « tordre » un peu les choses, de présenter une vision de la réalité qui n’est pas 100% réaliste. Mais lorsque cette représentation devient captivante, est-ce qu’il n’y a pas là une part de vérité?

Je pense que plus on verra de photos créatives qui nous permettent « d’explorer différemment le monde », plus on aura une vision intéressante de la réalité. Il n’en tient qu’à vous de participer à l’exploration de la vie à l’aide de votre appareil photo. Allez-y, étonnez les gens avec vos images! N’ayez pas peur de la différence, c’est là que ça devient intéressant…

Actuellement, le gros avantage avec la photographie numérique, c’est que vous pouvez faire une quantité énorme d’expériences. Du jamais vu dans l’histoire! C’est le contexte idéal pour faire des découvertes…

3- Le monde a besoin de votre… authenticité!

La créativité est intimement liée à votre authenticité. Quand on travaille à développer sa créativité en photo, c’est facile de tomber dans le piège de vouloir plaire aux autres. C’est normal, on voit passer des images qui plaisent sur les réseaux sociaux et on se dit: moi aussi je pourrais faire des images comme ça! Et pourtant c’est la dernière chose à faire..

Le but premier, quand on développe sa créativité, c’est de SE faire plaisir. Soyez assuré(e) que si vous vous concentrez à faire des images qui VOUS font plaisir, vous trouverez des gens qui vont aimer vos images. Rappelez-vous que même les plus grands photographes sont incapables de plaire à tout le monde. Si vous faites des images de qualités, elles trouveront leur chemin!

Qu’en est-il de la créativité dans le marché de la photo?

Quand je dis « marché de la photo », j’entends le fait de faire de l’argent avec des photos, que ce soit en répondant à des contrats commerciaux, ou en vendant des impressions d’art.

1- Vous voulez démarrer une carrière en photographie commerciale et vous pensez que la créativité n’a rien à faire dans tout ça?

Je dois vous avouer que le monde de la photographie commerciale a bien changé depuis quelques années. S’il fut un temps où il suffisait d’avoir une caméra, et de savoir faire les réglages pour se lancer en photo commerciale, ce temps est bel et bien révolu! Et oui, la vie se transforme constamment et ce depuis toujours… et le monde de la photo n’en fait pas exception. De nos jours, les gens qui ont un appareil photo et qui savent s’en servir se comptent par centaines de milliers. Pour vous démarquer, vous devez développer une vision personnelle, créative.

En ce qui me concerne je trouve que c’est une bonne chose. Je ne souhaite pas que la photographie soit réduite à une activité dont le seul mérite est d’être « bon techniquement ». Et si ça peut encourager les photographes à devenir plus créatif, ce sera un plaisir pour les yeux de tous.

L’arrivée des appareils photo a « forcé » les artistes peintres à quitter les représentations réalistes pour développer des mouvements artistiques tels que: impressionnisme, abstraction, cubisme, surréalisme. En bout de ligne ce fut très positif.

2- Le « nouveau » marché de la photo d’art

Je sais que l’objectif de départ n’est pas nécessairement de vendre des reproductions de ses oeuvres. Mais il peut être intéressant de savoir qu’il existe bel et bien un marché pour ce genre de produits. Au Québec c’est vrai que c’est un marché très récent… et très difficile! Mais en Ontario, en Europe et aux États-Unis ce marché est beaucoup plus important.

Si ce genre de commerce vous intéresse, sachez que les galeries d’art ne représentent plus la seule option pour vendre vos oeuvres. Le commerce en ligne prend de l’ampleur à chaque année. Évidemment il ne suffit pas de mettre vos oeuvres en vente sur votre site web pour vous partir en affaire, vous devez avoir une stratégie marketing très bien établie pour réussir. Pas de place à l’improvisation! C’est comme tout dans la vie, on ne devient pas spécialiste dans un domaine simplement en lisant quelques informations à gauche et à droite.

Si votre objectif est d’augmenter vos revenus grâce à la vente de vos oeuvres, je vous suggère de suivre une solide formation en marketing!

Les artistes photographes d’aujourd’hui

Je termine cet article en vous parlant de quelques artistes photographe qui ont attirés mon attention. Certains sont plus connus, et d’autres moins. Mon but est de vous présenter plusieurs types d’oeuvres d’art. (les liens sont à la fin du chapitre)

Barbara Cole est une artiste photographe qui fait des images à saveur de mode dans des univers semi-réalistes. J’ai eu l’occasion de voir son travail dans une galerie d’art du vieux Montréal et c’est vraiment impressionnant. L’eau est souvent très présente dans ses images et ça donne un aspect quasi-surréaliste.

Gregory Crewdson est un photographe américain dans le style « grosse pointure ». Parfois, il construit des mises-en-scène en studio, parfois dans les environnements naturels. Il mentionne en entrevue qu’il cherche à ce que ses images dégagent un sentiment de « Beauty and Sadness » (Beauté et Tristesse). Un des thèmes qu’il explore avec beaucoup de créativité est « l’envers du rêve américain ». À voir!

Robert Slatkoff est un artiste photographe qui habite au Québec. J’ai eu la chance de le rencontrer lors d’un de ses vernissages. C’est un monsieur très sympathique qui construit des images abstraites à partir de photos de coques de bateau rouillées qu’il prend aux Îles de la Madeleine. Son travail est fascinant. On dirait quasiment des peintures abstraites!

Et ce n’est pas tout!

Dag Rottereng est un artiste photographe que j’ai découvert par hasard en naviguant sur internet. Il fait des photos de nature avec une créativité sans égal, simplement en jouant avec des réglages de base. Si vous voulez vous en mettre plein les yeux, c’est votre homme!

Et finalement, Elena Shumilova qui nous partage des images de sa vie de famille dans la campagne de la Russie. Les images sont époustouflantes, j’avoue que je suis un grand fan de son travail. Si les photos d’enfants en nature vous intéresse, allez voir son travail … vous serez sûrement très touché(e)!

Voici les liens qui mènent aux portfolios de ces artistes. Je vous invite à aller voir leurs oeuvres et cela vous motivera à développer VOTRE créativité, j’en suis certain!

Barbara Cole

Gregory Crewdson

Robert Slatkoff

Dag Rottereng

Elena Shumilova

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Révision par LiliFlore

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Pourquoi développer sa créativité en photo?

  1. Arrêtez de tourner en rond!

    Rendez vos séances photos plus intéressantes!

  2. Il n’y a pas qu’une seule vérité.

    Explorer le monde différemment.

  3. Faites-vous plaisir!

    Le monde a besoin de votre authenticité.

  4. Prenez votre place sur le marché de la photo

    Développer votre vision personnelle en photo vous aide à faire votre place sur le marché!

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photo Photographie

Vos photos sont redondantes?

Partagez cet article:

Cliquez en bas à droite de la vidéo pour ajuster la qualité

Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Vos photos sont redondantes?

Vous aimez prendre des photos de sujets qui vous intéressent, votre but est de réussir à photographier un oiseau en vol, un coucher de soleil, etc.. Le simple fait de prendre des photos peut être très agréable. Est-ce qu’il vous arrive de vous dire que toutes ces photos commencent à devenir redondantes? Vous aimeriez prendre des photos plus satisfaisantes mais vous ne savez pas comment faire?

Voici mon conseil pour vous aider à progresser: modifiez votre intention lorsque vous photographiez un sujet.

Si vous avez en tête de simplement « capturer » un sujet dans le cadre photo, vos résultats risquent d’être redondants. Votre photo va simplement nous montrer ce qu’on a déjà vu des tonnes de fois.

Par contre si vous avez une intention différente de celle de « capturer » un sujet, vous aurez beaucoup plus de plaisir à faire vos images et les résultats seront beaucoup plus excitants! Cette nouvelle intention va aussi guider votre composition photo.

Faites-en l’essai pour le plaisir, amusez-vous à voir les choses sous un angle différent.

Devenez le photographe de votre vie, un pas à la fois.

Bruno Larue

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quoi faire quand mes photos sont redondantes?

Essayez de mieux définir votre intention quand vous photographiez un sujet. C’est le premier pas pour faire des photos plus personnelles.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Où s’en va la photo?

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Pourquoi se poser cette question?

J’aime écrire des articles sur la photo pour vous partager mes connaissances. Je vous donne des conseils pratiques pour vous permette d’avancer dans « l’immédiat ». Toutefois, il est important d’avoir une vision globale sur un sujet dans le but de mieux se situer.

Cela vous permet d’enlever une part d’inconnu et de vous sentir encore plus à l’aise dans votre passion.

Le but ici n’est pas de rechercher des certitudes concernant l’avenir de la photographie mais plutôt d’avoir une vue d’ensemble sur les possibilités que vous offre la photographie dans le présent et dans les années à venir: comme un magicien qui regarde dans sa boule de cristal!.

Regardons ensemble le fil de l’histoire!

Les débuts de l’art visuel.

Savoir d’où l’on vient nous aide à comprendre où l’on s’en va. Récemment j’ai vécu une des expériences les plus fortes de ma vie: j’ai visité la Grotte Chauvet (la réplique bien sûr, l’originale n’étant pas accessible au public), en France. Pour ceux qui ne la connaissent pas, c’est une grotte dans laquelle on a découvert des dessins qui datent de 36000 ans!! Vous imaginez, il y a 36000 ans des êtres humains ont eu l’intuition de représenter des animaux à l’aide de pigment de couleur en s’éclairant avec des torches, c’est à peine croyable!  La puissance et la perfection de ces dessins m’ont laissé sans mots. C’est comme observer une scène de film qui se serait déroulé il y a 36000 ans.

L’art, un besoin fondamental?

Pour moi c’est « la preuve » que le fait de s’exprimer avec l’art visuel n’est pas seulement une mode ou un passe-temps, c’est un réel besoin de l’être humain. Plus étonnant encore, on a découvert des grottes comme celle-là partout dans le monde: des gens qui ne se sont jamais rencontrés et qui ont le même besoin de s’exprimer avec l’art visuel!

Mise à part la peinture, on a aussi retrouvé des sculptures et des instruments de musique qui date de la même époque. C’est là qu’on réalise que le besoin de s’exprimer avec les arts visuels, quelque soit le médium, à pratiquement toujours fait partie de l’être humain. Donc, la prochaine fois que vous vous sentirez un peu « étrange », ou « spécial » de faire de l’art, rappelez-vous cette observation! Cela vous aidera à continuer vos projets, à aller de l’avant malgré les obstacles et les « qu’en dira-t-on ».

La photo et la peinture se cotoient.

Je place souvent la photographie et la peinture côte-à-côte. Même si les méthodes utilisées sont différentes, l’objectif reste le même: produire une image en deux dimensions qui est le reflet de la vision d’un artiste. La photographie a été inventée en 1839 et tout comme l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille, elle a bousculée la réalité de la peinture. À cette époque la grande majorité des tableaux connus du public était des peintures réalistes. La peinture servait à « représenter la réalité » de façon imagée. Ce moyen d’expression était souvent utilisé pour répondre à des commandes tels que: le portrait de gens fortunés ou des fresques pour les églises. Après tout, les artistes peintres devaient gagner leur vie!

Ce type de peinture était donc un moyen de garder en mémoire, de fixer dans le temps, des gens ou des récits du passé. On utilisait ce médium un peu comme on utilise l’écriture, pour relater des « faits ». Peut-être que certains artistes expérimentaient déjà des techniques « non-réalistes », mais cela est resté plutôt « caché » puisque n’avait pas de valeur commerciale à l’époque. Mais voilà que l’arrivé de la photo a changé tout ça. Tout à coup, un outil technologique permettait de remplir ce rôle. On avait l’impression qu’avec la photographie on pouvait « montrer » la réalité tel quelle est vraiment. Évidemment ce n’est pas tout à fait ça… mais c’est l’idée qu’on s’en faisait au départ, et certaines personnes pensent que c’est toujours le cas.

Quand les médiums s’influencent entre eux.

J’ai souvent l’impression que les difficultés qui m’arrivent sont la « fin du monde » pour réaliser ensuite que cette épreuve fut extrêmement bénéfique pour la suite des choses. C’est un peu ce qui s’est passé avec la peinture. Les artistes peintres ont d’abord pensé que c’était la fin de leur médium jusqu’à ce qu’ils explorent de nouveaux moyens d’expression. De là sont nés les mouvements tels que: l’impressionnisme, surréaliste, abstraction..  De nouvelles façons d’interpréter la réalité sont nées et on donné naissance à des images à couper le souffle.

Pour reprendre l’analogie des familles, quelques années plus tard le petit dernier (la photo) a copié la grande soeur (la peinture) en voulant interpréter la réalité de façon créative avec son médium … et c’est toujours le cas aujourd’hui! Il est maintenant reconnu que la photographie ne sert pas à représenter la réalité mais bien à l’interpréter à sa manière. Car même lorsque vous faites une photo toute simple, le simple choix de ce que vous mettez dans le cadre ou pas est imprégné de votre interprétation.

Dans les faits, Ansel Adams, qui a été l’un des photographes de nature le plus connu dans le monde, réalisait des photographies abstraites en 1930.

Le grand défi qui attend les amoureux de la photo.

Si l’on recule d’une vingtaine d’années, les photographes professionnels étaient pratiquement les « seuls » à savoir utiliser un appareil photo et à développer les films dans la chambre noire avec précision. De nos jours, avec l’arrivée des appareils numériques et des retouches sur ordinateur, cette technologie est devenue pratiquement accessible à tout le monde. Il ne suffit plus de savoir bien exposer et faire des retouches pour se démarquer, on doit aussi être en mesure d’exprimer une vision personnelle avec la photo. Comme il y a souvent deux côtés à une médaille: autant il est facile d’appuyer sur le déclencheur, autant il faut travailler fort pour développer un style unique en photographie.

Pour moi c’est le grand défi qui attend les amoureux de la photo de nos jours. En photographie, quand on reconnait l’auteur(e) d’une image sans voir le nom, on peut considérer que c’est un grand accomplissement pour cet(te) artiste. C’est une maîtrise qui peut prendre des années a obtenir… des années de plaisir et d’expérimentations! L’idée n’est pas de regarder le but à atteindre mais bien le chemin à parcourir. Actuellement les moyens technologiques sont très avancés et continueront d’évoluer pour nous permettre de réaliser nos fantaisies visuelles.

La photographie appartient à tout le monde.

Dans ma boule de cristal, je vois naître de plus en plus d’images innovantes, et c’est une idée qui me fait vibrer. Il faut surtout éviter de faire l’erreur de reproduire les images du passé. Même s’il est vrai qu’on a vu, et qu’on voit encore, passer des gens qui font des choses formidables en photo, je crois qu’il est essentiel de suivre sa vision personnelle. La photographie appartient à tout le monde, à tous ceux qui la pratiquent. Les Grands Maîtres du passé, et du présent, ne sont pas là pour nous dicter à quoi la photographie doit ressembler mais bien pour nous inspirer. La photographie peut prendre autant de visages qu’il y a d’être humains et nous permet de découvrir des univers fascinants.

Allez plus loin

Peu importe le sujet qui nous intéresse en photographie on peut toujours l’aborder sous un angle différent. Je pense que faire des images personnelles amène plus de satisfaction que de reproduire le style de quelqu’un d’autre. C’est un peu comme devenir un explorateur, on ne sait pas exactement ce qu’on cherche mais on est ouvert à le découvrir!

Mais il est certain que lorsque l’on débute, il est souvent nécessaire et agréable de passer par une phase où l’on reproduit certaines images ou styles connus: cela nous aide à augmenter notre « vocabulaire » photographique et c’est tout à fait normal. Le piège à éviter, c’est de se satisfaire de ces « reproductions » et de ne pas chercher à aller plus loin au bout d’un moment.

La place de la photo en art.

De nos jours on trouve des artistes photographes dans toutes les bonnes galerie d’art et centres d’expositions. Au Canada et en France, ce phénomène est assez récent, il date d’environ 20 ans seulement! Aux États-Unis par contre, les photographes sont exposés de façon régulière depuis 50 ans…un des tout premier fut Cartier-Bresson à New-York dès 1930!!

La photographie fait partie intégrante du marché de l’art contemporain. Certaines photos se vendent plus de 6 millions de dollars aux enchères internationales!

L’art tout près de chez vous!

Je fais souvent le tour des festivals et des galeries et je découvre des petits trésors. Si vous vous promenez dans ces lieux d’exposition, vous allez découvrir qu’il y a autant de visions personnelles qu’il y a d’artistes photographes: chacun a son sujet de prédilection, son interprétation de la réalité, et aussi, ses choix d’impression et d’encadrement qui ajoutent au discours « personnel » de l’artiste.

Même si le marché de la photo d’art s’est beaucoup développé dans les dernières années, il reste encore beaucoup de travail à faire! Dans l’est du Canada particulièrement, les gens sont peu enclin à investir dans la photo d’art…alors que ce marché est très répandu chez nos voisins du sud: les États-Unis!

Bruno Larue – Un Matin d’été – Reproduction interdite – 2018

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Quand a débuté l’art visuel?

On a découvert une grotte avec des peintures qui date de 36 000 ans!

Est-ce qu’il y a un lien entre la peinture et la photographie?

Les deux médiums ce sont influencés mutuellement au cours de l’histoire. Ils continuent de le faire. À lire, plus de détails dans l’article.

Quel est le grand défi des amoureux de la photo au 21ièm siècle?

Développer sa créativité. La technique en photo n’est pas le but ultime à atteindre.

Doit-on reproduire les images du passé?

J’encourage les gens à développer leur style en photo. Il reste encore des tonnes d’univers fascinants à découvrir!

Est-ce que la photo a sa place dans le monde artistique?

La photographie est présente dans la plupart des bonnes galeries d’art. C’est un marché en pleine expansion.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

La différence entre un « snapshot » et une photo artistique – À voir, une citation d’Ansel Adams

Partagez cet article:
Si vous êtes nouvelle ou nouveau sur ce site, je vous invite à visiter ma page d’inscription à la liste d’envoi pour recevoir GRATUITEMENT ma série de 4 vidéos gratuites pour améliorer vos photos, réservé exclusivement à mes abonné(e)s. Vous aurez aussi l’opportunité de télécharger mon e-book « 7 clés vers des photos saisissantes ».

Écoutons ce qu’un géant de la photo en pense! (… Ansel Adams)

1,200 milliards de photos ont été prises en 2017. Est-ce que ce sont tous des photos artistiques? La réponse est non fort probablement…

Ansel Adams est un photographe très célèbre, spécialement pour ses photos de nature. Une de ses citations les plus connues est: on ne prend pas une photo, on la fait. Cette façon de dire les choses est encore d’actualité aujourd’hui…

Souvent les images faites par un photographe professionnel donnent l’impression d’avoir été captées par hasard. Tous les éléments contenus dans la photo sont naturels ainsi que la lumière. Pourtant, même si on ne modifie pas l’environnement qu’on photographie, on peut prendre un nombre infini de décisions qui vont changer complètement la perception de celui qui regarde la photo: tout parait naturel et spontané, mais le photographe a « fait » sa photo. Toutefois, il est vrai que plus un photographe est expérimenté, plus le processus deviendra naturel et spontané. C’est ça l’expérience.

3 façons de distinguer un « snapshot » d’une photographie artistique.

1- l’arrangement des formes est importante pour faire une photo artistique.

Une des premières choses qu’on remarque dans une photographie artistique c’est que les formes contenu dans l’image semble en parfaite harmonie. Est-ce le fruit du hasard? Quelques fois peut-être. Mais dans la plupart des cas, les photographe aguéris varie les angles de la caméra pour faire ressortir ce qu’ils veulent. Ça peut paraître simple ou évident et pourtant ça fait toute la différence entre un snapshot et une photo artistique.

Je vous encourage fortement à porter attention à cette aspect de la photographie. Une fois que vous avez identifié un sujet qui vous intéresse, déplaçez-vous et regardez dans le viseur. Prenez le temps de trouver le bon angle de prise de vue, approchez-vous de votre sujet. On ne peut pas déplacer les montagnes, mais on peut choisir notre point de vue!

Il faut aussi se rappeler qu’en photographie, et dans la vie, il n’y a pas de formes sans lumière. Cet aspect est donc à considérer lorsqu’on « fabrique » ses images.

2- L’anticipation du moment.

Souvent on regarde une photographie professionnelle et on à l’impression que le photographe était à la bonne place, au bon moment, par hasard….pas toujours! Souvent les photos très puissantes sont le fruit d’une forme d’anticipation.

Un des exemples les plus évident se situe dans la photographie sportive. Les photographes d’expérience connaissent très bien le sport qu’ils photographient. Ils utilisent cette connaissance du jeu pour anticiper les moments qui feront des photos magnifiques. Ils suivent littéralement le déplacement des athlètes sans regarder dans le viseur pour ensuite prendre la photo au bon moment. Essayez de faire de même avec les sujets que vous photographiez, choisir le bon moment fait toute la différence!

Un autre exemple est dans la photographie de paysage. Avec de l’expérience on est capable de dire qu’un panorama sera à son meilleur à une période de la journée. Cette période n’est pas toujours le matin ou le soir, ça peut varier selon la vision du photographe.

3- Le choix de l’objectif pour faire une photo artistique.

Si vous débutez en photographie, savoir quel est le bon objectif à utiliser pour photographier une scène est pas toujours évident. On a du mal à comprendre quel sera l’impact du choix de l’objectif sur le résultat final.

Si vous voulez créer un équilibre entre flou et netteté, optez pour un objectif 100mm et plus. À l’inverse, si vous recherchez une image avec un maximum de netteté, autant à « l’infini » qu’en avant-plan, prenez votre photo avec un objectif 35mm et moins. Évidemment l’effet de flou va varier en fonction de l’ouverture que vous sélectionnez mais il est plus accentué avec les objectifs 100mm et plus!

Une perception différente

Par ailleurs, l’arrangement des formes dans le cadre varie en fonction des objectifs que vous choisissez. Pour bien se rendre compte de ce phénomène, photographiez la même scène (avec le même cadrage) en utilisant différentes valeurs focales: 35mm, 50mm, 100mm, 300mm…  Vous allez devoir vous déplacer pour obtenir le même cadrage. Comparez ensuite les résultats sur votre ordinateur. Vous allez constater que la perception de la même scène va changer en fonction de votre focale. C’est un bon exercice à faire pour développer votre « oeil du photographe »

Les photographes expérimentés sont bien au fait de cette réalité et ils choisissent leurs objectifs en fonction du résultat souhaité. Le choix de l’objectif peut paraitre subtil mais il contribue à faire la différence entre un « snapshot » et une photo artistique!

Bruno Larue – Un Soir d’été – Reproduction interdite – 2018- Pour voir mon Portfolio

SI CET ARTICLE VOUS A PLU JE VOUS INVITE À LE COMMENTER! ET SI LE COEUR VOUS EN DIT, COMMENTEZ EN PARTAGEANT VOTRE PLUS GRAND DÉFI EN PHOTOGRAPHIE. ÇA ME FERA GRAND PLAISIR DE VOUS LIRE ET ÇA M’AIDERA À ÉCRIRE DES ARTICLES QUI RÉPONDENT À VOS QUESTIONS!

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 3 éléments importants à considérer pour faire une photo artistique:

  1. l’arrangement des formes

    Vous pouvez arranger les formes dans l’image en vous déplaçant par rapport à votre sujet. C’est ce que font les photographes expérimentés.

  2. L’anticipation du moment.

    Bien connaître votre sujet vous permet d’anticiper le bon moment pour faire une photo artistique. Restez bien attentif!

  3. Le choix de l’objectif

    Vous allez obtenir des résultats différents si vous photographiez le même sujet avec différentes longueur focale (mm).

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents

Catégories
Photographie

Découvrez 3 façons de développer votre « Oeil du photographe »

Partagez cet article:

Ça veut dire quoi: « avoir l’oeil du photographe »?

oeil photographique

Quand j’ai commencé en photographie, j’entendais souvent l’expression « avoir l’oeil du photographe ». Je comprenais que cela devait faire référence à une forme de talent mais je ne savais pas exactement ce que cela voulait dire…

C’est seulement quelques années après que j’ai compris que cela voulait dire « avoir le sens du goût visuel ». Exactement comme on dit d’un chef cuisinier qu’il a du palet. Donc en gros, c’est savoir reconnaître si l’image que l’on regarde est une image de qualité.

Pourquoi c’est important?

Développer son oeil du photographe vous permet de faire des photos plus créatives, et ainsi, de sortir des sentiers battus. Quand je retouche mes images à l’ordinateur, je me rends compte à quel point la beauté est dans les détails. Ça m’arrive très souvent d’avoir l’impression que j’ai raté une photo en la regardant à l’écran et ensuite de faire ressortir sa beauté en jouant avec les détails comme la couleur ou le contraste.

Regardez ces 2 exemples de retouches en accélérés avec un logiciel photo, cela vous donnera une bonne idée de ce que je veux dire: example 1 et example 2

Pour moi, développer son oeil photographique c’est d’être sensible à tous ces détails.

Voici 3 façons de développer votre œil du photographe.

1- Pratiquez, pratiquez et pratiquez.

Si vous voulez apprendre la photographie, le talent seul ne suffit pas, c’est en pratiquant qu’on s’améliore. On remarque souvent que les meilleurs dans un domaine s’entrainent tous les jours pour atteindre de très haut niveau. Que l’on pratique un sport ou une passion qui nous tient à coeur, on apprécie chaque instant donc la pratique est un plaisir!

Les appareils numériques nous permettent de faire une tonne d’expériences, de faire de la place au hasard. Parfois on découvre certaine de nos meilleurs images à l’ordinateur, parce qu’on a essayé différentes combinaisons. C’est pareil avec les grandes découvertes, souvent elles se font par hasard. Mais pour moi ce n’est pas une question de chance, la personne a su reconnaitre qu’il y avait là quelque chose d’intéressant!

Quand je regarde mes photos à l’ordinateur, j’ai souvent l’impression d’être un directeur artistique qui choisi quelles sont les images qui passent le test de qualité.

2- Nourrissez-vous d’images de qualité… que ce soit de la photographie ou de la peinture.

Apprendre la photo-exposition

On peut aussi apprendre la photographie en observant. On l’a vu, avoir l’oeil photographique c’est savoir reconnaître une bonne image. Or, on peut exercer son oeil en regardant le travail d’artistes accomplis et ainsi s’imprégner d’un visuel de qualité.

On en trouve partout maintenant, sur le web, dans les galeries, dans les expositions…

Toutefois, sachez que vous allez « ressentir » bien mieux les images dans les galeries et les expositions: c’est beaucoup plus puissant en vrai que de regarder une image sur le web. C’est un peu comme si on comparait le fait d’écouter le disque d’un artiste ou le voir en spectacle.

3- Exercez votre oeil du photographe avec un cadre à diapositive (ou équivalent)

Il est possible d’exercer votre œil de photographe sans devoir transporter votre matériel photo, souvent lourd, et faire les réglages techniques. Apportez un cadre à diapositive en tout temps, ou fabriquez-le vous-même avec du carton blanc, et posez un cadre sur la réalité qui vous entoure.

Cet exercice va vous aider à percevoir la réalité sous un nouveau jour, à développer votre vision photographique sans devoir utiliser votre cerveau logique.

 

Vous aimeriez faire des photos plus satisfaisantes?
Ou bien vous êtes bloquée?

Cliquez ici pour vous recevoir du contenu inspirant ainsi que mes cadeaux de bienvenue:

>> Gratuit: Une série de 4 vidéos gratuites
>> Bonus: eBook (7 clés vers des photos saisissantes)

Vous avez apprécié cet article sur la photo?
Laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous répondre!

Voici 3 façons de développer votre œil du photographe:

  1. Pratiquez, pratiquez et pratiquez.

    Si vous voulez apprendre la photographie, le talent seul ne suffit pas, c’est en pratiquant qu’on s’améliore.

  2. Nourrissez-vous d’images de qualité… que ce soit de la photographie ou de la peinture.

    On peut exercer son oeil de photographe en regardant le travail d’artistes accomplis et ainsi s’imprégner d’un visuel de qualité.

  3. Exercez votre oeil du photographe avec un cadre à diapositive (ou équivalent)

    Apportez un cadre à diapositive en tout temps, ou fabriquez-le vous-même avec du carton blanc, et posez un cadre sur la réalité qui vous entoure.

Je me présente

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog!

Je m’appelle Bruno Larue, et je suis artiste photographe.

Ma passion pour la photo grandi avec les années, je me considère comme un éternel étudiant. J’adore vous partager mes découvertes par le biais de mon blog.

Profitez-bien de votre visite et n’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions!

Bruno Larue

Améliorez vos photos

En vous inscrivant à ma liste d’envoi, vous recevrez une série de vidéos gratuites pour vous aider à améliorer vos photos en 6 grandes étapes, ainsi que d’autres contenus gratuits régulièrement (articles de blog, vidéos tutoriels, entrevues…).

POUR OBTENIR GRATUITEMENT MES 4 VIDÉOS (et un "eBook"), INSCRIVEZ VOTRE PRÉNOM ET VOTRE COURRIEL

Articles récents